Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag.com

Acte IX des gilets jaunes : un défilé, des heurts et des péages gratuits (MàJ)

LyonMag.com

À Lyon, le cortège est finalement parti ce matin depuis Part-Dieu. Alors que certains défilent pacifiquement dans les rues lyonnaises, certains ultras n'ont pas les mêmes intentions. Cela a créé des tensions entre les deux groupes. À Villefranche, les gilets jaunes rendent le péage gratuit, tout comme à Tarare.

À Lyon : 

À défaut de pouvoir se rassembler sur l'esplanade de Fourvière, les gilets jaunes se sont retrouvés ce samedi à la Part-Dieu. Depuis 11h20, le cortège est parti en direction du quartier de Gerland, le tout sans débordement. Au niveau de Bellecour, quelques manifestants défilent dans la rue de la République.

 

À 13h10, le cortège est arrivé au pied du Palais des Sports de Gerland. Certains gilets jaunes sont partis se rendre place Bellecour. Le reste des manifestants attend 14 heures pour prendre part à la marche en hommage aux gilets jaunes blessés et tués depuis le début du mouvement.

 

 

 

À 14 heures, le groupe situé place Bellecour se dirige vers Gerland. Selon les informations fournies par la police, 1 500 gilets jaunes défilent ce samedi à Lyon. Le cortège a démarré sa marche à 14h15, dans le silence, certains ayant une fleur à la main.

 

La situation a commencé à se tendre peu après 14h30, lorsque l'hélicoptère de la gendarmerie a fait son apparition dans le ciel. À l'angle du quai Courmont et rue Gentil, des premières bombes lacrymogènes ont été utilisées. Les forces de l'ordre empêche le mouvement de rejoindre la presqu'île. Quelques tensions sont alors apparues entre gilets jaunes et ultras.

 

 

 

Depuis 15h45, des manifestants défilent depuis l'hôtel de ville en direction de Bellecour. La place des Jacobins est sous tension. Une barricade est en feu au niveau de la rue de l’ancienne préfecture. La police, de son côté, interdit aux manifestants l'accès au centre-ville.

 

À 16 heures, le cortège parti depuis le quartier de Gerland arrive rue de la République, avec en tête de cortège quatre hommes portant un cercueil noir. Le cercueil a été déposé, aux alentours de 16h20, au niveau de l'hôtel de ville.

 

À quelques centaines de mètres, les affrontements affluent avec d'autres groupes de gilets jaunes. Un blessé est à déplorer côté manifestants. La police a, quant à elle, procédé à trois interpellations.

 

À 16h30, la tension est toujours vive dans le secteur de Bellecour. Les policiers repoussent les manifestants vers les quais de Saône, où des incidents ont actuellement lieu.

 

Pendant ce temps, à 16h50, l'hommage continue aux Terreaux. Les gilets jaunes pacifistes ont chanté la Marseillaise et réalisé un lâcher de ballons. Le groupe appelle désormais à la dispersion dans le calme.

 

À Bellecour, les gilets jaunes présents partent désormais en diretion de la Guillotière. Dans la rue Victor Hugo, les débris jonchent le sol. Les commerçants ont décidé de fermer leur boutique.

 

 

Depuis 17h05, c'est au tour de l'hôtel Dieu d'être la cible des conflits. Des barrières de chantier sont arrachées. Les policiers font à nouveau usage de lacrymogènes. C'est ensuite autour de l'hôtel Sofitel que se concentrent les heurts. Au total, on compte d'ores et déjà une dizaine d'interpellations ce samedi.

 

À 17h45, les gilets jaunes ont pénétré l'autoroute A7 depuis le pont Pasteur. Rapidement évacués par les CRS, les manifestants ont voulu s'en prendre à la station essence présente dans le secteur. Les CRS ont alors encerclé la station et fait utilisation de gaz lacrymogènes. Conséquence directe : le tram T1 est actuellement à l'arrêt entre Hôtel de région Montrocher et Debourg.

 

Depuis 18 heures, les manifestants commencent à se disperser. Certains vont vers Perrache quand d'autres tentent de rallier le quartier de Gerland. Chaque voyageur voulant prendre le T1 est contrôlé avant de rentrer dans le tramway.

 

Quelques gilets jaunes ultras étaient encore présente en début de soirée, place des Terreaux. Ils ont notamment mis le feu à des poubelles.

