Laurent Wauquiez fait un parallèle entre la PMA et le nazisme

Laurent Wauquiez fait un parallèle entre la PMA et le nazisme
Laurent Wauquiez - LyonMag

C'est une prise de parole qui fait polémique. Dimanche, Laurent Wauquiez était à Asnières-sur-Seine pour rencontrer les militants de Sens Commun.

Devant 500 personnes, le président des Républicains a décidé d'appuyer là où il ne risquait qu'une chose : déclencher des applaudissements. C'est donc sur le thème de la PMA qu'il a débattu, entre autres.

"Oui, c’est un engrenage. Et cet engrenage mènera nécessairement à la marchandisation des gamètes. (...) Tout ceci a un nom, c’est l’eugénisme ; tout ceci a été fait par un régime, c’est le nazisme", a comparé Laurent Wauquiez, qui estime que la procréation médicalement assistée mènera "inéluctablement à la gestation pour autrui (GPA)".

"J’écoute les discours et je regarde les actes de Laurent Wauquiez : pour l’instant, ça va dans le bon sens", a naturellement commenté la présidente du mouvement Sens Commun, essentiel aux yeux de Laurent Wauquiez pour les prochaines échéances électorales et notamment la présidentielle.

31 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Tout est à refaire. le 21/11/2018 à 19:57

L’hypocrisie française se porte bien . Honte et déshonneur est la devise de notre société de fous individualiste.

Signaler Répondre

avatar
Antifafachostal! le 21/11/2018 à 18:20
Vive ESCUDERO diabolisé par ses "camarades" antifafachos! a écrit le 21/11/2018 à 17h07

Les petits fachos antifas Pro LGBT, féministes, anti masculinistes (!) et homosexites (!!) et pleins encore d'autres vocables en "ismes" ou en "phobes" ont montré ce dont ils étaient capables en termes de "liberté d'expression contre leur "camarade" Alexis ESCUDERO qui avait pourtant bien pris soin de montrer patte blanche en affirmant ne pâs être d'accord avec La Manif Pour tous sur la loi TAUBIRA et la Théorie du Genre...

Mais ça ne lui aservi à rien pour éviter de se faire massacrer par ces antifafachos!


Les faits ci-dessous :

Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’expression libertaire
Article mis en ligne le mardi 23 décembre 2014

Empêcher des débats de se tenir dans des espaces « libertaires » par des menaces en amont ou par des interruptions intempestives (hurlements, coups et menaces de mort), répandre des accusations fallacieuses, pratiquer l’amalgame et l’anathème, inonder de commentaires injurieux des sites « libertaires » qui osent donner la parole aux auteurs mis à l’index, tels sont les comportements auxquels on assiste de plus en plus fréquemment de la part de nouveaux censeurs se décernant à eux-mêmes le label libertaire qu’ils refusent à d’autres.

Jouant avec une remarquable efficacité sur le sentiment de culpabilité des éditeurs, libraires, animateurs de sites ou de revues et organisateurs d’événements qui craignent plus que tout de se voir décerner des qualificatifs en « phobe », ces censeurs parviennent le plus souvent à leurs fins. Pour préserver une illusoire unité du milieu, beaucoup d’entre nous préfèrent, en effet, éviter les questions qui fâchent.

Ces pratiques autoritaires nous rappellent les agissements des staliniens français qui molestaient, menaçaient, interdisaient d’expression, et discréditaient tous ceux qui, parlant d’un point de vue de gauche, osaient dénoncer la face sombre de l’Union soviétique. Panaït Istrati, Victor Serge, et bien d’autres en ont fait l’amère expérience.

La destruction violente d’un repas carné par certains « vegans » intégristes lors des journées libertaires de Saint-Imier en août 2012 est un symptôme de ce nouvel état d’esprit.

Plus récemment, en novembre 2014, Alexis Escudero auteur de La reproduction artificielle de l’humain et ses éditeurs (Le Monde à l’envers) invités à débattre au salon du livre libertaire de Lyon ont été violement attaqués, événement qui fait écho à l’annulation d’une conférence de Marie-Jo Bonnet sur le thème « Résistance-Sexualité-Nationalité à Ravensbrück » prévue le 9 décembre 2014 au centre LGBT de Paris en vertu de menaces liées à ses positions en défaveur de la GPA.

Face à ces récents événements, nous estimons ne plus pouvoir continuer à nous taire devant ceux qui prétendent nous dicter ce que nous devons manger, boire, lire ou penser.

Nous affirmons notre volonté de ne plus tolérer, au prétexte qu’elles émaneraient de gens de « notre milieu », des comportements autoritaires empruntés à la pire tradition stalinienne.

Quiconque fait usage dans ces circonstances de violence verbale et à fortiori physique ne peut s’attendre à être traité en camarade et doit être expulsé sans ménagement des espaces de discussions et d’échanges.

Nous appelons les organisateurs des salons et des rencontres libertaires à prendre une position claire sur ce point afin que ces lieux redeviennent de véritables espaces de rencontres et de débats.

