Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Edouard Philippe et Gérard Collomb - LyonMag

Incidents du 1er mai : en retard, Gérard Collomb puni par Edouard Philippe ?

Edouard Philippe et Gérard Collomb - LyonMag

Le 1er mai dernier, de violents débordements s'étaient produits à Paris en marge du défilé. La France faisait alors la connaissance des Blacks Blocs, qui avaient saccagé un restaurant Mc Donald's.

En première ligne le lendemain dans les médias : Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, qui se trompait alors dans le nombre de personnes interpellées. Signe que la soirée et la nuit avaient été compliquées.

 

Ce mercredi, le Canard Enchaîné révèle que Gérard Collomb avait de quoi être préoccupé. Selon nos confrères, l'ancien maire de Lyon est d'abord arrivé en retard à Paris puisqu'il était redescendu entre Rhône et Saône en ce jour férié. Ce n'est donc qu'à 20h, soit quatre heures après le début des débordements, qu'il a pu rejoindre la préfecture de police.

 

En plus d'avoir manqué de promptitude, le premier flic de France s'est mis Edouard Philippe à dos. Car le Premier ministre souhaitait se coordonner avec Gérard Collomb pour s'exprimer face aux médias qui attendaient une réaction du gouvernement. Or, le ministre de l'Intérieur a filé en préfecture sans prévenir son supérieur.

Les deux hommes s'étaient finalement retrouvés au commissariat du 13e arrondissement de Paris en fin de soirée, où Edouard Philippe a visiblement passé un savon à son ministre.

 

Le Canard Enchaîné dévoile ainsi que Gérard Collomb a été puni en étant obligé de rester à Paris samedi dernier pour superviser la Fête à Macron de la France Insoumise. Or, on sait que le ministre de l'Intérieur aime profiter des week-ends pour redescendre à Lyon.



Tags : collomb | 1er mai | Edouard Philippe |

Commentaires 45

Déposé le 16/05/2018 à 13h53  
Par FY Citer

lol a écrit le 13/05/2018 à 11h55

La droite dure vote pour le PS ou Macron ? euh ... comment dire ... vous avez tout compris ?

Macron c'est une politique d'ultra droite et le Ps sociale super libérale , je pense que c'est vous qui n'a pas tout compris

Déposé le 16/05/2018 à 12h19  
Par ouaf ! Citer

Déposé le 13/05/2018 à 13h37  
Par On ne remerciera jamais assez LYON MAG le seul qui ose dire, même si ça dérange la baronnie bananière Citer

Lyongag a écrit le 10/05/2018 à 12h37

192e article de la semaine de nos amis de LyonGag une fois de plus, obsédés, obnubilés, intoxiqués, rongés, dévorés par le père Collomb!!! Il doit y avoir un gars à la rédaction qui toutes les nuits rêve que le père Collomb vient lui gratter les pieds dans son sommeil ou sa femme est dingue de lui et il cherche à se venger? Une vraie rédaction de sinoques mais tenez bon, avec des petits cachetons cela se soigne (peut être).

ne pas relater ces "évènements bien démonstratifs de l'individu" ce serait faire comme le reste de la presse subventionnée : faire allégeance

et LYONMAG a tout le mérite d'une presse non subventionnée : l'objectivité
et quand un média est libre de dire la vérité, il faut le soutenir

les autres n'ont que pour objectif c'est de se soumettre pour encaisser et profiter

Déposé le 13/05/2018 à 13h32  
Par c'est bien dommage pour les contribuables Citer

Non à LaRem a écrit le 13/05/2018 à 08h44

Selon les médias, monsieur le ministre de l'Intérieur a visité les blessés le 13 mai à 2 heures du matin.
Invisible sur les lieux de l'attentat le 12 mai avec ou sans le premier ministre mais présent sur twitter, c'est parfait.

Vous avez raison : la seule chose qui ne soit pas virtuelle chez lui, c'est le cumul de ses indemnités de fonctions ou de rateliers de tous bords (chez Bocuse le soir du 1er mai ! entrre autres)

les tâches et présences liées à ses fonctions restent elles, du domaine du super-virtuel effectivement !

Déposé le 13/05/2018 à 12h10  
Par Il est libre Max. Citer

Vous êtes demasqué a écrit le 13/05/2018 à 11h17

Comme il y aura toujours un noyau de droite dure qui votera pour Macron, l'UMP ou le PS, votre argumentaire échoue dans sa démonstration.

Comment le fait de ne plus voter, va-t-il empêcher les anciens partis de vivre puisqu'ils auront toujours une base qui votera pour eux.