 

À l'issue de la journée, on dénombre 22 personnes interpellées. 10 personnes ont également été blessées, dont 6 policiers.

 

 

À Villefranche-sur-Saône :

La journée a commencé à 10h au rond-point des Chantiers, où le groupe a commencé par mener une opération péage gratuit. Vers 11 heures, quelques gilets jaunes ont tenté de passer la barrière de péage. Mais ils ont été stoppés par les forces de l'ordre qui essayent d'apaiser la situation.

 

Depuis 14h00, une dizaine de gilets jaunes sont placés à l'entrée du géant casino. Ils distribuent des tracts aux clients et discutent avec ceux qui le souhaitent.

 

À Tarare : 

Une vingtaine de personnes sont présentes à l'est de la ville, au niveau du rond-point d’accès à l’A89. Tout comme à Villefranche, les gilets jaunes réalisent une opération péage gratuit. Un groupe devrait également se rendre aux voeux du maire en fin de matinée.

 

À Vénissieux : 

En début d'après-midi, une douzaine de personnes se sont placéEs à un rond-point des Minguettes et on distribué des tracts. Le tout se passe dans le calme.



Tags : gilets jaunes | Acte IX | Lyon | Villefranche-sur-Saône | tarare |

Commentaires 51

Déposé le 14/01/2019 à 20h17  
Par toujours pas comprendre Macron Citer

pédagogie en manque a écrit le 14/01/2019 à 10h02

pour faire clair,si on pique trop de fric aux entreprises,elles ne pourront pas investir et créer du job ensuite !!
toi mieux comprendre maintenant?!

Avec les réflexions ,les fakes news entendus et surtout le niveau de compétences lu dans les réseaux sociaux ,j'ai peur que les questions soient incomprises et que le débat se limite qu'à un slogan simpliste " on veut du pognon,Macron démission!" digne d'un neuneu sorti de sa brousse!!!
Croire que le peuple mal formé à la vie politique et toutes les sciences (économique,sociologique,politique, institutionnelle ...) qui permettent à la société globale d'évoluer, puisse décider sans comprendre grand chose du destin de la France à la place de représentants du peuple, est un échec perçu d'avance d'autant qu'aucun n'aura la même vision et opinion qu'un autre , et le résultat ne portera que sur ses propres intérêts (les autres , on s'en fou dira t'on à l'image du blocage d'accès de lieux de gilets contre ceux qui veulent bosser:commerçants...) et pas ceux d’intérêt général d'un pays

Ho vous grand maitre "je dis"....

Dans la phrase cité :
"Mais l'impôt, lorsqu'il est trop élevé, prive notre économie des ressources qui pourraient utilement s'investir dans les entreprises, créant ainsi de l'emploi et de la croissance."

Il aurait été plus clair d'écrire : (si l'impôt est trop élevé..)

"Mais l'impôt, lorsqu'il est trop élevé, prive notre économie des ressources qui pourraient utilement s'investir dans les entreprises, ne créant plus d'emploi et de croissance." ?

Bref, on ne peut dire que trop d’impôt peut tuer l'emploi et la croissance et non " créant ainsi de l'emploi et de la croissance"

Relisez la phrase de Macron et vous accepterez une analyse plus fine et ne diminuerez pas par vos mots sarcastiques ceux qui veulent dialoguer.
Merci et à bientôt pour vos idées à communiquer pour le débat (grand ou petit)
N'hésitez pas à nous en faire part sur LyonMag, vous avez l'air d'avoir de hautes idées éclairées.

Post monétaire Déposé le 14/01/2019 à 12h37  
Par Post monétaire Citer

Sylviane a écrit le 14/01/2019 à 11h54

Et un PETIT. Référendum, pour que le roi soleil ,compte ses soldats etsavoir réellement si la majorité du peuple est contre lui? MAIS,en république bananière, c’est interdit,car ils connaissent le résultat et ne veulent surtout Pas ,passé la main au peuple.

Le "peuple" a abandonné la politique parce que la politique est soumise à l'économie (du fric) et que c'est toujours cette dernière qui gagne à la fin.

Tant que le "peuple" ne réfléchira pas à des trucs "prise de tête" comme l'économie,
c'est mort. Aucune évolution constructive à l'horizon.