De sorte que notre participation n’apparaisse plus comme une caution apportée aux intrusions musclées des supplétifs de la police de la pensée.

Ont signé (Toute nouvelle signature est à envoyer à : salon.lyon chez laposte.net) :

Éditions Acratie ; Éditions Le Coquelicot ; Éditions de la Pigne ; Éditions de la roue ; Éditions Rue des Cascades : Éditions Le Monde à l’envers ; Éditions libertaires ; Collectif Lieux communs ; Éditions Le Pas de côté ; mensuel Courant alterna- tif. Gérard Amaté (auteur) ; Jacques Baujard (Librairie Quilombo) ; Xavier Beckaert (auteur de Anarchisme. Violence, Non- violence, éditions du Monde libertaire) ; Pascal Bedos (site @narlivres) ;Venant Brisset ; Marie-Claire Calmus (Chroniqueuse à la revue l’Emancipation et auteure des Chroniques de la Flèche d’Or.) ; Jutta Bruch ; Éric B Coulaud (créateur et animateur du site Éphéméride anarchiste) ; Éduardo Colombo (membre du Comité de rédaction de Réfractions) ; Chris- tian Calvi ; Loïc Debray (co-auteur de RAF-Fraction armée rouge, L’Échappée) ; Jean-Marc Delpech (auteur de Alexandre Jacob, l’honnête cambrioleur, Atelier de création libertaire) ; Jean Claude Driant (membre de l’association et des éditions CRAS) ; Jean-Pierre Duteuil (auteur de Mai 68 un mouvement politique Acratie) ; Felip Equy (militant libertaire) ; Jean Pierre Garnier ; Daniel Guerrier (Éditions Spartacus) ; C. Gzavier (co-auteur avec JW de La tentation insurrectionniste (Acratie 2012) ; Annie Gouilloux (traductrice de Lewis Mumford pour les éditions de la Roue et les éditions de La Lenteur) ; François Heintz ; Jean-Michel Kay (éditions Spartacus) ; Jean-Michel Lebas ; Jean-Pierre Lecercle ( édi- tions Place d’Armes) ; Alain Léger (libraire et éditeur) ; Hugues Lenoir (Groupe commune de Paris-FA, collaborateur du Dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone) ; Bernard Marinone (CNT Energie) ; Philippe Pelle- tier (groupe Makhno-FA) ; Serge Quadruppani ; Marie-Christine Rojas Guerra (Chroniques syndicales sur Radio libertaire) : Gilbert Roth (CIRA Limousin) ; Anne Steiner (auteur de Les En-dehors, L’Échappée 2008, collaboratrice du Dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone) ; Christophe Soulié (auteur de Liberté sur paroles chez Analis) ; Azucena Rubio (militante libertaire) ; Annick Stevens (membre du Comité de rédaction de Réfractions) ; Pierre Thiesset (éditions Le Pas de côté) ; Catherine Thumann (collaboratrice de la presse indépendante) : Ma

Belle description des antifafachostal!

Signaler Répondre

avatar
anti Européen le 21/11/2018 à 18:15
Ras le bol d'être tondu par MACRON! a écrit le 21/11/2018 à 16h56

Les retraités et les gilets jaunes en ont marre de payer pour les bobos et les LGBT!

Entièrement d’accord.

Signaler Répondre

avatar
L’europe Des riches . le 21/11/2018 à 18:14
ils espèrent qu'a force de répéter leurs mensonges ils deviendront des vérités! a écrit le 21/11/2018 à 14h39

@Iscyros"

Archifaux!

La population n'est pas d'accord contrairement à ce que dit la propagande LGBT, gouvernemental et du lobby du business de la reproduction artificielle de l'humain!

Les Etats Généraux de la Bioethique ont donné un résultat inverse à celui attentu par tous ceux-là. Cette question divise à Droite comme à Gauche y compris au sein de LREM...c'est d'ailleurs pourquoi le gouvernement a reculé et reporter le débat après les Européennes!

Les européennes qu’ils perdront, c’est certain.

Signaler Répondre

avatar
y a pas photo le 21/11/2018 à 17:42

L'eugénisme c'est mal..... en même temps si ça permet d'éviter que son enfant finisse comme Wauquiez !!!

Signaler Répondre

avatar
Vive ESCUDERO diabolisé par ses "camarades" antifafachos! le 21/11/2018 à 17:07
Faux! a écrit le 21/11/2018 à 14h47

Le marché de la PMA Pour Tous visent bien à l'enfant parfait grâce à l'enfant sur mesures! C'est bien un eugénisme privé qui est le moteur du Marché de la reproduction artificielle de l'humain!...avant que tout ceci débouche sur un prise de contrôle autoritaire de la reproduction humaine!