Par contre je vois très bien que votre solution offre un boulevard au système.

Paf démasqué !

Je suis devenu juste un spectateur,d’une société dont je n’ai plus aucune envie de m’investir comme des millions de compatriotes.

Déposé le 13/05/2018 à 11h55  
Par lol Citer

Vous êtes demasqué a écrit le 13/05/2018 à 11h17

Comme il y aura toujours un noyau de droite dure qui votera pour Macron, l'UMP ou le PS, votre argumentaire échoue dans sa démonstration.

Comment le fait de ne plus voter, va-t-il empêcher les anciens partis de vivre puisqu'ils auront toujours une base qui votera pour eux.

Par contre je vois très bien que votre solution offre un boulevard au système.

Paf démasqué !

La droite dure vote pour le PS ou Macron ? euh ... comment dire ... vous avez tout compris ?

Déposé le 13/05/2018 à 11h35  
Par Il est libre MAX..... Citer

Vous êtes demasqué a écrit le 13/05/2018 à 11h17

Comme il y aura toujours un noyau de droite dure qui votera pour Macron, l'UMP ou le PS, votre argumentaire échoue dans sa démonstration.

Comment le fait de ne plus voter, va-t-il empêcher les anciens partis de vivre puisqu'ils auront toujours une base qui votera pour eux.

Par contre je vois très bien que votre solution offre un boulevard au système.

Paf démasqué !

Je ne vous en veux pas de voter ,puisque vous êtes apparemment novice en politique. Impliquez vous et dans vingt ans ou avant ,vous serez aussi ,un abstentionniste,c’est normal.

Déposé le 13/05/2018 à 11h22  
Par Orwell Citer

Vive l’abstention a écrit le 11/05/2018 à 12h50

Que se soit un ou l’autre ,ils bossent tous pour les marchés et non pour le bien du peuple français. Plus de la moitié des français l’ont compris puisqu’ils ne votent plus . Et ça, croyez moi ils le redoutent plus que si vous votiez pour un extrême. Car ils ne sont plus crédibles dans leur système verrouillé par avance. En votant ,vous les faites vivrent,car vos sois disant favoris ne passeront jamais,ils sont le système. On l’a bien vue avec Marine qui c’est dégonflée face au marché.....que du Pipo..

La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force.

1984

Déposé le 13/05/2018 à 11h17  
Par Vous êtes demasqué Citer

Vive l’abstention a écrit le 11/05/2018 à 12h50

Que se soit un ou l’autre ,ils bossent tous pour les marchés et non pour le bien du peuple français. Plus de la moitié des français l’ont compris puisqu’ils ne votent plus . Et ça, croyez moi ils le redoutent plus que si vous votiez pour un extrême. Car ils ne sont plus crédibles dans leur système verrouillé par avance. En votant ,vous les faites vivrent,car vos sois disant favoris ne passeront jamais,ils sont le système. On l’a bien vue avec Marine qui c’est dégonflée face au marché.....que du Pipo..

Comme il y aura toujours un noyau de droite dure qui votera pour Macron, l'UMP ou le PS, votre argumentaire échoue dans sa démonstration.

Comment le fait de ne plus voter, va-t-il empêcher les anciens partis de vivre puisqu'ils auront toujours une base qui votera pour eux.

Par contre je vois très bien que votre solution offre un boulevard au système.

Paf démasqué !

Déposé le 13/05/2018 à 11h13  
Par Vous êtes demasqué Citer

Vive l’abstention a écrit le 11/05/2018 à 12h50

Que se soit un ou l’autre ,ils bossent tous pour les marchés et non pour le bien du peuple français. Plus de la moitié des français l’ont compris puisqu’ils ne votent plus . Et ça, croyez moi ils le redoutent plus que si vous votiez pour un extrême. Car ils ne sont plus crédibles dans leur système verrouillé par avance. En votant ,vous les faites vivrent,car vos sois disant favoris ne passeront jamais,ils sont le système. On l’a bien vue avec Marine qui c’est dégonflée face au marché.....que du Pipo..

Tiens voilà l'émissaire du Système qui vient essayer de tromper le peuple pour sauver Macron..et le système.

Comme par hasard, alors qu'une opposition sérieuse se met en place, que les gens comprennent de plus en plus que les anciens partis sont tous pourris, et qu'ils se tournent vers l'UPR et la France Insoumise voilà que vous arrivez pour dissuader les gens de voter pour ce que vous appelez extrême mais qui n'est autre que la vraie gauche.

