Une cinquantaine de personnes mobilisées pour soutenir un postier menacé de licenciement

Une cinquantaine de personnes mobilisées pour soutenir un postier menacé de licenciement
Le postier menacé de licenciement (à droite) entouré par ses soutiens - Lyonmag.com

Une cinquantaine de personnes ont participé au rassemblement organisé ce mardi après-midi sur la place Antonin-Poncet, pour soutenir un postier menacé de licenciement après une altercation avec la police municipale.

Les faits remontent au 21 juin dernier. Le postier, garé sur un terre-plein près de la place des Terreaux, avait eu une altercation avec des agents de la police municipale. La scène avait été filmée. On voyait sur la vidéo l'ancien maire de Lyon Michel Noir et l'actuel président de la Métropole David Kimelfeld s'enquérir de la situation alors qu'ils passaient là par hasard.

 "Notre collègue a été brutalisé par un agent de la police municipale lyonnais alors qu'il effectuait sa livraison de colis, comme tous les jours depuis 11 ans", dénoncent le syndicat Sud, qui a obtenu un rendez-vous avec la direction de la Poste.

Deux mois après les faits, ce dernier a reçu une lettre recommandée de convocation à un entretien préalable au licenciement, tandis qu'un procès se profile mi-novembre.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jonx le 18/10/2018 à 20:23

pipeau, tu raconte que du pipo, dans cette scene c est la police municipale les cow boys!!! sa doit etre tes collegues pour dire ça!!! gros soutien au postier!!!!!

Signaler Répondre

avatar
quenelle le 17/10/2018 à 22:20

La police municipale, une bande de tarer

Signaler Répondre

avatar
Allez au boulot ,feignants. le 17/10/2018 à 17:46

Une poignée de blaireaux qui n’ont rien compris vont manifester ? CASSOS,rmistes, vraiment rien a fourre de leur journée .....

Signaler Répondre

avatar
Pipeau le 17/10/2018 à 17:17
Livreur a écrit le 17/10/2018 à 15h50

Cow Boy ?

Livrer en presqu'île est un cauchemar et vous êtes tous bien content quand vous recevez vos colis made in china à 3 euro dans votre B.A.L ou encore à l'étage mais vous vous plaignez quand le livreur se gare n'importe où et pleurnichez quand vous avez un avis de passage.

"Mais j'étais là mais euhhhhh mais euhhhh il est pichon le missieur y monte pas à ma maison"

"Regardez le comment y s'gare cui-là y fait chier tout le monde"

"Oh trop cool j'ai mon tshirt batman à 3 euro sur wish alors qu'au magasin il coûte 9€"

Soutien total au livreur

Si les gens n'achetaient pas , vous livreriez quoi ? Alors cessez de vous plaindre et faites votre boulot sans agresser les gens. Si le job ne vous plait pas, je suis certain que d'autres seraient bien contents de vous remplacer.

Signaler Répondre

avatar
Livreur le 17/10/2018 à 15:50
Pipeau a écrit le 16/10/2018 à 16h19

Quand on voit la video, on constate clairement que le postier n'est pas net ! Il est garé n'importe comment (comme d'habitudie) et quand on lit qu'il a été "brutalisé", il ne faut quand même pas exagérer. Les policiers essaient de le faire remonter dans sa camionnette, mais sans violence c'est évident ! Donc si procédure de licenciement il y a, il l'a manifestement cherché. Ces livreurs se prennent pour des cow-boys qui pensent avoir tous les droits.

Cow Boy ?

Livrer en presqu'île est un cauchemar et vous êtes tous bien content quand vous recevez vos colis made in china à 3 euro dans votre B.A.L ou encore à l'étage mais vous vous plaignez quand le livreur se gare n'importe où et pleurnichez quand vous avez un avis de passage.

"Mais j'étais là mais euhhhhh mais euhhhh il est pichon le missieur y monte pas à ma maison"

"Regardez le comment y s'gare cui-là y fait chier tout le monde"

"Oh trop cool j'ai mon tshirt batman à 3 euro sur wish alors qu'au magasin il coûte 9€"

Soutien total au livreur

Signaler Répondre

avatar
logique au final le 17/10/2018 à 07:04

50 soutiens , c est déjà pas mal ! Les salaires sont bas et perdre un jour de salaire refroidit pas mal de salariés , surtout lorsque cela ne le concerne pas directement ! Aujourd hui il n y a plus de solidarité comme ce fut le cas il y a quelques années. Comme disait notre président Sarkozy , « quand il y a une grève dans ce pays, cela ne se voit même plus » .

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 16/10/2018 à 19:51

Preuve s il en est que les gens sont moins cons qu on le dit. J ai vu la vidéo,et franchement cela se voyait que le postier en.faisait des tonnes dès qu il a vu qu il était filmé.

Signaler Répondre

avatar
VIDÉO GAG le 16/10/2018 à 18:02

Le plus drôle dans cet affaire est que la personne qui à filmé la scène ne se rend pas compte que le contenu de la vidéo établi de façons claire une situation de refus d’obtempérer avec rébellion sur agent de la fonction publique ( affichant clairement leur qualité ) . Sauf miracle et mansuétude ,il est vraiment mal barré .

Signaler Répondre

avatar
Flop! le 16/10/2018 à 16:57

50 personnes! Autant dire personne! Un seul syndicat?
C'est louche!

Signaler Répondre

avatar
Pipeau le 16/10/2018 à 16:19

Quand on voit la video, on constate clairement que le postier n'est pas net ! Il est garé n'importe comment (comme d'habitudie) et quand on lit qu'il a été "brutalisé", il ne faut quand même pas exagérer. Les policiers essaient de le faire remonter dans sa camionnette, mais sans violence c'est évident ! Donc si procédure de licenciement il y a, il l'a manifestement cherché. Ces livreurs se prennent pour des cow-boys qui pensent avoir tous les droits.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.