Le maire de Lyon Georges Képénékian, président du club des sites hôtes de la Coupe du Monde 2023 de rugby

Le maire de Lyon Georges Képénékian, président du club des sites hôtes de la Coupe du Monde 2023 de rugby
Georges Képénékian - LyonMag

Ce mardi, les différents représentants des sites hôtes de la Coupe du Monde 2023 de rugby se réunissaient à Lyon.

Et sur le même modèle que l'Euro 2016 de football, un club des villes a été créé. "Interface pour les organisateurs et l’Etat, cette association loi 1901 fonctionnera dans un esprit unitaire, de solidarité, de collaboration permanente, d’échanges d’expériences et de garant des prérogatives des villes et de leur juste place dans l’organisation", indique le Club des sites Rugby World Cup 2023.

Ce dernier sera présidé par Georges Képénékian, maire de Lyon. Pas le plus grand fondu d'ovalie, il sera épaulé par son conseiller Sport Jean-Loup Coly.
Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, a été nommé secrétaire général et Laurent Russier, maire de Saint-Denis, trésorier.


Pour rappel, le Groupama Stadium de Décines accueillera plusieurs rencontres de la compétition mondiale en 2023. Mais pas la finale, réservée au Stade de France. Quant au dispositif offert aux supporters en ville (450 000 étrangers attendus en France), une nouvelle fan-zone devrait voir le jour, sans que l'on sache si la place Bellecour sera désignée comme pour l'Euro de football en 2016.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Gab le 26/01/2018 à 22:29

Je ne voit pas en quoi M. Képénékian est concerné, il n'est ni maire de DECINES ni président de la Métropole de LYON

Signaler Répondre

avatar
le biggeur le 18/01/2018 à 08:00

C'est génial d'avoir un peu de rugby a Lyon,car le foot c'est un peu GAVANT!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Copieur le 16/01/2018 à 18:33

Tiens donc, il a choppé la collombite aigue ? Lui aussi commence à cumuler et à accumuler ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.