Lyon : deux jeunes femmes attaquées au couteau sur leur palier

Lyon : deux jeunes femmes attaquées au couteau sur leur palier
Photo d'illustration - LyonMag

Les deux jeunes femmes qui ont été agressées au couteau dans la nuit du 20 juillet dernier, ne s'attendaient certainement pas à ce que la soirée se termine comme cela.

Alors que ces dernières rentraient chez elles dans un appartement du 7e arrondissement, un jeune homme les a suivies. Loin de se douter qu'il pouvait être dangereux, les jeunes femmes le laissèrent entrer dans leur immeuble pensant que c'était un voisin. L'individu monta les escaliers avec elles jusqu'à leur palier. Au moment où l'une d'elle tenta d'ouvrir la porte, le protagoniste brandit alors un couteau de boucher vers la seconde jeune femme qui s'était retournée. Elles ont alors crié faisant fuir l'agresseur. L'une d'elle a été blessée à la main en tentant de se protéger.

L'individu a été arrêté une heure plus tard par la police. Il aurait également effrayé trois autres jeunes femmes cette même nuit leur volant de l'argent et un téléphone portable. Jugé à Lyon, il reconnait les faits rapidement ce qui surprend la présidente. L'agresseur âgé de 22 ans et de nationalité syrienne vit dans la rue. Il aurait précisé durant l'audience avoir quelques dettes et que ce couteau sert à le protéger. Pour sa défense, il assure avoir juste voulu faire peur. Une plaidoirie qui n'a pas convaincu, puisque le tribunal a condamné le jeune homme à trois ans de prison dont un an avec sursis et mise à l'épreuve pendant deux ans, alors que la procureure avait requis 18 mois de prison ferme.

24 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Hannibal le 26/08/2018 à 07:55

J’espère qu’elles ont des frères,pères,cousins qui vont s’occuper de se voisin ronflant. Nous sommes dans une société où chacun va se faire justice. Le moyen âge étant de retour, les familles forment des guerriers avant de former des victimes et des faibles ,instruits certes mais faibles dans notre société de violence extrême.

Signaler Répondre

avatar
Dédé69 le 25/08/2018 à 21:52
Du blabla a écrit le 02/08/2018 à 18h41

Pas de mandat de depot
Pas d OQTF
Il est donc dans nos rues... Il n effectuera jamais sa peine
Et le respect des vicitmes dans tout ca?
Et la protection des citoyens?

Avez-vous lu l'article :"Une plaidoirie qui n'a pas convaincu, puisque le tribunal a condamné le jeune homme à trois ans de prison dont un an avec sursis"
Cela veut donc dire qu'il effectuera 24 mois ferme.

Signaler Répondre

avatar
Angélisme le 06/08/2018 à 21:36
julie69 a écrit le 06/08/2018 à 17h49

La guerre en Syrie a créé des traumatismes réels et cette affaire le démontre. Difficile de vivre dans la vie d'après. La prison n'est bien entendu pas adaptée à un cas tel que celui-ci, mais peut être un suivi psychologique renforcé et une obligation de soins ?

Au contraire, la prison est tout à fait adaptée. En prison il n'est plus un danger pour les gens, il ne risque plus d'agresser des jeunes femmes innocentes avec un couteau de boucher dans le but de les dépouiller.

De plus, permettez moi, mais dans cette affaire c'est surtout pour les 2 jeunes femmes traumatisées pour qui la vie va être difficile après. Je ne vous souhaite pas de vous faire agresseur au couteau de boucher un soir en rentrant chez vous.

Signaler Répondre

avatar
Simple et efficace le 06/08/2018 à 18:03
julie69 a écrit le 06/08/2018 à 17h49

La guerre en Syrie a créé des traumatismes réels et cette affaire le démontre. Difficile de vivre dans la vie d'après. La prison n'est bien entendu pas adaptée à un cas tel que celui-ci, mais peut être un suivi psychologique renforcé et une obligation de soins ?

"...peut être un suivi psychologique renforcé et une obligation de soins..."

Pour quel résultat réel?

Il vaut mieux la prison à vie.

Signaler Répondre

avatar
julie69 le 06/08/2018 à 17:49

La guerre en Syrie a créé des traumatismes réels et cette affaire le démontre. Difficile de vivre dans la vie d'après. La prison n'est bien entendu pas adaptée à un cas tel que celui-ci, mais peut être un suivi psychologique renforcé et une obligation de soins ?

Signaler Répondre

avatar
Du blabla le 02/08/2018 à 18:41

Pas de mandat de depot
Pas d OQTF
Il est donc dans nos rues... Il n effectuera jamais sa peine
Et le respect des vicitmes dans tout ca?
Et la protection des citoyens?