Déposé le 13/05/2018 à 08h44  
Par Non à LaRem Citer

Selon les médias, monsieur le ministre de l'Intérieur a visité les blessés le 13 mai à 2 heures du matin.
Invisible sur les lieux de l'attentat le 12 mai avec ou sans le premier ministre mais présent sur twitter, c'est parfait.

Déposé le 13/05/2018 à 01h18  
Par il est où ? il va encore se faire gronder le gégé Citer

le GEGE encore absent à PARIS ce soir ??? il est où ?
Mérite t il vraiment son salaire ?
C'est le 1er ministre qui est obligé d'intervenir pour montrer le bout du nez de l'Etat Français !

Déposé le 12/05/2018 à 21h54   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par le point Citer

Toujours est il que le Gege a anesthésié les journalistes du magazine Le Point et fait 3 pages avec les poules de son prédécesseur et sans sa Caroline. Et il s’en sort plutôt bien ( de l’interview).

Déposé le 11/05/2018 à 13h41  
Par Petaudier Citer

rale69 a écrit le 11/05/2018 à 09h12

Pour info notre gaga était chez Bocuse ce jour là... préférez se gaver plutôt que d’assurer son job, c’est de son âge...

Qui c'est qui casque ?

Déposé le 11/05/2018 à 12h50  
Par Vive l’abstention Citer

voilapourquoi! a écrit le 11/05/2018 à 12h10

Bien sûr que non, ils ne sont pas crédibles. Après les nouveaux records d’impôts la France continue de s’endetter. L’Elysée dépense encore plus et notre nouvelle madone des aéroports s’offre le tour du monde. Nous, on travaille de plus en plus longtemps pour ces seigneurs donneurs de leçons et il faudra bien s’en débarrasser, le plus tôt sera le mieux!!!

Que se soit un ou l’autre ,ils bossent tous pour les marchés et non pour le bien du peuple français. Plus de la moitié des français l’ont compris puisqu’ils ne votent plus . Et ça, croyez moi ils le redoutent plus que si vous votiez pour un extrême. Car ils ne sont plus crédibles dans leur système verrouillé par avance. En votant ,vous les faites vivrent,car vos sois disant favoris ne passeront jamais,ils sont le système. On l’a bien vue avec Marine qui c’est dégonflée face au marché.....que du Pipo..

Déposé le 11/05/2018 à 12h10   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par voilapourquoi! Citer

Bien sûr que non, ils ne sont pas crédibles. Après les nouveaux records d’impôts la France continue de s’endetter. L’Elysée dépense encore plus et notre nouvelle madone des aéroports s’offre le tour du monde. Nous, on travaille de plus en plus longtemps pour ces seigneurs donneurs de leçons et il faudra bien s’en débarrasser, le plus tôt sera le mieux!!!

Déposé le 11/05/2018 à 11h01  
Par Zen. Citer

L'exterminateur de vermine a écrit le 10/05/2018 à 20h34

Les sciences sociales, même si la question de leur spécificité par rapport aux sciences de la nature fait l'objet de débats, poursuivent indiscutablement une « visée scientifique ». Comme dans les autres sciences, il s'agit de rendre compte de façon rigoureuse de phénomènes soigneusement définis, de construire des indicateurs de mesure pertinents, de formuler des hypothèses et de les soumettre à l'épreuve de protocoles méthodologiques et de données empiriques. Les schèmes d'intelligibilité construits par les sciences sociales font ainsi l'objet d'un effort continu d'enrichissement au sein des communautés savantes. Ils conduisent, de ce fait même, à la production de connaissances au moins partiellement cumulatives. L'accent mis sur l'ambition scientifique des sciences sociales ne doit pas conduire cependant à un point de vue « scientiste ». L'activité scientifique ne consiste pas à construire un ensemble de dogmes ou de vérités définitives, mais à formuler des problèmes susceptibles d'être résolus par le recours au raisonnement théorique et à l'investigation empirique. Pour autant, la posture scientifique conduit à refuser le relativisme : tous les discours ne se valent pas et rien ne serait pire que de donner l'impression aux élèves que « les sciences sociales ne sont qu'une collection d'opinions contradictoires sur le monde, qui, au final, se valent toutes et donc ne permettent de fonder aucun savoir solide » (rapport de la commission présidée par Roger Guesnerie, professeur au Collège de France).

La démarche scientifique conduit, dans de nombreux cas, à une rupture avec le sens commun, à une remise en cause des idées reçues. Même si certaines démarches (notamment en sociologie) accordent une place importante aux discours et à l'expérience des acteurs, il n'en demeure pas moins que le chercheur dispose d'un ensemble de savoirs théoriques et méthodologiques lui permettant une prise de recul par rapport à la connaissance ordinaire du monde social.

