Lyon : au collège Jean Moulin, les cartables sont trop lourds

Lyon : au collège Jean Moulin, les cartables sont trop lourds
Les enfants passent tour à tour sur la balance - LyonMag

Ce mardi, au collège Jean Moulin, était organisée une pesée des cartables, jugés trop lourds par les parents d’élèves. L’opération consiste à sensibiliser les équipes pédagogiques et ainsi envisager des solutions pour alléger le poids des cartables.

"- Moi le mien il fait 7 kilos !
- Et moi il fait plus de 8 kilos !"


Si les élèves du collège Jean Moulin dans le 5e arrondissement l’ont appréhendée comme un concours, la pesée des cartables était prise très au sérieux par la PEEP qui a lancé l’initiative. Et pour cause, il a fallu faire appel à un huissier chargé d’inscrire le poids des élèves puis de leur cartable.

Placés en file indienne, les collégiens sont passés tour à tour sur la balance, une scène pour le moins loufoque qui suscitait la curiosité des passants. Au total ce sont 31 élèves, pour la plupart de 6e et de 5e qui ont été pesés avec leur cartable au dos. Le poids des sacs varie entre 6 et 10 kg soit jusqu’à 1/3 du poids des enfants.

En portant de telles charges chaque jour, les élèves, qui plus est en pleine croissance, peuvent s’exposer à des problèmes articulaires. Pour remédier à ce problème – qui selon la PEEP relève de la santé publique – ils étaient plusieurs à être venus échanger sur les possibles résolutions à adopter dans le collège, et même au-delà. Casiers, salles de classe unique, ouvrages numérisés ou encore salle de dépose des cartables, nombreuses sont les options envisagées pour épargner le dos des collégiens.

Bertrand, parent d’élève, invite même à inverser les rôles pour faire évoluer la situation : "Si on demandait à l’équipe pédagogique de porter la proportion du poids que l’on fait porter aux élèves (…) je pense qu’en une semaine le problème serait résolu parce-que tout le monde en aurait ras-le-bol, avance-t-il, avant de poursuivre : Je pense que la pédagogie au prix d’un problème de santé est inacceptable, donc s’il faut avoir du numérique pour les alléger il ne faut pas hésiter".

Afin de poursuivre cette démarche de sensibilisation, l’opération devrait être renouvelée rapidement.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
dimanche le 11/03/2018 à 20:01

y a qu'a supprimer l'école....ah!ah!

Signaler Répondre

avatar
Gna gna gna le 11/03/2018 à 14:57
Yoncé a écrit le 06/03/2018 à 12h57

On faisait comment avant ?

Avant c'était le bon temps ! Les dents niquées, les attaques dans les bois au Moyen-Âge, la lapidation... Vive le passé !

Signaler Répondre

avatar
Emma Peel le 11/03/2018 à 14:55
John Steed a écrit le 11/03/2018 à 13h47

Quand j'étais au collège il y a plus de 30 ans même histoire.
On avait réclamé des casiers. Refus catégorique des profs.

Par conséquent on avait pris l'habitude de venir avec le quart des affaires. En gros on laissait souvent les bouquins à la maison.

Cette histoire est un bon résumé de la situation dans notre pays : des problèmes connus depuis des décennies avec des conséquences elles aussi bien connues, des solutions qui existent certainement ou à inventer, et c'est le statu quo...

Absolument.
Il y a une solution appliquée en Allemagne et dans de nombreux pays : se sont les profs qui se déplacent et les élèves ont un casier dans leur salle de classe.
Mais non, le système éducatif ne tourne pas autour de l'élève en France.

Signaler Répondre

avatar
John Steed le 11/03/2018 à 13:47

Quand j'étais au collège il y a plus de 30 ans même histoire.
On avait réclamé des casiers. Refus catégorique des profs.

Par conséquent on avait pris l'habitude de venir avec le quart des affaires. En gros on laissait souvent les bouquins à la maison.

Cette histoire est un bon résumé de la situation dans notre pays : des problèmes connus depuis des décennies avec des conséquences elles aussi bien connues, des solutions qui existent certainement ou à inventer, et c'est le statu quo...

Signaler Répondre

avatar
Khris le 06/03/2018 à 19:31

1/3 du poids à porter sur les épaules... Pour un adulte de 60 kilos, ca donne un sac a dos de 20 kilos ! décidément, l'écoleneprendstoujours pas en compte les enfants, leur santé, leur bien être, leur encouragement à étudier...

Signaler Répondre

avatar
lau dlyon le 06/03/2018 à 15:34

Mais les cartables de tous les collégiens sont trop lourds.
Entre 7 et 9 kg parfois!
A quand le passage au livre numérique en classe, a quand les bond en avant des profs?

Signaler Répondre

avatar
MisterDams le 06/03/2018 à 15:11

Ça faisait déjà scandale quand j'étais moi même au collège, il y a plus de 15 ans...

Visiblement les opérations de buzz ne sont pas plus efficaces que les simples plaintes des parents d'élèves.

Signaler Répondre

avatar
bim le 06/03/2018 à 14:06

On se niquait le dos

Signaler Répondre

avatar
Yoncé le 06/03/2018 à 12:57

On faisait comment avant ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.