La clinique de la Sauvegarde inaugure son héliport, une centaine de vols prévus par an

La clinique de la Sauvegarde inaugure son héliport, une centaine de vols prévus par an
Le SAMU 69 arrive à la Clinique - LyonMag

Le revêtement est encore flambant neuf.

Alexandre Vuilliez, anesthésiste et réanimateur - LyonMag
Alexandre Vuilliez, anesthésiste et réanimateur - LyonMag
Ce mardi matin, la direction de la Clinique de la Sauvegarde, dans le 9e arrondissement de Lyon, avait convié la presse lyonnaise pour observer un exercice dans le cadre de l’inauguration de sa nouvelle hélistation.

A 10h, très précisément, c’est donc un hélicoptère du SAMU 69 qui a atterri tout en douceur mais dans un boucan terrible, que les habitants dans les immeubles proches subissent. En quelques secondes, l’équipe médicale et technique était mobilisée afin de transférer directement le faux patient dans le service correspondant à ses blessures, en passant par un ascenseur réservé. Une chaine de secours réglée comme une horloge.

Tous les jours de l’année, de 7h à 20h, les urgentistes de la Clinique sont donc prêts à recevoir les patients héliportés, acheminés notamment par les machines blanches du SAMU ou les rouges et jaunes de la Sécurité Civile. La grande majorité des personnes qui seront prises en charge, le seront pour des problèmes cardio-vasculaires, spécialité de la Clinique.

Selon Alexandre Vuilliez, anesthésiste et réanimateur, "on estime à une centaine de vols vers la Clinique par année. Grâce à ce nouvel outil, nous allons pouvoir traiter des patients de toute la région, jusqu’à Montélimar, Dijon, Saint-Étienne ou encore dans les Alpes".

L’idée de construire un héliport est arrivée lors du projet de réhabilitation de la Clinique de la Sauvegarde. Partenariat avec l’ARS, l’agence régionale de santé, a été monté. La clinique et l’ARS ont partagé les dépenses soit environ 1,4 million d’euros.



Même si le vol de ce mardi matin n’était qu’un test, une vraie urgence a déjà été traitée sur le nouvel héliport. Il s’agissait d’un patient souffrant de détresse respiratoire. Ce dernier était arrivé de Messimy en quelques minutes seulement.
 

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
et oui le 05/09/2018 à 22:25

Quartier nul ! Même pas j’habite la bas.

Signaler Répondre

avatar
Santé ,médecine,escroqueries pour les adhérents. le 05/09/2018 à 18:21
Jeansais a écrit le 04/09/2018 à 20h35

La clinique de la Sauvegarde propriété de Capio France
( groupe suédois) qui vient de revendre ses cliniques à Vivaldo France composé de holdings financières (CDC et Mubada développement qui vient d'Abu d’Abi)..
L'argent n'a pas d'odeur ni de frontières ....
à votre bonne santé !

La santé comme la France a été vendu au plus offrant. Les dindes sont tout de même obligé de cotiser à la sécurité sociale même si elle les baises en beauté. Cette usine à gaz devra être privatisée,ou alors laisser la LIBERTÉ à chacun de la quitter,OUF.

Signaler Répondre

avatar
cool le 05/09/2018 à 18:12

C’est bon ça !!! Quelle idée aussi d’habiter ds ce quartier ! Il y a vraiment mieux !

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 04/09/2018 à 20:35

La clinique de la Sauvegarde propriété de Capio France
( groupe suédois) qui vient de revendre ses cliniques à Vivaldo France composé de holdings financières (CDC et Mubada développement qui vient d'Abu d’Abi)..
L'argent n'a pas d'odeur ni de frontières ....
à votre bonne santé !

Signaler Répondre

avatar
polo du 9 le 04/09/2018 à 18:42

j'ai vu il y a plus de 30 des hélicoptères atterir sur le stade à coté de la clinique , les immeubles c'est en majorité du social

Signaler Répondre

avatar
LoL le 04/09/2018 à 16:26

En même temps habiter ds le quartier c’est pas très intelligent ! C’est moche et pourri !

Signaler Répondre

avatar
fgrgaq le 04/09/2018 à 14:23

Et là ton appart vient de perdre 20% de sa valeur...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.