Lisez Alexis ESCUDERO "La reproduction artificiel de l'humain"

https://www.liberation.fr/terre/2014/10/31/la-pma-est-avant-tout-un-gigantesque-marche_1133584

ou écoutez le : Alexis Escudero - Reproduction artificielle et marchandisation du vivant

https://www.youtube.com/watch?v=It8BupsVbwQ


ou Blanche STREB "bébés sur mesures la fabrique des meilleurs"
https://www.editionsartege.fr/livre/fiche/bebes-sur-mesure-9791033606956

Les petits fachos antifas Pro LGBT, féministes, anti masculinistes (!) et homosexites (!!) et pleins encore d'autres vocables en "ismes" ou en "phobes" ont montré ce dont ils étaient capables en termes de "liberté d'expression contre leur "camarade" Alexis ESCUDERO qui avait pourtant bien pris soin de montrer patte blanche en affirmant ne pâs être d'accord avec La Manif Pour tous sur la loi TAUBIRA et la Théorie du Genre...

Mais ça ne lui aservi à rien pour éviter de se faire massacrer par ces antifafachos!


Les faits ci-dessous :

Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’expression libertaire
Article mis en ligne le mardi 23 décembre 2014

Empêcher des débats de se tenir dans des espaces « libertaires » par des menaces en amont ou par des interruptions intempestives (hurlements, coups et menaces de mort), répandre des accusations fallacieuses, pratiquer l’amalgame et l’anathème, inonder de commentaires injurieux des sites « libertaires » qui osent donner la parole aux auteurs mis à l’index, tels sont les comportements auxquels on assiste de plus en plus fréquemment de la part de nouveaux censeurs se décernant à eux-mêmes le label libertaire qu’ils refusent à d’autres.

Jouant avec une remarquable efficacité sur le sentiment de culpabilité des éditeurs, libraires, animateurs de sites ou de revues et organisateurs d’événements qui craignent plus que tout de se voir décerner des qualificatifs en « phobe », ces censeurs parviennent le plus souvent à leurs fins. Pour préserver une illusoire unité du milieu, beaucoup d’entre nous préfèrent, en effet, éviter les questions qui fâchent.

Ces pratiques autoritaires nous rappellent les agissements des staliniens français qui molestaient, menaçaient, interdisaient d’expression, et discréditaient tous ceux qui, parlant d’un point de vue de gauche, osaient dénoncer la face sombre de l’Union soviétique. Panaït Istrati, Victor Serge, et bien d’autres en ont fait l’amère expérience.

La destruction violente d’un repas carné par certains « vegans » intégristes lors des journées libertaires de Saint-Imier en août 2012 est un symptôme de ce nouvel état d’esprit.

Plus récemment, en novembre 2014, Alexis Escudero auteur de La reproduction artificielle de l’humain et ses éditeurs (Le Monde à l’envers) invités à débattre au salon du livre libertaire de Lyon ont été violement attaqués, événement qui fait écho à l’annulation d’une conférence de Marie-Jo Bonnet sur le thème « Résistance-Sexualité-Nationalité à Ravensbrück » prévue le 9 décembre 2014 au centre LGBT de Paris en vertu de menaces liées à ses positions en défaveur de la GPA.

Face à ces récents événements, nous estimons ne plus pouvoir continuer à nous taire devant ceux qui prétendent nous dicter ce que nous devons manger, boire, lire ou penser.

Nous affirmons notre volonté de ne plus tolérer, au prétexte qu’elles émaneraient de gens de « notre milieu », des comportements autoritaires empruntés à la pire tradition stalinienne.

Quiconque fait usage dans ces circonstances de violence verbale et à fortiori physique ne peut s’attendre à être traité en camarade et doit être expulsé sans ménagement des espaces de discussions et d’échanges.

Nous appelons les organisateurs des salons et des rencontres libertaires à prendre une position claire sur ce point afin que ces lieux redeviennent de véritables espaces de rencontres et de débats.

De sorte que notre participation n’apparaisse plus comme une caution apportée aux intrusions musclées des supplétifs de la police de la pensée.

Ont signé (Toute nouvelle signature est à envoyer à : salon.lyon chez laposte.net) :