Déposé le 14/01/2019 à 12h30  
Par Ton blé,mon train de vie. Citer

Sylviane a écrit le 14/01/2019 à 11h54

Et un PETIT. Référendum, pour que le roi soleil ,compte ses soldats etsavoir réellement si la majorité du peuple est contre lui? MAIS,en république bananière, c’est interdit,car ils connaissent le résultat et ne veulent surtout Pas ,passé la main au peuple.

Avez vous pensé aux actionnaires du CAC40 ? AXA ,SUEZ? VEOLIA et tous les autres ? Que deviendront ils? Comment passer du caviar aux œufs de lumps ? Du champagne millésimé au cidre brut? Non, ce n’est pas possible,c’est injuste et terrible.

Déposé le 14/01/2019 à 11h54  
Par Sylviane Citer

Et un PETIT. Référendum, pour que le roi soleil ,compte ses soldats etsavoir réellement si la majorité du peuple est contre lui? MAIS,en république bananière, c’est interdit,car ils connaissent le résultat et ne veulent surtout Pas ,passé la main au peuple.

Déposé le 14/01/2019 à 10h56  
Par Exact ! Citer

Anti peuple Contre le peuple. a écrit le 14/01/2019 à 10h25

Comment gouverner un pays avec une minorité ? 10 ,20;100 de collabos contre 80,90/ 100 du peuple contre vous? La dictature sa a dû Bon en France .

La minorité est déjà au pouvoir.
Minorité qui dispose de moyens considérables pour faire pression, pour désinformer la majorité, pour la tenir en laisse.
Minorité soutenue par une part infime de la population (cf. le nombre de voix pour Macron et les députés de La Ripoublique En Marche par rapport aux nombre d'inscrits, et cf. les indices de popularité de Macron et de son gouvernement).
Voilà la dictature En Marche...

Déposé le 14/01/2019 à 10h25  
Par Anti peuple Contre le peuple. Citer

Stop ! a écrit le 14/01/2019 à 10h12

Ça va les caricatures ?
Prenez le temps d'aller voir et de discuter avec des manifestants, ça vous instruirait un peu...

La manif en hommage aux Gilets Jaunes tués ou mutilés s'est déroulée dans le calme, le respect, l'ordre.
Pas de débordements, pas de casse, pas de provocations, pas d'affrontements...
Une population aux multiples facettes, jeunes actifs, étudiants, mères de famille, retraités...
La France en résumé !
Cette France plurielle que refuse d'écouter Macron !

Comment gouverner un pays avec une minorité ? 10 ,20;100 de collabos contre 80,90/ 100 du peuple contre vous? La dictature sa a dû Bon en France .

Déposé le 14/01/2019 à 10h12  
Par Stop ! Citer

Part Dieu a écrit le 13/01/2019 à 18h38

Pas sûr qu'ils bossent la semaine. S'ils savaient ce qu'est le travail ils'
Ne détruirait pas l'outil de travail des autres
Ne defonceraient pas les rues et leobilier urbain que de vrais travailleurs vont devoir remettre en état.

Et s'ils n'ont pas d'argent pourquoi traverser la moitié du pays pour aller faire les guignols à Bourges ?

Ça fait longtemps que le mouvement de français honnêtement inquiets est fini.
Il ne reste plus que des profiteurs, des casseurs des gens qui veulent se faire un nom genre Nicolle ou Drouet.
Rien à sauver.

Ça va les caricatures ?
Prenez le temps d'aller voir et de discuter avec des manifestants, ça vous instruirait un peu...

La manif en hommage aux Gilets Jaunes tués ou mutilés s'est déroulée dans le calme, le respect, l'ordre.
Pas de débordements, pas de casse, pas de provocations, pas d'affrontements...
Une population aux multiples facettes, jeunes actifs, étudiants, mères de famille, retraités...
La France en résumé !
Cette France plurielle que refuse d'écouter Macron !

Déposé le 14/01/2019 à 10h02  
Par pédagogie en manque Citer

pas comprendre Macron a écrit le 14/01/2019 à 00h44

"Mais l'impôt, lorsqu'il est trop élevé, prive notre économie des ressources qui pourraient utilement s'investir dans les entreprises, créant ainsi de l'emploi et de la croissance."

vous comprenez cette phrase de Macron extrait de sa lettre aux Français ?

pour faire clair,si on pique trop de fric aux entreprises,elles ne pourront pas investir et créer du job ensuite !!
toi mieux comprendre maintenant?!

