Harcèlement moral : Carrefour fait appel

Victor Massacrier, ancien directeur du supermarché Carrefour de Sallanches en Haute-Savoie, et Christian Rivat, chef de secteur dans le même magasin, avaient été condamnés par le tribunal correctionnel de Bonneville en février dernier à six mois de prison avec sursis pour harcèlement moral. Stéphane Tagliavacca, 40 ans, salarié de Carrefour, reprochait à ses supérieurs de le convoquer sans cesse, de l'épier, le suivre... Des faits qui se seraient déroulés de septembre 2001 à mai 2002, et qui avaient entraîné un arrêt de travail pendant plus d’un an.
Les deux dirigeants ont donc décidé de faire appel de cette décision. Le jugement doit avoir lieu le 4 décembre prochain à Chambéry.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.