Éditions Acratie ; Éditions Le Coquelicot ; Éditions de la Pigne ; Éditions de la roue ; Éditions Rue des Cascades : Éditions Le Monde à l’envers ; Éditions libertaires ; Collectif Lieux communs ; Éditions Le Pas de côté ; mensuel Courant alterna- tif. Gérard Amaté (auteur) ; Jacques Baujard (Librairie Quilombo) ; Xavier Beckaert (auteur de Anarchisme. Violence, Non- violence, éditions du Monde libertaire) ; Pascal Bedos (site @narlivres) ;Venant Brisset ; Marie-Claire Calmus (Chroniqueuse à la revue l’Emancipation et auteure des Chroniques de la Flèche d’Or.) ; Jutta Bruch ; Éric B Coulaud (créateur et animateur du site Éphéméride anarchiste) ; Éduardo Colombo (membre du Comité de rédaction de Réfractions) ; Chris- tian Calvi ; Loïc Debray (co-auteur de RAF-Fraction armée rouge, L’Échappée) ; Jean-Marc Delpech (auteur de Alexandre Jacob, l’honnête cambrioleur, Atelier de création libertaire) ; Jean Claude Driant (membre de l’association et des éditions CRAS) ; Jean-Pierre Duteuil (auteur de Mai 68 un mouvement politique Acratie) ; Felip Equy (militant libertaire) ; Jean Pierre Garnier ; Daniel Guerrier (Éditions Spartacus) ; C. Gzavier (co-auteur avec JW de La tentation insurrectionniste (Acratie 2012) ; Annie Gouilloux (traductrice de Lewis Mumford pour les éditions de la Roue et les éditions de La Lenteur) ; François Heintz ; Jean-Michel Kay (éditions Spartacus) ; Jean-Michel Lebas ; Jean-Pierre Lecercle ( édi- tions Place d’Armes) ; Alain Léger (libraire et éditeur) ; Hugues Lenoir (Groupe commune de Paris-FA, collaborateur du Dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone) ; Bernard Marinone (CNT Energie) ; Philippe Pelle- tier (groupe Makhno-FA) ; Serge Quadruppani ; Marie-Christine Rojas Guerra (Chroniques syndicales sur Radio libertaire) : Gilbert Roth (CIRA Limousin) ; Anne Steiner (auteur de Les En-dehors, L’Échappée 2008, collaboratrice du Dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone) ; Christophe Soulié (auteur de Liberté sur paroles chez Analis) ; Azucena Rubio (militante libertaire) ; Annick Stevens (membre du Comité de rédaction de Réfractions) ; Pierre Thiesset (éditions Le Pas de côté) ; Catherine Thumann (collaboratrice de la presse indépendante) : Ma

Signaler Répondre

avatar
Ras le bol d'être tondu par MACRON! le 21/11/2018 à 16:56
Pas un sous pour ces mères indignes! a écrit le 21/11/2018 à 14h32

Nulle part elle est gratuite et remboursée par l'Assurance Maladie financée par les cotisations à l'Assurance Maladie payé par les cotisations sociales et la CSG!

Les Gilets Jaunes et les retraités sont-ils prêts à racker 30000€ par PMA pour satisfaire les désirs de femmes qui refusent de faire des gosses avec des mecs, privent délibérément leur enfant de père et veulent créer le sattut de "mère isolées volontairement" à qui la collectivité devra racker pour qu'elles élève l'enfant qu'elles se seront fait fabriquer!

Les retraités et les gilets jaunes en ont marre de payer pour les bobos et les LGBT!

Signaler Répondre

avatar
je dis ça... le 21/11/2018 à 16:49
Les faits sont là a écrit le 20/11/2018 à 15h21

En Europe la PMA pour toutes est légale en Finlande, Suède, Danemark, Pays Bas, Belgique, Royaume Unis, Irlande,Espagne, Portugal, Croatie...
la PMA pour les femmes célibataire est légale en Estonie, Lettonie, Pologne, Hongrie, Bulgarie, Grèce

Et ceci n'a en rien défigurer ces pays !!

L’eugénisme fait souvent référence à l’idéologie nazie du XXème siècle, et ses programmes gouvernementaux visant à tuer des milliers d’Allemands handicapés, pour « purifier » la race.
Ou bien à la stérilisation forcée par les Américains de 60 000 personnes « défectueuses », sanctionnée par la Cour suprême des États-Unis.
Mais au XXIème siècle, le nouvel eugénisme cible spécialement les enfants porteurs de trisomie 21 avant même leur naissance.

Cet eugénisme est très concret : aux USA, 90 % des enfants à naître diagnostiqués porteurs de trisomie 21, sont avortés, et des milliers d’embryons conçus par FIV sont écartés chaque année à cause de leurs anomalies génétiques, voués à la destruction.
« De nombreux professionnels de la santé induisent délibérément en erreur (…) et incitent les parents à mettre fin à la vie des enfants atteints du syndrome de Down ». Cet eugénisme est « une idéologie qui non seulement dévalue certaines populations minoritaires identifiées par leurs caractéristiques génétiques, mais cherche également à les supprimer ou à les empêcher de subsister », FIV et avortement étant deux moyens parfaitement légaux d’y parvenir.

Le rôle des professionnels de santé est prépondérant : « Des études indiquent que près de 90% des femmes ont déclaré que les conseillers en génétique n’avaient fourni aucune information sur les problèmes de qualité de vie et qu’un tiers des mères n’avaient jamais eu la possibilité de poursuivre leur grossesse ». Et pourtant, Brian Skotko a pu mettre en lumière que « près de 100% des parents d’enfants atteints du syndrome de Down déclaraient aimer leur progéniture et que presque tous les frères et sœurs affirmaient être de meilleures personnes en raison de leur frère ou de leur sœur ».

Signaler Répondre

avatar
La PMA c'est pas écolo! Assez des bébés OGM! le 21/11/2018 à 16:19
José Bové refuse lui aussi la PMA! a écrit le 21/11/2018 à 14h50

José Bové refuse lui aussi la PMA!

14 novembre 2018

Dans le journal La Croix, José Bové explique :

« Mon opposition à la gestation pour autrui (GPA) comme à la procréation médicalement assistée (PMA), quelle que soit l’orientation sexuelle des personnes qui y ont recours, est le prolongement du combat que je mène depuis trente ans contre la manipulation du vivant.