Avec les réflexions ,les fakes news entendus et surtout le niveau de compétences lu dans les réseaux sociaux ,j'ai peur que les questions soient incomprises et que le débat se limite qu'à un slogan simpliste " on veut du pognon,Macron démission!" digne d'un neuneu sorti de sa brousse!!!
Croire que le peuple mal formé à la vie politique et toutes les sciences (économique,sociologique,politique, institutionnelle ...) qui permettent à la société globale d'évoluer, puisse décider sans comprendre grand chose du destin de la France à la place de représentants du peuple, est un échec perçu d'avance d'autant qu'aucun n'aura la même vision et opinion qu'un autre , et le résultat ne portera que sur ses propres intérêts (les autres , on s'en fou dira t'on à l'image du blocage d'accès de lieux de gilets contre ceux qui veulent bosser:commerçants...) et pas ceux d’intérêt général d'un pays

Déposé le 14/01/2019 à 08h50  
Par Haddock Citer

pas comprendre Macron a écrit le 14/01/2019 à 00h44

"Mais l'impôt, lorsqu'il est trop élevé, prive notre économie des ressources qui pourraient utilement s'investir dans les entreprises, créant ainsi de l'emploi et de la croissance."

vous comprenez cette phrase de Macron extrait de sa lettre aux Français ?

Chichi,Sarko,hollande , Macron ,le prochain s’appellera. X mais sera toujours à la solde de la grande finance européenne.et non pour le bien être du peuple français et du pays ,qu’ils ont vendus aux étrangers les plus offrant.

Déposé le 14/01/2019 à 00h44  
Par pas comprendre Macron Citer

"Mais l'impôt, lorsqu'il est trop élevé, prive notre économie des ressources qui pourraient utilement s'investir dans les entreprises, créant ainsi de l'emploi et de la croissance."

vous comprenez cette phrase de Macron extrait de sa lettre aux Français ?

Déposé le 13/01/2019 à 18h39  
Par TNT Citer

c. a écrit le 13/01/2019 à 18h17

Aujourd’hui on doit bosser même le week-end. Comme tous les patrons ! Ce n’est pas uniquement le privilège des pauvres....

ta chaîne est trop lourde ? Si on la rallonge de 3 mètres ça ira mieux ?

Déposé le 13/01/2019 à 18h38  
Par Part Dieu Citer

anonymous a écrit le 13/01/2019 à 09h52

Parce que la semaine ils bossent ... eux contrairement à tous les assistés (les vrais !) qui eux sont à la Part Dieu pour dépenser les allocs payées par les Gilets Jaunes qui bossent pour fifrelin !

Pas sûr qu'ils bossent la semaine. S'ils savaient ce qu'est le travail ils'
Ne détruirait pas l'outil de travail des autres
Ne defonceraient pas les rues et leobilier urbain que de vrais travailleurs vont devoir remettre en état.

Et s'ils n'ont pas d'argent pourquoi traverser la moitié du pays pour aller faire les guignols à Bourges ?

Ça fait longtemps que le mouvement de français honnêtement inquiets est fini.
Il ne reste plus que des profiteurs, des casseurs des gens qui veulent se faire un nom genre Nicolle ou Drouet.
Rien à sauver.

Déposé le 13/01/2019 à 18h17   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par c. Citer

Aujourd’hui on doit bosser même le week-end. Comme tous les patrons ! Ce n’est pas uniquement le privilège des pauvres....

Déposé le 13/01/2019 à 17h30  
Par Ismael,mdr Citer

SAMEDI CEST SHABBAT a écrit le 13/01/2019 à 14h11

Beaucoup d’antisémite dans ce mouvement , samedi c'est le jour de shabbat pour la communauté juive . Donc ça évite les incidents .

Viens faire bisous ! C’est Chabat mon frère,mdrrrrrrr ..et puis si sa dérape je rentre en Israël, wallah....

Déposé le 13/01/2019 à 14h11  
Par SAMEDI CEST SHABBAT Citer

Jean Rachid a écrit le 13/01/2019 à 01h46

J ai une question pour les gilets jaunes pourquoi que les samedis ??

Beaucoup d’antisémite dans ce mouvement , samedi c'est le jour de shabbat pour la communauté juive . Donc ça évite les incidents .

