Camion encastré sous Fourvière : le chauffeur jugé ce lundi à Lyon

Camion encastré sous Fourvière : le chauffeur jugé ce lundi à Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

C’est un homme que beaucoup d’automobilistes ont maudit qui passe ce lundi devant la justice.

Le tribunal correctionnel de Lyon juge le chauffeur du poids-lourd qui avait provoqué un gros accident sous le tunnel de Fourvière.

Les faits remontent au 28 septembre dernier. Il est bientôt 8h lorsqu'un convoi exceptionnel s'engage dans le tunnel de Fourvière en direction de Marseille. Il transporte notamment une tractopelle dont le bras n'a pas été suffisamment replié. Le convoi fait à peine quelques mètres lorsque l'engin s'encastre dans le plafond du tunnel, détruisant des caissons et des poutrelles du système d'aération.

La suite, les automobilistes lyonnais s’en souviennent très bien : le tunnel avait été fermé 10 jours aux voitures, 16 aux camions. Le coût des réparations n’est pour l’instant pas connu. Il sera peut-être évoqué à l'occasion de l'audience. En tout cas, la Métropole de Lyon entend bien se faire rembourser les sommes débloquées pour les travaux d'urgence.

Le chauffeur routier qui travaillait pour une société iséroise sera notamment jugé pour conduite d'un ensemble routier sans être titulaire du permis nécessaire et circulation sans autorisation préfectorale.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
J.-C. Dusse le 15/01/2018 à 17:26
Maitre K Pelo a écrit le 15/01/2018 à 16h05

Un peu d'acidité ne saurait vous nuire tant vous semblez amer.

Détendez vous et fermez ce Bescherelle 2 minutes, ça ira mieux

Le point bon sang ! Il faut apprendre à conclure !

Signaler Répondre

avatar
Maitre K Pelo le 15/01/2018 à 16:05
Me Capello a écrit le 15/01/2018 à 13h52

Vous avez omis la majuscule ; il manque également le point final, ce qui met un terme à votre acidité réactionnelle.

Un peu d'acidité ne saurait vous nuire tant vous semblez amer.

Détendez vous et fermez ce Bescherelle 2 minutes, ça ira mieux

Signaler Répondre

avatar
Me Capello le 15/01/2018 à 13:52
Maitre K Pelo a écrit le 15/01/2018 à 13h42

commentaire méprisant et insultant qui révèle la douce nature de "Me Capello"

Vous avez omis la majuscule ; il manque également le point final, ce qui met un terme à votre acidité réactionnelle.

Signaler Répondre

avatar
Maitre K Pelo le 15/01/2018 à 13:42
Me Capello a écrit le 15/01/2018 à 12h52

Vous êtes bien placé pour le savoir...

commentaire méprisant et insultant qui révèle la douce nature de "Me Capello"

Signaler Répondre

avatar
Me Capello le 15/01/2018 à 12:52
nox a écrit le 15/01/2018 à 12h42

Cacès 10 porte char convoi exceptionnel c'est un métier !!!
Il faut un cerveau ,rare et difficile a trouver par les tempd qui court ????

Vous êtes bien placé pour le savoir...

Signaler Répondre

avatar
Tsss le 15/01/2018 à 12:51

...et le jugement de ceux qui n'ont pas installé de portique permettant d'arrêter le hors gabarit avant qu'il n'atteigne le tunnel, hmhhmmm ?

Signaler Répondre

avatar
nox le 15/01/2018 à 12:42

Cacès 10 porte char convoi exceptionnel c'est un métier !!!
Il faut un cerveau ,rare et difficile a trouver par les tempd qui court ????

Signaler Répondre

avatar
le biggeur le 15/01/2018 à 08:03

il NE CONNAISSAIT pas les dimensions de son chargement quel BRELLE!!!!!!!!!vraiment un chauffeur a la NOIX!!!!il faut faire payer trés cher a l'entreprise!!!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.