Cela a commencé dans les années 1980 par l’arrivée des premiers OGM et les premiers brevets sur les plantes.

Mais aussi avec les sélections de plus en plus précises des animaux d’élevage industriel et la création du premier clone (brebis Dolly).

Or ce qui se passe avec les ” machines” animales pour le lait et la viande préfigure toujours ce qui va arriver aux humains.

La GPA – comme la PMA – n’est que le prolongement de ces technologies productivistes que l’on prétend appliquer aux humains.

Si on l’accepte, on ouvre la boîte de pandore de l’eugénisme et du transhumanisme.

On entre dans une logique de sélection qui instaure une rupture fondamentale du lien entre procréation et biologie, la technologie prenant le pas sur la condition humaine et ce qui fait société.

Ainsi, la femme choisie sur catalogue pour porter un enfant n’est plus considérée comme une personne mais un support, un ventre qu’on loue par contrat.

Dans ce cadre, l’enfant à naître n’est plus le fruit de la rencontre, aléatoire, de deux personnes qui inscrivent sa naissance dans la chaîne des générations, mais le résultat d’un choix programmé qui trouve sa justification dans le fameux droit à l’enfant.

On entre alors dans un monde artificialisé où le hasard et la nécessité n’ont plus aucune prise.

La question de la GPA oblige à s’interroger sur ce qui est constitutif de l’humanité. Ce n’est pas un sujet franco-français mais mondial. Si cette bataille se perd, nos vies seront soumises à une technoscience qui prétend imposer ses choix de société. »

Vive Bové!

Signaler Répondre

avatar
Fiers de créer du malheur? le 21/11/2018 à 16:18
José Bové refuse lui aussi la PMA! a écrit le 21/11/2018 à 14h50

José Bové refuse lui aussi la PMA!

14 novembre 2018

Dans le journal La Croix, José Bové explique :

« Mon opposition à la gestation pour autrui (GPA) comme à la procréation médicalement assistée (PMA), quelle que soit l’orientation sexuelle des personnes qui y ont recours, est le prolongement du combat que je mène depuis trente ans contre la manipulation du vivant.

Cela a commencé dans les années 1980 par l’arrivée des premiers OGM et les premiers brevets sur les plantes.

Mais aussi avec les sélections de plus en plus précises des animaux d’élevage industriel et la création du premier clone (brebis Dolly).

Or ce qui se passe avec les ” machines” animales pour le lait et la viande préfigure toujours ce qui va arriver aux humains.

La GPA – comme la PMA – n’est que le prolongement de ces technologies productivistes que l’on prétend appliquer aux humains.

Si on l’accepte, on ouvre la boîte de pandore de l’eugénisme et du transhumanisme.

On entre dans une logique de sélection qui instaure une rupture fondamentale du lien entre procréation et biologie, la technologie prenant le pas sur la condition humaine et ce qui fait société.

Ainsi, la femme choisie sur catalogue pour porter un enfant n’est plus considérée comme une personne mais un support, un ventre qu’on loue par contrat.

Dans ce cadre, l’enfant à naître n’est plus le fruit de la rencontre, aléatoire, de deux personnes qui inscrivent sa naissance dans la chaîne des générations, mais le résultat d’un choix programmé qui trouve sa justification dans le fameux droit à l’enfant.

On entre alors dans un monde artificialisé où le hasard et la nécessité n’ont plus aucune prise.

La question de la GPA oblige à s’interroger sur ce qui est constitutif de l’humanité. Ce n’est pas un sujet franco-français mais mondial. Si cette bataille se perd, nos vies seront soumises à une technoscience qui prétend imposer ses choix de société. »

la PMA et la GPA n'ont rien à voir avec la recherche médicale!

La PMA et la GPA ne soigne rien au contraire elles sont gébératrices de maux!

Fiers de créer des enfants sans père?
Fiers de créer des "mère isolées volontairement" qui viendront encore pleurnicher parce qu'elles auront des problèmes avec leur gosse?

Pourquoi les hommes "donneurs volontaires naturelles" à des "femmes en mal d'enfants" devraient par dessus le marché payer une pension alimentaire pour avoir fait économiser 30000€ de PMA aux contribuables?

Si elles veulent des gosses qu'elles les élèvent à leurs frais, pourquoi les "donneurs de leur corps" pour satisfaire le besoins d'enfants de certaines devarient en polus raquer? :-))

Signaler Répondre

avatar
Nazoles élyséennes. le 21/11/2018 à 16:18

C’est tellement pratique pour la classe politique. Si tu pense différent que le système sioniste,tu es un RACISTE, point barre . Touts ses pitres médiatiques se servent des mêmes mots ,fachos, nazis , SS ,homophobes, ect.. ils sont pitoyables et sont la risée du monde entier, toute la bobocratie parisienne LGBT ont peur de se casser un ongle ,mdrrrrrrr. En attendant de sortir de l’Europe,j’esper Que les français se souderont pour une unités nationales anti systèmes confisquatoire.

