Bagarre entre ultra gauche et droite à Lyon : aucun protagoniste écroué avant le procès

Bagarre entre ultra gauche et droite à Lyon : aucun protagoniste écroué avant le procès
Photo d'illustration - LyonMag

Malgré les tensions de plus en plus fortes entre les militants d'ultra gauche et ultra droite à Lyon, ainsi que le déchaînement de violences du 11 avril dernier, la chambre de l'instruction a pris une décision forte et potentiellement polémique.

Elle a décidé de ne placer aucun protagoniste de la bagarre entre extrémistes devant le bar du quai Arloing le Rock'n Eat en détention provisoire avant leur procès. Et ce, malgré la réquisition du parquet qui souhaitait placer sept individus derrière les barreaux d'ici à ce qu'ils comparaissent devant le tribunal.

Ainsi, le sapeur-pompier antifa, soupçonné d'avoir foncé en voiture sur ses opposants, peut continuer à travailler. C'est d'ailleurs son emploi qui lui permettra de passer outre l'interdiction de paraître dans le 9e arrondissement.
Quant à Steven Bissuel, le leader du Bastion Social (ex-Gud), il a interdiction de se rendre dans le 5e arrondissement de 22h à 6h.
Un troisième individu, d'ultra-droite, a également été placé sous contrôle judiciaire, et sera jugé prochainement dans ce procès pour violences aggravées.

Le 11 avril dernier, plusieurs membres du Bastion Social étaient venus en découdre avec des antifas présents à un concert baptisé "no racism, no sexism, no fascism". Une trentaine de personnes s'étaient alors lancées dans une bagarre de rue, blessant au passage un policier et un vigile.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Les qi d'huitres le 09/06/2018 à 10:56

Les lyonnais-es deviennent de plus en plus fatigué-e-s de cette gueguerre de gamins entre les bandes d’extrême gauche et d’extrême droite!
Pas un pour rattraper l'autre, de toute façon c'est les mêmes abrutis d'un côté comme de l'autre.

Signaler Répondre

avatar
dehu le 06/06/2018 à 21:34

et la presse ment aussi? qui peut se renseigner envers les gens de ce pub et enfin dire la vérité? l'agression ne vient pas d'où la presse le dit et surtout ceux qui ont été touchés par ce"pompier" n'y étaient pour rien.


bravo l'embuscade, suffit de demander la version des gens bossant au rockneat, ...
Sur ce bande d'extrémistes de gauche et de droite vous nous CASSEZ les coui**es

Signaler Répondre

avatar
run le 06/06/2018 à 12:53
C'est du propre a écrit le 06/06/2018 à 11h56

Le pompier qui frappe le collègue policier il a le droit de continuer de travailler?

Pourquoi les condés se gènent pour taper sur les pompiers , les infirmières , les gamins ...

Signaler Répondre

avatar
Stop le 06/06/2018 à 12:29

Un pompier qui essaie d'écraser des gens...
Il vaudrait mieux le mettre à pied, c'est un type dangereux !

Signaler Répondre

avatar
LoL le 06/06/2018 à 12:28
oui! a écrit le 06/06/2018 à 12h11

apparemment il s'est défendu contre une agression organisée, donc il ne semble pas qu'il soit le principal fauteur de troubles

Le mec s'est défendu en montant dans sa voiture et en cherchant à écraser ses adversaires... la blague.

Signaler Répondre

avatar
Sauf une fois au chalet le 06/06/2018 à 12:12
oui! a écrit le 06/06/2018 à 12h11

apparemment il s'est défendu contre une agression organisée, donc il ne semble pas qu'il soit le principal fauteur de troubles

Ah bah ça va alors. C'est pas grave ! On peut même lui filer une médaille nan ?

Signaler Répondre

avatar
oui! le 06/06/2018 à 12:11
C'est du propre a écrit le 06/06/2018 à 11h56

Le pompier qui frappe le collègue policier il a le droit de continuer de travailler?

apparemment il s'est défendu contre une agression organisée, donc il ne semble pas qu'il soit le principal fauteur de troubles

Signaler Répondre

avatar
C'est du propre le 06/06/2018 à 11:56

Le pompier qui frappe le collègue policier il a le droit de continuer de travailler?

Signaler Répondre

avatar
c est bete le 06/06/2018 à 11:19

Y a plus de place en prison on vous a dit

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.