David Metaxas : “Personnes expulsables relâchées : cela arrive souvent dans le Rhône”

L’avocat pénaliste, David Metaxas, était l'invité ce jeudi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

David Metaxas : “Personnes expulsables relâchées : cela arrive souvent dans le Rhône”
David Metaxas - LyonMag

Après l’éviction du préfet du Rhône, consécutive au couac administratif ayant entraîné la remise en liberté de l’assaillant de Marseille, David Metaxas revient sur le fonctionnement de la procédure : "Il faut que la préfecture réagisse car elle a un délai de 48h pour placer la personne en centre de rétention. Passé ce délai, elle sera remise automatiquement en liberté".

Pour le célèbre avocat lyonnais, "beaucoup de personnes sont remises en liberté, soit parce que la préfecture n’a pas eu le temps de réagir en 48h, soit parce qu’au bout de 45 jours, on n’a pas réussi à reconduire à la frontière la personne concernée. Ca a un coût financier, et il y a des procédures".

Selon David Metaxas, "c’est l’occasion rétrospectivement de s’interroger sur la procédure administrative. Il faut savoir que ça arrive souvent et que ça ne donne pas lieu toujours à des attaques terroristes. Là, on a une réaction extrêmement politique".


Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 13/10/2017 à 12:23
Pasteur a écrit le 13/10/2017 à 12h06

Cette situation est voulue par notre gouvernement.

On construit des musées à la Confluence à 400 M d'€ où personne ne vas mais on manque de moyen pour construire des centres de retentions. On nous prend pour des cons.

Même si les centres sont pleins, la personnes pourait etre placée en détention provisoire. On nous prend pour des cons.

La personnes s'est déjà faites arrêté 7 fois auparavant, sous des identitités différenes mais toujous en situation irrégulière. Pourtant cette personnes n'a jamais été placée en centre de retention. On nous prend pour des cons.

On pourrait faire un centre de rétention-musée ? :D

Ils auraient ainsi accès plus facilement à la culture etc...
Bon, après ça ne les aidera pas à avoir un emploi qui n'existe pas mais bon... ce serait déjà ça !

Signaler Répondre

avatar
Macron ne fera rien le 13/10/2017 à 12:18
Pasteur a écrit le 13/10/2017 à 12h06

Cette situation est voulue par notre gouvernement.

On construit des musées à la Confluence à 400 M d'€ où personne ne vas mais on manque de moyen pour construire des centres de retentions. On nous prend pour des cons.

Même si les centres sont pleins, la personnes pourait etre placée en détention provisoire. On nous prend pour des cons.

La personnes s'est déjà faites arrêté 7 fois auparavant, sous des identitités différenes mais toujous en situation irrégulière. Pourtant cette personnes n'a jamais été placée en centre de retention. On nous prend pour des cons.

10 milliards pour les JO aussi.

De l'argent il y en a, mais que pour le superflu. Pas pour ce qui est prioritaire et indispensable comme la sécurité du peuple et de ses enfants.

Macron ne fera rien

Signaler Répondre

avatar
Pasteur le 13/10/2017 à 12:06

Cette situation est voulue par notre gouvernement.

On construit des musées à la Confluence à 400 M d'€ où personne ne vas mais on manque de moyen pour construire des centres de retentions. On nous prend pour des cons.

Même si les centres sont pleins, la personnes pourait etre placée en détention provisoire. On nous prend pour des cons.

La personnes s'est déjà faites arrêté 7 fois auparavant, sous des identitités différenes mais toujous en situation irrégulière. Pourtant cette personnes n'a jamais été placée en centre de retention. On nous prend pour des cons.

Signaler Répondre

avatar
Le grand bond en avant le 12/10/2017 à 16:01
interrogation69 a écrit le 12/10/2017 à 12h52

Donc, comment imaginer que l'ancien maire de lyon n'était pas informé et peut être même favorable , on ne l'a jamais entendu être en adéquation avec ces méthodes d'élargissement de ces populations concernées, beaucoup de cinéma....bien triste nos élus....

Collomb découvre seulement maintenant ce que tout le monde sait depuis longtemps. Son appartement à Lyon est surveillé 24h/24 par la police quand le peuple lui n'a pas la chance de bénéficier d'une telle protection. Le gouvernement est completement déconnecté de la réalité et c'est toujours les meme qui trinquent.?

Excellente analyse de Natasha Polony a 7min15 , les juges doivent etre sanctionnés :

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle" data="http://www.youtube.com/v/xv4_6-kTLqs?version=3&;fs=1&autoplay=0" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"> http://www.youtube.com/v/xv4_6-kTLqs?version=3&;fs=1&autoplay=0" /> http://www.youtube.com/v/xv4_6-kTLqs?version=3&;fs=1&autoplay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 12/10/2017 à 13:12
theatre a écrit le 12/10/2017 à 10h52

Si les grosses entreprises et grosses fortunes respectaient la loi, le services publics auraient les moyens d'assurer leurs missions.

Enfin depuis 40 ans, ce sont ces grosses entreprises et fortunes qui rédigent les lois.

On est pas dans l'erreur ou l'incompétence d'un préfet, on est dans le pillage systématique de notre organisation sociale, avec la complicité de ceux qui nous gouvernent.

Lorsque vous aurez compris que "la répartition équitable" monétaire n'est qu'une utopie (+ de répartition = + d'inflation), peut être ne perdrez vous plus votre temps à essayer de résoudre les problèmes de misère tout en continuant à utilisant l'outil (la monnaie) qui entretient et génère la misère (le non accès).

Signaler Répondre

avatar
interrogation69 le 12/10/2017 à 12:52

Donc, comment imaginer que l'ancien maire de lyon n'était pas informé et peut être même favorable , on ne l'a jamais entendu être en adéquation avec ces méthodes d'élargissement de ces populations concernées, beaucoup de cinéma....bien triste nos élus....

Signaler Répondre

avatar
theatre le 12/10/2017 à 10:52

Si les grosses entreprises et grosses fortunes respectaient la loi, le services publics auraient les moyens d'assurer leurs missions.

Enfin depuis 40 ans, ce sont ces grosses entreprises et fortunes qui rédigent les lois.

On est pas dans l'erreur ou l'incompétence d'un préfet, on est dans le pillage systématique de notre organisation sociale, avec la complicité de ceux qui nous gouvernent.

Signaler Répondre

avatar
d accord le 12/10/2017 à 10:23
taux d'exécution des OQTF. : a écrit le 12/10/2017 à 09h10

Rapport de la cour des comptes sur taux d'exécution des OQTF. :
6,8% pour les déboutés du droit d'asile.
16,8% pour l'ensemble des étrangers en situation irrégulière.

souvent oui.... plutôt très majoritairement ....

quand le non respect de la loi est béni par l administration...
tu m étonnes que les gens se moquent de la loi! si on n arrive déjà pas a faire exécuter des "peines" d expulsion, comment faire respecter une décision de justice pour un petit larcin!!

Signaler Répondre

avatar
taux d'exécution des OQTF. : le 12/10/2017 à 09:10

Rapport de la cour des comptes sur taux d'exécution des OQTF. :
6,8% pour les déboutés du droit d'asile.
16,8% pour l'ensemble des étrangers en situation irrégulière.

souvent oui.... plutôt très majoritairement ....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.