Signaler Répondre

avatar
Heureseuement que certain sont passez outre le 21/11/2018 à 15:59
José Bové refuse lui aussi la PMA! a écrit le 21/11/2018 à 14h50

José Bové refuse lui aussi la PMA!

14 novembre 2018

Dans le journal La Croix, José Bové explique :

« Mon opposition à la gestation pour autrui (GPA) comme à la procréation médicalement assistée (PMA), quelle que soit l’orientation sexuelle des personnes qui y ont recours, est le prolongement du combat que je mène depuis trente ans contre la manipulation du vivant.

Cela a commencé dans les années 1980 par l’arrivée des premiers OGM et les premiers brevets sur les plantes.

Mais aussi avec les sélections de plus en plus précises des animaux d’élevage industriel et la création du premier clone (brebis Dolly).

Or ce qui se passe avec les ” machines” animales pour le lait et la viande préfigure toujours ce qui va arriver aux humains.

La GPA – comme la PMA – n’est que le prolongement de ces technologies productivistes que l’on prétend appliquer aux humains.

Si on l’accepte, on ouvre la boîte de pandore de l’eugénisme et du transhumanisme.

On entre dans une logique de sélection qui instaure une rupture fondamentale du lien entre procréation et biologie, la technologie prenant le pas sur la condition humaine et ce qui fait société.

Ainsi, la femme choisie sur catalogue pour porter un enfant n’est plus considérée comme une personne mais un support, un ventre qu’on loue par contrat.

Dans ce cadre, l’enfant à naître n’est plus le fruit de la rencontre, aléatoire, de deux personnes qui inscrivent sa naissance dans la chaîne des générations, mais le résultat d’un choix programmé qui trouve sa justification dans le fameux droit à l’enfant.

On entre alors dans un monde artificialisé où le hasard et la nécessité n’ont plus aucune prise.

La question de la GPA oblige à s’interroger sur ce qui est constitutif de l’humanité. Ce n’est pas un sujet franco-français mais mondial. Si cette bataille se perd, nos vies seront soumises à une technoscience qui prétend imposer ses choix de société. »

Ouvrez les livres d'histoire un petit peu vous trouverez exactement les même critiques à l'égard des recherches médicales pendant......... le moyen âge.

Signaler Répondre

avatar
Catholiban le 21/11/2018 à 15:55
Faux! a écrit le 21/11/2018 à 14h47

Le marché de la PMA Pour Tous visent bien à l'enfant parfait grâce à l'enfant sur mesures! C'est bien un eugénisme privé qui est le moteur du Marché de la reproduction artificielle de l'humain!...avant que tout ceci débouche sur un prise de contrôle autoritaire de la reproduction humaine!

Lisez Alexis ESCUDERO "La reproduction artificiel de l'humain"

https://www.liberation.fr/terre/2014/10/31/la-pma-est-avant-tout-un-gigantesque-marche_1133584

ou écoutez le : Alexis Escudero - Reproduction artificielle et marchandisation du vivant

https://www.youtube.com/watch?v=It8BupsVbwQ


ou Blanche STREB "bébés sur mesures la fabrique des meilleurs"
https://www.editionsartege.fr/livre/fiche/bebes-sur-mesure-9791033606956

Ca va Mickaël ?

Super votre auteur Alexis ESCUDERO (c’est un pseudo), un vrai de vrai comme vous.

Antife?ministe, Masculiniste, Homophobe, anti-IVG...

Quel programme de m.....

Signaler Répondre

avatar
José Bové refuse lui aussi la PMA! le 21/11/2018 à 14:50

José Bové refuse lui aussi la PMA!

14 novembre 2018

Dans le journal La Croix, José Bové explique :

« Mon opposition à la gestation pour autrui (GPA) comme à la procréation médicalement assistée (PMA), quelle que soit l’orientation sexuelle des personnes qui y ont recours, est le prolongement du combat que je mène depuis trente ans contre la manipulation du vivant.

Cela a commencé dans les années 1980 par l’arrivée des premiers OGM et les premiers brevets sur les plantes.

Mais aussi avec les sélections de plus en plus précises des animaux d’élevage industriel et la création du premier clone (brebis Dolly).

Or ce qui se passe avec les ” machines” animales pour le lait et la viande préfigure toujours ce qui va arriver aux humains.

La GPA – comme la PMA – n’est que le prolongement de ces technologies productivistes que l’on prétend appliquer aux humains.

Si on l’accepte, on ouvre la boîte de pandore de l’eugénisme et du transhumanisme.

On entre dans une logique de sélection qui instaure une rupture fondamentale du lien entre procréation et biologie, la technologie prenant le pas sur la condition humaine et ce qui fait société.

Ainsi, la femme choisie sur catalogue pour porter un enfant n’est plus considérée comme une personne mais un support, un ventre qu’on loue par contrat.

Dans ce cadre, l’enfant à naître n’est plus le fruit de la rencontre, aléatoire, de deux personnes qui inscrivent sa naissance dans la chaîne des générations, mais le résultat d’un choix programmé qui trouve sa justification dans le fameux droit à l’enfant.

On entre alors dans un monde artificialisé où le hasard et la nécessité n’ont plus aucune prise.

