Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

David Kimelfeld et Laurent Wauquiez - Montage LyonMag

L’amendement Collomb a raison de la bonne entente Wauquiez-Kimelfeld

David Kimelfeld et Laurent Wauquiez - Montage LyonMag

Ça sert à quoi que Laurent Wauquiez et David Kimelfeld se rencontrent pour mettre de l’huile dans les rouages des relations entre leurs deux collectivités ?

Ça sert à quoi qu’ils aient effectivement passé récemment quelques heures ensemble pour trouver un terrain d’entente ? Qu’il s’agisse du CPER (Contrat de plan État-Région) ou du SRDEII (Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation), les deux boss de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de la Métropole de Lyon avaient topé. "C’est plus facile de s’entendre avec David Kimelfeld qu’avec Gérard Collomb ou Georges Képénékian", expliquait-on alors tout miel dans l’entourage de Laurent Wauquiez.

 

La lune de miel n’aura pas duré beaucoup plus longtemps que l’amour entre socialistes et marcheurs ; ou si l’on préfère une autre référence, entre Républicains et constructifs. Elle s’est fracassée sur l’amendement relatif à la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) qu’a fait déposer le ministre de l’Intérieur par ses hommes de main que sont les députés marcheurs de la Métropole. Laurent Wauquiez n’a guère apprécié la plaisanterie qui va priver la Région de quelques millions d’euros qui vont aller dans les caisses de la Métropole. Selon le calcul fait par le premier vice-président Étienne Blanc, "le manque à gagner pour la Région sera de 45 millions d’euros jusqu’en 2027. Et deux millions pour l’année 2017".

 

Dire que Laurent Wauquiez n’a pas digéré la pilule tient de l’euphémisme. Il est vent debout et parle d’une "déclaration de guerre" de la part de Gérard Collomb. "L’affaire s’est réglée dans le dos de Kimelfeld", ajoute l’un de ses proches qui ne serait pas loin de penser que le ministre de l’Intérieur n’était pas particulièrement heureux que son successeur et le président de la Région s’entendent comme larrons en foire.

 

À la Métropole, on dément catégoriquement cette hypothèse. On préfère parler de "télescopage regrettable de calendrier" : "David Kimelfeld était informé que le futur amendement était dans les tuyaux. Mais au moment où il a rencontré Laurent Wauquiez, il ignorait effectivement que l’amendement serait discuté quelques heures plus tard." On peut même imaginer qu’il se serait bien passé de cet épisode qui semble montrer que le vrai patron de la Métropole habite aujourd’hui place Beauvau.

 

Quoi qu’il en soit, Laurent Wauquiez semble décidé à faire payer le prix fort à David Kimelfeld. Ses proches laissent entendre que l’accord auquel les deux hommes étaient parvenus est désormais nul et non avenu. Les millions perdus sur la CVAE, la Région est bien décidée à les récupérer ailleurs.

 

La période qui s’ouvre promet d’être agitée. Un que tout cette affaire désole, c’est bien Richard Brumm. Depuis l’élection de Laurent Wauquiez, le désormais 1er adjoint au maire de Lyon chargé des Finances s’est appliqué à faire en sorte que se normalisent les relations entre les uns et les autres. Patatras ! Il constate aujourd’hui que tout est à refaire.



Tags : wauquiez | kimelfeld |

Commentaires 5

Déposé le 04/12/2017 à 22h08  
Par Presse Lyonnaise à la merci de Paris Citer

Cette histoire d'amendement soit disant favorable a Lyon est grotesque!
Actuellement,sans cet aménagement législatif,c'est bien la métropole de Lyon et sont statut particulier qui est lésée et la région qui est favorisée par apport aux autres métropoles/régions du pays.Que Wauquiez n'y comprenne rien n'est pas étonnant mais que notre presse Lyonnaise se fasse l’écho d'une pseudo polémique initiée par les journalistes parisiens (qui n'y comprennent rien n'ont plus) est inadmissible!
DES CHIFFRES ET DES FAITS DANS VOS ARTICLES SVP!

Déposé le 04/12/2017 à 17h12  
Par Petaudier Citer

Incroyable que Wauquiez, avec tous ses diplômes, donc sensé être intelligent, n'ai pas compris qu'ici c'est Sa Collomberie qui commande.

Déposé le 04/12/2017 à 09h59  
Par Jeansais Citer

De toute façon c'est le contribuable qui paie au final...
Les politiques ne pensent qu'à eux , leur pouvoir et petits ou grands privilèges...
N'attendons pas 2189 pour être " sans culotte"...

Déposé le 04/12/2017 à 09h55  
Par le gaulois Citer

2 numero 2 qui se prennent pour des no1

Déposé le 04/12/2017 à 09h25  
Par ArgentFacile Citer

Ca ne paiera pas un 1/100 ème du rembousement du trop perçu de la TEOM.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.