Déposé le 13/01/2019 à 13h23  
Par Vincent dufion. Citer

Ah, les méchants. a écrit le 13/01/2019 à 09h32

Au pays des travestis et des transgenres ,tous ses événements font tâches.....même notre police est gay ,c’est pour dire...et les GJ sont trop méchants,même gazer et griffer ils reviennent encore..

L’elysee Ou la cage aux folles ? C’est devenu pareil ,au pays de sodome et gomorre.

Déposé le 13/01/2019 à 11h07  
Par lettre anonyme Citer

anonymous a écrit le 13/01/2019 à 09h52

Parce que la semaine ils bossent ... eux contrairement à tous les assistés (les vrais !) qui eux sont à la Part Dieu pour dépenser les allocs payées par les Gilets Jaunes qui bossent pour fifrelin !

et n'oublions pas les assistés du 6ème arrondissement et des quartiers où les revenus tombent sans avoir à travailler

Déposé le 13/01/2019 à 10h25  
Par Osez les questions désagréables Citer

Ah, les méchants. a écrit le 13/01/2019 à 09h32

Au pays des travestis et des transgenres ,tous ses événements font tâches.....même notre police est gay ,c’est pour dire...et les GJ sont trop méchants,même gazer et griffer ils reviennent encore..

Et votre cardinal Barbarin, il joue pour quelle équipe ?

Déposé le 13/01/2019 à 09h52  
Par anonymous Citer

Jean Rachid a écrit le 13/01/2019 à 01h46

J ai une question pour les gilets jaunes pourquoi que les samedis ??

Parce que la semaine ils bossent ... eux contrairement à tous les assistés (les vrais !) qui eux sont à la Part Dieu pour dépenser les allocs payées par les Gilets Jaunes qui bossent pour fifrelin !

Déposé le 13/01/2019 à 09h51  
Par Alida Citer

Le peuple est traité comme du bétail par ses aristocrates haineux d’un temps révolu. Voter ou pas ,tout est joué d’avance ,ils ont pensé à tout ,les salauds.

Déposé le 13/01/2019 à 09h32  
Par Ah, les méchants. Citer

Au pays des travestis et des transgenres ,tous ses événements font tâches.....même notre police est gay ,c’est pour dire...et les GJ sont trop méchants,même gazer et griffer ils reviennent encore..

Déposé le 13/01/2019 à 09h18  
Par Merci GJ. Citer

kumer a écrit le 13/01/2019 à 08h38

Merci les GJ je fais des économies par contre je pense que les commerçants pensent e contraire

Le commerce c’esr Finit,les gens commande sur internet aujourd’hui et c’est bien moins cher.

Déposé le 13/01/2019 à 08h38   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par kumer Citer

Merci les GJ je fais des économies par contre je pense que les commerçants pensent e contraire

Déposé le 13/01/2019 à 08h00  
Par Café de commerce sur le web Citer

Nostromo a écrit le 12/01/2019 à 20h30

Petit rappel
Tout cela est parti d'une taxation des carburants, légitime et indispensable à une transition énergétique aujourd'hui morte et enterrée.
Ce qui inspire une réaction : Que se serait il passé si on avait touché à une ressource "vraiment" primaire comme les soins gratuits ou pire, la nourriture (voir ce qu'il se passe au Venezuela) ?
Ce mouvement de bouffons gâtés et assistés nous fait prendre conscience d'une chose : nos démocraties sont très fragiles et la dictature n'est jamais bien loin

On a une grosse partie des bouffons en jaune (moins au début du mouvement) et d autres bouffons qui font des déclarations autant puériles que de fakes news pour cautioner la haine et soutenir des revendications de la boite de pandore

Déposé le 13/01/2019 à 01h46  
Par Jean Rachid Citer

J ai une question pour les gilets jaunes pourquoi que les samedis ??

