Condamnée à 15 ans de prison pour meurtre lors d’une soirée alcoolisée

Condamnée à 15 ans de prison pour meurtre lors d’une soirée alcoolisée
LyonMag.com

La femme, connue pour des affaires de stupéfiants, avance un réflexe « face à un homme plus fort qu’elle ».

Le jugement a été rendu ce vendredi à la Cour d’Assises du Rhône. Lydia G, 29 ans, a été condamnée à 15 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'Abdel D, âgé de 23 ans à l’époque.

Les faits remontent à décembre 2015, rue Etienne Dolet à Oullins. Lydia G est hébergée par sa soeur, la copine d’Abdel D. Ce dernier vient de sortir de prison, et se rendait chez sa copine après une soirée alcoolisée avec ses amis. Lydia G a également consommé de l’alcool de son côté.

Une dispute éclate entre les deux individus et ils finissent par en venir aux mains. Lydia  G saisit alors d’un couteau de cuisine et le plante en plein coeur d’Abdel D. avant de prendre la fuite. La profondeur de la plaie est de 10cm. Les pompiers essayeront pendant près d’une heure de sauver la victime, en vain. Lydia G, elle, se cachera chez un ami où elle sera finalement retrouvée par la police.

Lors du jugement, l’avocat de la défense décrit une femme « en difficultés face à un homme plus fort qu’elle » selon le Progrès. Lydia G évoque un geste de défense. Mais la profondeur de la plaie remettra en cause la considération du crime. « J’ai l’habitude de dire que l’intention est au bout du couteau », déclare l’avocat général. Ainsi, la suspecte est accusée de meurtre et non de violences sans intention de donner la mort.

Le portrait de l’accusée fait état d’une femme pétrie de violence qui ne montre aucun remords envers la victime. Elle était déjà connue des services de polices pour plusieurs affaires de stupéfiants.

Le verdict final sera conforme au réquisitoire. Lydia G est reconnue coupable de meurtre, et écope d’une peine de 15 ans de prison. La femme, abasourdie, laissera alors échapper ses larmes.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 15/10/2017 à 12:17

et toujours aucune trace de mes professions de foi... :o)

Tout va bien !

Signaler Répondre

avatar
@ Menteur le 15/10/2017 à 10:55
Cafe au lit a écrit le 15/10/2017 à 10h01

Pourtant, cet ete un homme en a poignardé un autre et n a pas ete incarcere
Pareil pour celui qui a tabaser a mort un sdf pour une histoire de burger....

Justice justice?

Pourtant les 2 personnes dont tu parles ont bien été incarcérées

Signaler Répondre

avatar
Cafe au lit le 15/10/2017 à 10:01

Pourtant, cet ete un homme en a poignardé un autre et n a pas ete incarcere
Pareil pour celui qui a tabaser a mort un sdf pour une histoire de burger....

Justice justice?

Signaler Répondre

avatar
la dialectique peut elle casser des briques ? le 14/10/2017 à 16:14

La violence des femmes envers les hommes n'a plus de limite. Il faut des sanctions plus fortes.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.