Signaler Répondre

avatar
Marche ou Crève. le 02/08/2018 à 18:11
anti collomb a écrit le 02/08/2018 à 17h41

Collomb et sa clique , sont responsables de l'insécurité grandissante dans mon pays que je ne reconnais plus !!!

Les politiques n’ont plus de pouvoirs. Seul les marchés dirigent et tous les politiciens suivent . Et, ce n’est que le commencement, ils vont tous nous lever ,sa a déjà commencé et ils vont nous finir .

Signaler Répondre

avatar
anti collomb le 02/08/2018 à 17:41

Collomb et sa clique , sont responsables de l'insécurité grandissante dans mon pays que je ne reconnais plus !!!

Signaler Répondre

avatar
votutil? le 27/07/2018 à 23:35

quand le fn est au 2ieme tour la marionnette des banques se maintient au pouvoir alors vive la delinquance si possible etrangere

Signaler Répondre

avatar
Toto45 le 27/07/2018 à 18:50

Nous Français demandons le statut de "réfugiés de cet homme". Autrement dit qu'il soit expulsé dans son pays la syrie pour notre sécurité

Signaler Répondre

avatar
Fy le 27/07/2018 à 12:23

Encore dans le 7ème !

Signaler Répondre

avatar
pseudopseudo le 27/07/2018 à 11:13

c'est bien dommage, la violence ordinaire , qui existe depuis des centaines d'années.

Signaler Répondre

avatar
Camouflage? le 27/07/2018 à 10:17
Camouflage? a écrit le 27/07/2018 à 10h09

Bizarre l'article n'est plus visible!

Il a pourtant été déposé le 26/07/2018 à 10h25!

Signaler Répondre

avatar
Camouflage? le 27/07/2018 à 10:09

Bizarre l'article n'est plus visible!

Signaler Répondre

avatar
Juges criminels le 27/07/2018 à 09:57
pfff a écrit le 26/07/2018 à 18h07

La présidente n'est pas convaincue mais pas de mandat de dépot ?

Un "détail" qui m'avait échappé! Est-ce à dire que ce jeune homme syrien est retourné dans la rue avec son couteau de boucher? En France ce sont les juges qu'il faudrait enfermer!

Signaler Répondre

avatar
Dehors! le 27/07/2018 à 09:55

"Le tribunal a condamné le jeune homme à trois ans de prison dont un an avec sursis et mise à l'épreuve pendant deux ans, alors que la procureure avait requis 18 mois de prison ferme." ... à quand l'expulsion? Parce que dans quelques mois (avec les remises de peines) le problème sera le même et probablement pire...car si il n'est pas devenu islamiste en Syrie, il a toutes les chances de le devenir en prison!

Signaler Répondre

avatar
Amitié le 27/07/2018 à 08:30

Qui sème récolte voilà le résultat quand on met son nez de partout si chacun s'occupait de balayer devant sa porte au lieu de celle des autres on n'en serait pas là malheureusement.

Signaler Répondre

avatar
nina78 le 27/07/2018 à 06:39

Et la guerre que les grandes puissances ont provoqué chez eux en faisant fuir la moitié de la population

Signaler Répondre

avatar
Malkowicz le 27/07/2018 à 00:19

Au dela de l'acte, aussi insensé qu'il soit et de la peine requise, à tout ceux qui ont juste les mots immigration et expulsions, le vrai problème n'est t il pas, pourquoi ce syrien est ici ? Son pays est en guerre ? Mais pourquoi son pays est en guerre ? Mais puisqu'on vous dis que la réflexion ça a du bon, mais si...

Signaler Répondre

avatar
sakura le 26/07/2018 à 21:39
2 poids 2 mesures a écrit le 26/07/2018 à 18h08

Collomb avait pourtant dit que les délinquants seraient systématiquement expulsés. Aurait il menti ?

Collomb est ministre de l'intérieur et de fait il n'a aucun pouvoir sur la justice.. Le problème en france ne vient pas tant des politiques concernant la justice mais des juges qui décident ce qu'ils veulent sans avoir de compte a rendre aux citoyens que nous sommes..

Signaler Répondre

avatar
Far wesh le 26/07/2018 à 21:18

Mais puisqu'on vous dit que l'immigration ça à du bon, mais si !

Signaler Répondre

avatar
2 poids 2 mesures le 26/07/2018 à 18:08

Collomb avait pourtant dit que les délinquants seraient systématiquement expulsés. Aurait il menti ?

Signaler Répondre

avatar
pfff le 26/07/2018 à 18:07

La présidente n'est pas convaincue mais pas de mandat de dépot ?

Signaler Répondre

avatar
c est tout le 26/07/2018 à 14:52

Et l expulsion ??

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.