Tribunal de Villefranche menacé : le député Bernard Perrut entend le défendre au ministère

Tribunal de Villefranche menacé : le député Bernard Perrut entend le défendre au ministère
Bernard Perrut - LyonMag

Avec la réforme de la justice qui se prépare au ministère de Nicole Belloubet, la tension est à son comble à Villefranche-sur-Saône.

Le tribunal de grande instance, qui traite toutes les affaires du Beaujolais et de l'Ouest lyonnais, est menacé. Pas par une fermeture si tout se passe bien, mais par un transfert massif de compétences vers le TGI de Lyon.

"L'objectif de Madame la Garde des Sceaux d'avoir un accès à la justice simple, direct, transparent et rapide est partagé à Villefranche où les décisions sont justement rendues dans un délai bien plus rapide qu'au TGI de Lyon, avec par exemple pour une procédure de divorce 6 mois d'attente pour l'audience à Lyon et 7 semaines seulement à Villefranche", note le député LR du Rhône Bernard Perrut.

"Aussi, un transfert de compétences aurait pour conséquences un allongement des durées des procédures civiles et pénales, un éloignement des justiciables de leurs juges en raison de déplacements difficiles jusqu'à Lyon, le risque d'évolution vers une justice virtuelle et déshumanisée, et un réel coup porté à un territoire, le département du Rhône, clairement distinct de la Métropole de Lyon", poursuit l'ancien maire de Villefranche.

Bernard Perrut entend donc défendre le cas du TGI caladois et le maintien de ses compétences directement auprès de la ministre de la Justice qui le recevra mardi prochain avec d'autres députés.    

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
LeaB le 27/03/2018 à 17:59

Pourquoi séparer deux départements (Métropole et Nouveau Rhône) si c'est pour fusionner des tribunaux ?

Signaler Répondre

avatar
sami69 le 27/03/2018 à 16:19

la garde des sceaux envisagerait de remplacer le tribunal par un centre d accueil pour réfugiés et y loger nos futurs chances pour une France plus etnique

Signaler Répondre

avatar
Au suivant le 27/03/2018 à 15:03

Puisqu'on y condamne un détenu ayant refusé de se soumettre à la racaille de la prison, que ce tribunal ferme.

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 27/03/2018 à 14:40

Dormez en paix chers rhôdaniens, la justice fait des économies pour mieux vous satisfaire.
Pas de fermeture de tribunal pour l'instant dixit madame le garde des seaux ; mais malgré tout on prépare la fermeture.
Nouvelle politique encensée par vos députés à l'Assemblée Nationale.

Signaler Répondre

avatar
fric à Dèle le 27/03/2018 à 13:52

Ce tribunal va disparaître pour... des raisons économiques ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.