La question de la GPA oblige à s’interroger sur ce qui est constitutif de l’humanité. Ce n’est pas un sujet franco-français mais mondial. Si cette bataille se perd, nos vies seront soumises à une technoscience qui prétend imposer ses choix de société. »

Signaler Répondre

avatar
Faux! le 21/11/2018 à 14:47
Iscyros a écrit le 20/11/2018 à 10h49

Le nazisme souhaitait former une élite, la PMA bien qu'ouvrant la porte à de diverses dérives ne cherche qu'à répondre à un principe d'égalité dans une conception du monde qui n'a rien de comparable avec le "combat d'Hitler" et que chacun a bien voulu faire sienne.

Le marché de la PMA Pour Tous visent bien à l'enfant parfait grâce à l'enfant sur mesures! C'est bien un eugénisme privé qui est le moteur du Marché de la reproduction artificielle de l'humain!...avant que tout ceci débouche sur un prise de contrôle autoritaire de la reproduction humaine!

Lisez Alexis ESCUDERO "La reproduction artificiel de l'humain"

https://www.liberation.fr/terre/2014/10/31/la-pma-est-avant-tout-un-gigantesque-marche_1133584

ou écoutez le : Alexis Escudero - Reproduction artificielle et marchandisation du vivant

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle" data="http://www.youtube.com/v/It8BupsVbwQ?version=3&;fs=1&autoplay=0" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"> http://www.youtube.com/v/It8BupsVbwQ?version=3&;fs=1&autoplay=0" /> http://www.youtube.com/v/It8BupsVbwQ?version=3&;fs=1&autoplay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />



ou Blanche STREB "bébés sur mesures la fabrique des meilleurs"
https://www.editionsartege.fr/livre/fiche/bebes-sur-mesure-9791033606956

Signaler Répondre

avatar
mensonge! le 21/11/2018 à 14:42
Iscyros a écrit le 20/11/2018 à 10h49

Le nazisme souhaitait former une élite, la PMA bien qu'ouvrant la porte à de diverses dérives ne cherche qu'à répondre à un principe d'égalité dans une conception du monde qui n'a rien de comparable avec le "combat d'Hitler" et que chacun a bien voulu faire sienne.

Archifaux!

L'avis du Conseil d'Etat du 28 septembre à détruit l'argument de "l'égalité"!

http://paternet.fr/2018/10/03/conseil-detat-28-septembre-2018-pma-largument-de-legalite-nest-pas-recevable/

Signaler Répondre

avatar
ils espèrent qu'a force de répéter leurs mensonges ils deviendront des vérités! le 21/11/2018 à 14:39

@Iscyros"

Archifaux!

La population n'est pas d'accord contrairement à ce que dit la propagande LGBT, gouvernemental et du lobby du business de la reproduction artificielle de l'humain!

Les Etats Généraux de la Bioethique ont donné un résultat inverse à celui attentu par tous ceux-là. Cette question divise à Droite comme à Gauche y compris au sein de LREM...c'est d'ailleurs pourquoi le gouvernement a reculé et reporter le débat après les Européennes!

Signaler Répondre

avatar
Marchandisation de l'humain! le 21/11/2018 à 14:35

@ "Les faits sont là"

Vous avez oubliez le Danemark grand fournisseur de sperme pour la Belgique et le Royaume-Uni où les lesbiennes et les célibataires allergiques aux hommes vont acheter leur sperme à des vendeurs bien identifiés qu'elles peuvent sélectionner!

Signaler Répondre

avatar
Ou pire le 21/11/2018 à 14:34
john6901 a écrit le 21/11/2018 à 13h44

Tout à fait d’accord avec Wauquiez on est d’accord avec vous !

C'est qui "on" , les ultras catho qui font la morale mais qu'on retrouve dans les formules 1 avec leur secrétaire entre midi et deux?

Signaler Répondre

avatar
Pas un sous pour ces mères indignes! le 21/11/2018 à 14:32

Nulle part elle est gratuite et remboursée par l'Assurance Maladie financée par les cotisations à l'Assurance Maladie payé par les cotisations sociales et la CSG!

Les Gilets Jaunes et les retraités sont-ils prêts à racker 30000€ par PMA pour satisfaire les désirs de femmes qui refusent de faire des gosses avec des mecs, privent délibérément leur enfant de père et veulent créer le sattut de "mère isolées volontairement" à qui la collectivité devra racker pour qu'elles élève l'enfant qu'elles se seront fait fabriquer!

Signaler Répondre

avatar
john6901 le 21/11/2018 à 13:44

Tout à fait d’accord avec Wauquiez on est d’accord avec vous !

Signaler Répondre

avatar
Les faits sont là le 20/11/2018 à 15:21
Je demande a écrit le 20/11/2018 à 11h29

Ah bon ?
Sélectionner les différents donneurs (ethnie, niveau social, santé, caractéristiques physiques, etc.) afin d'avoir le meilleur "produit" possible n'a rien de comparable avec le projet du chancelier ?