Toutes ses belles paroles N’intéressent sûrement pas le peuple . Qui lui ,ne vie pas d’amour et d’eau fraîche contrairement à vous,les beaux parleurs et bonimenteurs en tous genres.

Déposé le 11/05/2018 à 10h35  
Par Lyonnais. Citer

Petaudier a écrit le 10/05/2018 à 16h25

Jupiter peut-il expliquer à Sa Collomberie qu'il n'est plus merdelion, mais ministre de l'intérieur et qu'on le paie pour ça.
Et, qu'à ce titre il doit rendre des comptes et obéir à son supérieur hiérarchique le Premier Ministre.
Ne pas être à son poste le 1er mai est une faute lourde.
On licencie pour moins que ça dans le privé.

EXACT.

Un ministre régalien se doit de répondre d'abord aux exigences de son pays, et non plus de son ancien fief de maire et président de métropole.
Le président M. Macron doit impérativement recadrer ses troupes, ils sont au gouvernement maintenant, alors qu'ils cessent leurs velléités régionales ou départementales !

Déposé le 11/05/2018 à 10h31  
Par Lyonnais. Citer

L'exterminateur de vermine a écrit le 10/05/2018 à 20h34

Les sciences sociales, même si la question de leur spécificité par rapport aux sciences de la nature fait l'objet de débats, poursuivent indiscutablement une « visée scientifique ». Comme dans les autres sciences, il s'agit de rendre compte de façon rigoureuse de phénomènes soigneusement définis, de construire des indicateurs de mesure pertinents, de formuler des hypothèses et de les soumettre à l'épreuve de protocoles méthodologiques et de données empiriques. Les schèmes d'intelligibilité construits par les sciences sociales font ainsi l'objet d'un effort continu d'enrichissement au sein des communautés savantes. Ils conduisent, de ce fait même, à la production de connaissances au moins partiellement cumulatives. L'accent mis sur l'ambition scientifique des sciences sociales ne doit pas conduire cependant à un point de vue « scientiste ». L'activité scientifique ne consiste pas à construire un ensemble de dogmes ou de vérités définitives, mais à formuler des problèmes susceptibles d'être résolus par le recours au raisonnement théorique et à l'investigation empirique. Pour autant, la posture scientifique conduit à refuser le relativisme : tous les discours ne se valent pas et rien ne serait pire que de donner l'impression aux élèves que « les sciences sociales ne sont qu'une collection d'opinions contradictoires sur le monde, qui, au final, se valent toutes et donc ne permettent de fonder aucun savoir solide » (rapport de la commission présidée par Roger Guesnerie, professeur au Collège de France).

La démarche scientifique conduit, dans de nombreux cas, à une rupture avec le sens commun, à une remise en cause des idées reçues. Même si certaines démarches (notamment en sociologie) accordent une place importante aux discours et à l'expérience des acteurs, il n'en demeure pas moins que le chercheur dispose d'un ensemble de savoirs théoriques et méthodologiques lui permettant une prise de recul par rapport à la connaissance ordinaire du monde social.

Ou pour résumer ' la franc-maçonnerie'.

Déposé le 11/05/2018 à 09h12   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par rale69 Citer

Pour info notre gaga était chez Bocuse ce jour là... préférez se gaver plutôt que d’assurer son job, c’est de son âge...

Déposé le 11/05/2018 à 08h51  
Par Nath69 Citer

La photo d'illustration vaut son pesant de cacahuètes, à se demander si si c'est la photo qui illustre l'article ou bien si c'est l'inverse ?

Déposé le 10/05/2018 à 20h34  
Par L'exterminateur de vermine Citer

Les enfants gâtés et insoumis. a écrit le 10/05/2018 à 17h28

Insoumis ?mdr ,ceux que je connais, n’ont sûrement pas envie de mettre en péril leur patrimoine . C’est là france Inchallah, merde ,le livret A a baisser ,on va tout retirer et investir dans’ l’immobilier,pdr,mais réel.

