Hayk Shaninyan, gilet jaune lyonnais, lance son parti politique

Hayk Shaninyan, gilet jaune lyonnais, lance son parti politique
Hayk Shahinya - Capture d'écran de la vidéo de Putsch. media

Ce dimanche, le gilet jaune originaire de Lyon a annoncé qu'il allait lancer son parti : le Mouvement Alternatif Citoyen.

Brièvement directeur de campagne du Ralliement d'initiative citoyennes en janvier, Hayk Shaninyan a comme ambition de "rassembler la société française le plus largement possible", comme il l'explique dans une vidéo publiée sur Putsch media. Et c'est pour cela qu'il a créé son parti politique, le Mouvement Alternatif Citoyen (MAC). L'objectif est de "construire ce mouvement citoyen, faire un tour de France", tout en espérant rallier "beaucoup d'adhérents, entre 10 000 et 15 000 d'ici à fin mars."

L'autre projet est d'intégrer les adhérents de ce parti au vote qui décidera ou non d'une liste aux européennes du 26 mai : "courant mars, on va organiser un débat interne et les adhérents vont voter." Et ce seront ces mêmes adhérents qui constitueront la liste. Hayk Shaninyan cherche à "créer un parti sans faire les erreurs des autres partis", et pense déjà à la suite : "l'objectif de ce mouvement, c'est d'arriver au pouvoir." Et d'ajouter : "nous irons convaincre non seulement tous les abstentionnistes", mais aussi "les électeurs du Rassemblement national, [les] électeurs du Parti socialiste qui retrouveront des valeurs de la gauche portées par des citoyens lambda" et encore "ceux qui ont voté Emmanuel Macron, avant de comprendre qu’il a été enfanté par les élites financières et politiques".

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
dugom le 12/02/2019 à 10:19

un opportuniste sensible au salaire de deputé europeen

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 11/02/2019 à 22:06

Le problème est démocratique :

est-ce que tout les points de vue ont le droit de s'exprimer sur un plan d'égalité dans le système monétaire ?

Une dictature du nombre est-elle mieux qu'une dictature d'une élite et inversement ?

Que pourra faire un parti quel qu'il soit, face aux problèmes économiques insolubles ?
Comment résoudre des problèmes de manque de fric avec... du fric qui doit "manquer" pour avoir une valeur d'échange ?

Signaler Répondre

avatar
Zig- le 11/02/2019 à 20:18

Je cite:

"l'objectif de ce mouvement, c'est d'arriver au pouvoir."

C'est l'objectif de quasiment tous ceux qui se présentent à une élection.

Ça sent le mec qui veut surfer sur la vague "tous dehors, on veut des nouvelles têtes".

Oui !
Mais pour quoi faire ensuite ?
Pareil ?

Signaler Répondre

avatar
Jean Rachid le 11/02/2019 à 18:35

Bouffon va bosser

Signaler Répondre

avatar
Anar69 le 11/02/2019 à 15:37

Bénéficier de l'argent des français pour se payer une campagne de communication voilà donc les ambitions de nos beaux gilets jaunes.
Les gilets jaunes ils sont comme nos politiciens.
Ils ne servent à rien.

Signaler Répondre

avatar
Rhââlalaland le 11/02/2019 à 15:11

Il faut de l'argent pour lancer et maintenir un parti politique...
Aussi vite lancé, aussi vite disparu ;)

la question qui tue : quelle est l'alternative crédible à laREM ?

Signaler Répondre

avatar
Division Jaune,c’est finit. le 11/02/2019 à 11:38

Un grand PLOUF et après les élections,faites d’électeurs et d’argent ils retourneront dans le néant,d’ou Ils viennent.

Signaler Répondre

avatar
DTCMDM le 11/02/2019 à 11:01

Donc bien de gauche !!! A fuir ....

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 11/02/2019 à 10:45

Un phrase de communicant que monsieur Hayk Shaninyan balance dans les médias "Les électeurs du Parti Socialiste retrouveront des valeurs de la gauche portées par des citoyens lambda" pose quelques interrogations.
Faut-il être un citoyen lambda pour porter les valeurs de gauche ?
Au PS, les socialistes n'existent-ils plus ?
Les électeurs du PS n'ont-ils pas retrouvé un autre parti aux idées socialistes ?

Signaler Répondre

avatar
ouaf ouaf. le 11/02/2019 à 10:45

Et un de plus...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.