Lyon : la justice autorise le Café 203, puni par la préfecture, à rouvrir

Lyon : la justice autorise le Café 203, puni par la préfecture, à rouvrir
Le Café 203 - DR

Cette fois, Christophe Cédat a gagné. 

Le patron du Café 203, dans le 1er arrondissement de Lyon, avait vu son établissement fermé administrativement il y a une quinzaine de jours. En cause, l’interdiction de recevoir des clients après le confinement et en pleine épidémie de coronavirus que le Café 203 n’aurait pas respecté. Sur place, "la police avait constaté à plusieurs reprises que des personnes étaient attablés à la terrasse du Café 203, et que des plats et des boissons leur étaient servis" selon le tribunal administratif de Lyon.

Mais dans un communiqué publié ce mardi, la justice indique que le juge des référés a suspendu l’exécution de l’arrêté du préfet du Rhône ordonnant la fermeture du restaurant de la rue du Garet jusqu’au 10 juillet 2020. Le juge des référés estime que, "si les infractions aux règles du confinement relevées par le préfet du Rhône peuvent justifier une mesure de fermeture administrative, la fermeture totale du Café 203 est disproportionnée eu égard à la nature des faits reprochés et aux conditions de fonctionnement de cet établissement pendant cette période. Dans ces conditions, elle porte une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté du commerce et de l’industrie et à la liberté d’entreprendre. Le juge des référés ordonne donc sa suspension". La Café 203 va donc rouvrir ses portes. 

Pour rappel, Christophe Cédat avait fait parler de lui en 2008, quand entrait en vigueur la loi interdisant de fumer dans les restaurants. Les clients pouvaient continuer à s’en griller une avec la bénédiction du patron. Menacé de fermeture par la préfecture, le Café 203 avait été finalement verbalisé début 2009

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Frty le 10/06/2020 à 11:00
Christophe du 203 a écrit le 10/06/2020 à 06h19

Et j’ai crié...crié ... pour que tu reviennes

Chiche ?

Signaler Répondre

avatar
Christophe du 203 le 10/06/2020 à 06:19

Et j’ai crié...crié ... pour que tu reviennes

Signaler Répondre

avatar
Doubien le 09/06/2020 à 21:45

Dommage ! Pour une fois que la préf s'était attaquée à un "puissant"...

Signaler Répondre

avatar
Oups le 09/06/2020 à 20:37

Jamais 2 cent 3.

La prochaine opération médiatique lui coutera deux jours de suspension et puis le business continue encore plus fort !

C'est 2.0.3. qui avait bravé l'interdiction de la cigarette ...

Signaler Répondre

avatar
Justice pour tous le 09/06/2020 à 20:07

Encore heureux! On autorise des manifs sauvages de plusieurs milliers de personne en toute illégalité comme ce soir et sans règles sanitaires ni rien, et en parallèle on condamne un bar parce-qu’il a mis 2 personnes en terrasse!
Elle est belle l'égalité en France!!

Signaler Répondre

avatar
Frtyuh le 09/06/2020 à 19:56

On le coincera la prochaine fois...

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 09/06/2020 à 18:35

Pas prêt d'aider le retour des touristes à Lyon avec ce genre de comportement. Aucune securité sanitaire. Plus lourde sera la rechute !

Signaler Répondre

avatar
startupnation le 09/06/2020 à 16:38

Le 203 fume comme une veille Peugeot...203 !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.