Déposé le 12/01/2019 à 22h30  
Par une démocratie ? Citer

Nostromo a écrit le 12/01/2019 à 20h30

Petit rappel
Tout cela est parti d'une taxation des carburants, légitime et indispensable à une transition énergétique aujourd'hui morte et enterrée.
Ce qui inspire une réaction : Que se serait il passé si on avait touché à une ressource "vraiment" primaire comme les soins gratuits ou pire, la nourriture (voir ce qu'il se passe au Venezuela) ?
Ce mouvement de bouffons gâtés et assistés nous fait prendre conscience d'une chose : nos démocraties sont très fragiles et la dictature n'est jamais bien loin

P.S. :
Tout cela à commencé depuis bien longtemps !
Les taxes annoncées sur le carburants ont été un déclencheur car non seulement elles (les taxes) touchent au porte monnaie MAIS aussi sur le fait que les politiciens au pouvoir ont a dit aux Français depuis des années : "achetez du diesel".
Hors sous prétexte d'une transition énergétique des plus floues (ou flouze..) le politicien annonce que le diesel c'est pas bien.
Et on change tous de voiture pour une plus moderne qui consomme moins, même une nouvelle diesel disait Macron...
Une transition énergétique, c'est avant tout une réflexion avec les constructeurs de voitures+camions+avions+bateaux et après propositions de solutions à long terme avec des nouveaux véhicules, bateaux.... une incitation au changement puis après un délai raisonnable une taxation des matières premières fossiles ainsi que les véhicules concernés, non ?....
De vouloir réfléchir et refuser le mensonge c'est pour vous une dictature ? ou une anti dictature de la pensée unique ?...
C'est un peu comme d'avoir fait la monnaie unique pour construire l’Europe. C'est beaucoup plus simple à faire que d'imposer une réflexion sur une Europe sociale ...
"Si tu veux rentrer au sein de l'Europe ton pays doit garantir un SMIC minimum, une couverture santé minimum, ...

Au lieu de çà nos dirigeants ont choisis la facilité et non le respect des peuples qui la composent !

Cette Europe ne sert pas à grand chose !
Regardez quand les Américains ont mis la main sur un joyau Français Alstom pour récupérer le savoir faire des turbines de réacteurs nucléaires (hydrolique...) qu'à fait la puissante Europe ?...
Quand le milliardaire à racheté Arcelor qu'à fait la puissante Europe ?..

Bref, pour vous c'est "un mouvement de bouffons gâtés et assistés" pour un vieux couple que j'ai croisé aujourd'hui c'est "la faute des jeunes qui ne veulent pas travailler" je leur ai juste rappelé pourquoi avaient ils fait mai 68 ?...
Mais à vous je ne vous rappelai qu'une chose :
La démocratie que vous énoncées s'est tout simplement le peuple qui a le pouvoir pas les élites "gâtées et assitées" pour qui tout leur est offert...
Bonne nuit

Déposé le 12/01/2019 à 21h15  
Par Rien à faire avec les simples d'esprit Citer

Nostromo a écrit le 12/01/2019 à 20h30

Petit rappel
Tout cela est parti d'une taxation des carburants, légitime et indispensable à une transition énergétique aujourd'hui morte et enterrée.
Ce qui inspire une réaction : Que se serait il passé si on avait touché à une ressource "vraiment" primaire comme les soins gratuits ou pire, la nourriture (voir ce qu'il se passe au Venezuela) ?
Ce mouvement de bouffons gâtés et assistés nous fait prendre conscience d'une chose : nos démocraties sont très fragiles et la dictature n'est jamais bien loin

C'est vrai. Il y a indéniablement en France un grand souhait collectif de ne plus être responsable, vivre de l'amour et de l'eau fraîche.

Et ces bouffons gâtés précipiteront le pays entier vers une dictature simplement pour avoir le privilège de survivre avec du pain sec et le SAINT VIN éternel qui est un autre aspect débilitant de la nation française.

Déposé le 12/01/2019 à 20h30  
Par Nostromo Citer

Petit rappel
Tout cela est parti d'une taxation des carburants, légitime et indispensable à une transition énergétique aujourd'hui morte et enterrée.
Ce qui inspire une réaction : Que se serait il passé si on avait touché à une ressource "vraiment" primaire comme les soins gratuits ou pire, la nourriture (voir ce qu'il se passe au Venezuela) ?
Ce mouvement de bouffons gâtés et assistés nous fait prendre conscience d'une chose : nos démocraties sont très fragiles et la dictature n'est jamais bien loin

Déposé le 12/01/2019 à 19h44  
Par Golgoth Citer

formidable a écrit le 12/01/2019 à 19h27

Ils ont rien d’autre à foutre !?!?

A Marseille , voitures brûlées et magasins incendiés et personnes en parlent, zarbi les médias ,où ils ont peurs...

Déposé le 12/01/2019 à 19h27   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par formidable Citer

Ils ont rien d’autre à foutre !?!?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.