En Europe la PMA pour toutes est légale en Finlande, Suède, Danemark, Pays Bas, Belgique, Royaume Unis, Irlande,Espagne, Portugal, Croatie...
la PMA pour les femmes célibataire est légale en Estonie, Lettonie, Pologne, Hongrie, Bulgarie, Grèce

Et ceci n'a en rien défigurer ces pays !!

Signaler Répondre

avatar
Iscyros le 20/11/2018 à 14:50
Je demande a écrit le 20/11/2018 à 11h29

Ah bon ?
Sélectionner les différents donneurs (ethnie, niveau social, santé, caractéristiques physiques, etc.) afin d'avoir le meilleur "produit" possible n'a rien de comparable avec le projet du chancelier ?

- Le pourcentage d'individus déterminés à ce point à avoir le meilleure "produit" possible ne seront jamais qu'une poignée d'apprentis sorcier.

- Rien ne prouve que cela fonctionnerait en pratique. Entre temps, la complexité humaine rend les choses on ne peut plus imprévisibles. Il faut encore réaliser ces potentialités sans erreur de parcours.

- Il faut des femmes qui n'ont pas les problèmes d'infertilité actuels malgré les tentatives de PMA à répétitions.

- Il faudrait cesser de procréer de façon naturelle à grande échelle et que tout le monde fasse appel à la PMA avec l'objectif explicite de conquérir le monde 20-30 ans plus tard.

- La motivation première des pro-PMA reste de répondre à leur désir d'enfant et de mener une existence tranquille dans la suite logique de l'individualisme ambiant qui a l'ambition de son propre confort. Rien de transcendant, aucun messianisme politique à la clé.

- Cette vision du monde est majoritaire dans la société occidentale qui a rejeté avec force une morale oppressante en guise de religion mal transmise, qui au Moyen-Age a cessé d'être vivante pour servir le pouvoir et mieux fuir ses responsabilités.

- Wauquiez président ou quelqu'un d'autre, n'aurait de tout manière aucun moyen d'empêcher ça puisqu'il y'a toujours des pro-PMA quelque-part dans tous les camps !

Signaler Répondre

avatar
Je demande le 20/11/2018 à 11:29
Iscyros a écrit le 20/11/2018 à 10h49

Le nazisme souhaitait former une élite, la PMA bien qu'ouvrant la porte à de diverses dérives ne cherche qu'à répondre à un principe d'égalité dans une conception du monde qui n'a rien de comparable avec le "combat d'Hitler" et que chacun a bien voulu faire sienne.

Ah bon ?
Sélectionner les différents donneurs (ethnie, niveau social, santé, caractéristiques physiques, etc.) afin d'avoir le meilleur "produit" possible n'a rien de comparable avec le projet du chancelier ?

Signaler Répondre

avatar
Iscyros le 20/11/2018 à 10:49

Le nazisme souhaitait former une élite, la PMA bien qu'ouvrant la porte à de diverses dérives ne cherche qu'à répondre à un principe d'égalité dans une conception du monde qui n'a rien de comparable avec le "combat d'Hitler" et que chacun a bien voulu faire sienne.

Signaler Répondre

avatar
Hum le 20/11/2018 à 09:08
SVP a écrit le 19/11/2018 à 12h58

Le "un point c'est tout" vous rassure peut être mais en quoi la PMA serait de l'eugénisme?

Sélection des embryons, après sélection des différents donneurs...

Signaler Répondre

avatar
SVP le 19/11/2018 à 12:58
Hum a écrit le 19/11/2018 à 12h50

Oui, les nazis ont pratiqué l'eugénisme.
Oui, la PMA c'est de l'eugénisme.
Point.

Le "un point c'est tout" vous rassure peut être mais en quoi la PMA serait de l'eugénisme?

Signaler Répondre

avatar
Hum le 19/11/2018 à 12:50

Oui, les nazis ont pratiqué l'eugénisme.
Oui, la PMA c'est de l'eugénisme.
Point.

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 19/11/2018 à 12:29

Pas étonnant de la part de cet énergumène ; le pire c'est qui le pense.

Signaler Répondre

avatar
Bonne chance le 19/11/2018 à 11:21

"...prendre le pas sur la nature .."

La nature vous a fait sensible à la douleur, ce n'est pas pour que vos visites chez le dentiste se fassent sous anesthésie !!!!

Signaler Répondre

avatar
au placard le 19/11/2018 à 11:05

Wauquiez est un grand danger pour la droite!

il n a pas tord sur un point : l Etat a encore et toujours menti aux français! le mariage homosexuel ne devaient pas permettre le débat sur la PMA
il avait aussi assuré que la PMA ne serait jamais mise en place, pour des raisons éthiques, car elle est le cheval de Troie de la GPA

aujourd'hui, le droit des adultes a concevoir un enfant a pris le pas sur la nature et la responsabilité (il y a beaucoup d enfants abandonnés a la DDASS)

je rappel aussi que les enfants conçus illégalement à l étranger, que ce soit par PMA ou GPA n ont pas de statut en France, ... et que leurs parents sont dans l illégalité... et pourtant jamais condamné!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.