Les sciences sociales, même si la question de leur spécificité par rapport aux sciences de la nature fait l'objet de débats, poursuivent indiscutablement une « visée scientifique ». Comme dans les autres sciences, il s'agit de rendre compte de façon rigoureuse de phénomènes soigneusement définis, de construire des indicateurs de mesure pertinents, de formuler des hypothèses et de les soumettre à l'épreuve de protocoles méthodologiques et de données empiriques. Les schèmes d'intelligibilité construits par les sciences sociales font ainsi l'objet d'un effort continu d'enrichissement au sein des communautés savantes. Ils conduisent, de ce fait même, à la production de connaissances au moins partiellement cumulatives. L'accent mis sur l'ambition scientifique des sciences sociales ne doit pas conduire cependant à un point de vue « scientiste ». L'activité scientifique ne consiste pas à construire un ensemble de dogmes ou de vérités définitives, mais à formuler des problèmes susceptibles d'être résolus par le recours au raisonnement théorique et à l'investigation empirique. Pour autant, la posture scientifique conduit à refuser le relativisme : tous les discours ne se valent pas et rien ne serait pire que de donner l'impression aux élèves que « les sciences sociales ne sont qu'une collection d'opinions contradictoires sur le monde, qui, au final, se valent toutes et donc ne permettent de fonder aucun savoir solide » (rapport de la commission présidée par Roger Guesnerie, professeur au Collège de France).

La démarche scientifique conduit, dans de nombreux cas, à une rupture avec le sens commun, à une remise en cause des idées reçues. Même si certaines démarches (notamment en sociologie) accordent une place importante aux discours et à l'expérience des acteurs, il n'en demeure pas moins que le chercheur dispose d'un ensemble de savoirs théoriques et méthodologiques lui permettant une prise de recul par rapport à la connaissance ordinaire du monde social.

Déposé le 10/05/2018 à 19h09  
Par Geneviève Citer

Bob a écrit le 10/05/2018 à 13h54

Lyon mag à force de taper les jours pairs sur collomb et les jours impairs sur son épouse vous n'êtes plus crédible...

Vos commentaires traduisent une profonde névrose. Rien ne vous oblige à consulter le site de Lyonmag ou alors il faut consulter...

Déposé le 10/05/2018 à 17h28  
Par Les enfants gâtés et insoumis. Citer

Macron ne fera rien a écrit le 10/05/2018 à 16h58

Il y a 2 partis vraiment insoumis : l'UPR et la France Insoumise.

Insoumis ?mdr ,ceux que je connais, n’ont sûrement pas envie de mettre en péril leur patrimoine . C’est là france Inchallah, merde ,le livret A a baisser ,on va tout retirer et investir dans’ l’immobilier,pdr,mais réel.

Déposé le 10/05/2018 à 16h58  
Par Macron ne fera rien Citer

Iscyros a écrit le 10/05/2018 à 15h53

Les autres partis nonplus, pas même les pseudos indépendants qui ne savent que se ridiculiser pour se défiler aux portes du pouvoir comme Marine ou se soumettre à ce qu'ils dénoncent comme Tsipras. Pseudo-democratie, indignation, communication et infarctus ! Car ce monde impitoyable vous emporte à votre insu si vous y mettez tous vos espoirs.

Il y a 2 partis vraiment insoumis : l'UPR et la France Insoumise.

Déposé le 10/05/2018 à 16h48   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par pion Citer

Mr kepénekiàn ne va même pas aux toilettes sans demander l'autorisation à Mr collomb ! C'est lamentable !

Déposé le 10/05/2018 à 16h25  
Par Petaudier Citer

Jupiter peut-il expliquer à Sa Collomberie qu'il n'est plus merdelion, mais ministre de l'intérieur et qu'on le paie pour ça.
Et, qu'à ce titre il doit rendre des comptes et obéir à son supérieur hiérarchique le Premier Ministre.
Ne pas être à son poste le 1er mai est une faute lourde.
On licencie pour moins que ça dans le privé.

Déposé le 10/05/2018 à 15h53  
Par Iscyros Citer

Macron ne fera rien a écrit le 10/05/2018 à 14h36

Vous êtes à coté de la plaque c'est toujours le même parti au pouvoir.

PS = UMP = EM

J'en reviens pas qu'il y ait des gens qui n'ont pas encore compris ça !

Les autres partis nonplus, pas même les pseudos indépendants qui ne savent que se ridiculiser pour se défiler aux portes du pouvoir comme Marine ou se soumettre à ce qu'ils dénoncent comme Tsipras. Pseudo-democratie, indignation, communication et infarctus ! Car ce monde impitoyable vous emporte à votre insu si vous y mettez tous vos espoirs.

Déposé le 10/05/2018 à 14h39  
Par Madame Irma Citer

Bob a écrit le 10/05/2018 à 13h54

Lyon mag à force de taper les jours pairs sur collomb et les jours impairs sur son épouse vous n'êtes plus crédible...

Expliquez pourquoi ils ne sont plus crédibles .Les faits sont les faits.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.