Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Gastro : les meilleurs bouchons de Lyon

Déco bistrot, ambiance rétro, menu tripe et cochonnailles... Les bouchons font partie du folklore lyonnaise. Mais il y a de plus en plus de “faux”. Sélection de Lyon Mag.

Chabert & Fils
Déco très rétro dans ce bouchon qui est une véritable institution à Lyon. Les petites tables sont très serrées et la salle est souvent pleine. A la carte : gras double sauté aux oignons confits, andouillettes à la moutarde, chausson au boudin... Après un apéro maison, on choisit un menu à 22,50 euros avec entrée, plat, fromage et dessert. Le tout accompagné par un pot de morgon. En entrée, le gâteau de foie est fondant et la tartine de chèvre et de marmelade de figue aux noix est originale et savoureuse. Puis vient une fricassée de volaille qui baigne dans une sauce Saint Marcelin. Un peu lourd mais excellent. Alors que les quenelles de volailles sont assez légères. Le fromage à l’huile d’olive est également savoureux. Enfin, si le fondant au chocolat est bon mais sans plus, le fraisier est tout simplement excellent. Au final, le repas se révèle copieux et on passe un très bon moment dans une ambiance chaleureuse. A noter qu’il ne faut pas confondre ce restaurant avec “Chez Chabert” du Vieux Lyon qui n’a rien à voir car c’est cher, le service est peu agréable et la cuisine pas vraiment exceptionnelle. En revanche, il sert jusqu’à 2 heures du matin.
Chabert & Fils, 11 rue Marronniers, dans le 2e arrondissement de Lyon. Tel : 04 78 37 01 94

La mère Jean
Ce minuscule bouchon traditionnel de la rue des Marronniers, a récemment été repris. Mais rien n'a changé. La peinture orange des murs semble dater des années 60 ! Et les plats restent également les mêmes : salade de pieds de veau ou de museau, andouillettes, tripes, tablier de sapeur... Au fond de ce restaurant où on retrouve habitués, étudiants et touristes, la cuisine est ouverte et on voit le chef travailler. Du coup l’ambiance est très conviviale alors que le service est rapide et efficace. Et surtout c’est une des meilleures adresses du centre ville pour déjeuner le midi avec un menu à 11 euros. Imbattable mais le plat est imposé : saucisson chaud. On a plus de choix avec les autres menus. La tarte à l’oignon est appétissante, l’onglet de bœuf très tendre alors que la tête de veau est remarquable. En revanche, la quenelle manque de soufflé. Mais au final, un excellent rapport qualité-prix.
La mère Jean, 5 rue des Marronniers , dans le 2e arrondissement. Tel : 04 78 37 81 27

Le restaurant ChabertLe restaurant Chabert

Le Garet
Tables serrées les unes aux autres, écharpes de l’OL, trophées de boules lyonnaises... La déco du Garet est surchargée. Comme les assiettes d’ailleurs car ce bouchon traditionnel situé derrière l’opéra propose par exemple en entrée les célèbres “cochonnailles” lyonnaises : des saladiers entiers de gras double, de museau, de lentilles, de cervelas... Excellent mais impossible de tenir le choc ! La salade lyonnaise est aussi très copieuse.
Ici la tradition est aussi respectée avec le tablier de sapeur, les andouillettes ou l’énorme quenelle de brochet très fondante. On peut aussi choisir du poisson avec par exemple une belle aile de raie aux câpres, dont la cuisson est parfaitement maîtrisée. En revanche, les épinards sont beaucoup trop salés. Avec un menu à 22,50 euros, on a droit en plus au fromage et au dessert. Petite déception avec la cervelle de canut. Mais les desserts rattrapent ce petit raté : éventail au chocolat, crème caramel, tartes maisons... Superbe. Et avec les coupes colonel, le patron laisse la bouteille de vodka sur la table. Tout à fait dans l’ambiance de ce restaurant qui affiche presque toujours complet.
7 rue du Garet dans le 1er arrondissement de Lyon. Tel : 04 78 28 16 94.

Le café du Jura
Miroirs peints aux murs, becs de gaz, banquettes en skaï, vieux bar en formica... l’ambiance est très rétro au Jura. Alors que les tables sont plus espacées que dans la plupart des autres bouchons. En plus la patronne prend le temps de discuter avec ses clients. Le menu à 21 euros associe gastronomie lyonnaise et cuisine plus familiale. Avec notamment une bonne terrine de canard maison à l’orange accompagnée d’une petite salade verte. Ou une salade de tête de veau très bien assaisonnée. Les andouillettes au vin rouge sont copieuses alors que le tablier de sapeur n’est pas du tout gras car il a été cuit longuement avec juste un peu de beurre. Enfin, après un bon fromage blanc, en dessert le gâteau lyonnais est excellent. C’est en fait une sorte de far breton avec des pommes et des poires. Au final, un repas copieux arrosé d’un pot de viognier frais et fruité. Une excellente adresse.
25 rue Tupin dans le 2e arrondissement. Tel : 04 78 42 20 57

Le comptoir Brunet
Ce petit bouchon est une véritable institution à Lyon. Murs carrelés, nappes à carreaux, très belle véranda... L’ambiance est chaleureuse et la cuisine traditionnelle : salade lyonnaise, andouillette rôtie au Saint Véran, gras double sauté à la Lyonnaise... Le menu à 16 euros est déjà copieux mais celui à 21 euros offre plus de choix. Avec par exemple en entrée des œufs pochés en meurette accompagnés de croûtons aillés. Un régal. Alors que la terrine de queues et joues de bœuf avec sa petite salade de lentilles est superbe. Comme la quenelle lyonnaise en cocotte, le boudin aux oignons confits et sa purée grand-mère... En revanche, dans le menu, il faut choisir entre fromages et desserts. Pas si grave car le repas est déjà copieux. On peut conseiller un joli plateau de fromages. Bref, un bouchon incontournable.
23 rue Claudia dans le 2e arrondissement. Tel : 04 78 37 44 31

La meunière
En entrant dans ce bouchon, on retrouve une ambiance des années 50. Vieilles tapisseries, dessins et affiches anciennes aux murs... Avec en prime bruits d’assiettes, et conversations fortes pour une ambiance très conviviale.
A l’entrée du bouchon, charcuterie, fromages et desserts sont exposés sur une grande table. Le patron, Jean-Louis Gelin, un petit moustachu sympathique, apporte tout de suite un énorme saladier de grattons pour l’apéritif. Puis en entrée, il présente des grands saladiers : museau, lentilles, cervelle de canut... Et on se sert à volonté. Les lentilles sont bien persillées, le museau pas trop gras et bien relevé mais la cervelle de canut est un peu trop forte. On peut aussi choisir les trois saucissons de chez Colette Sibilla, une référence.
Suite avec le gratin d’andouillettes avec ses oignons et sa chapelure, accompagné par un savoureux gratin de macaronis. Mais on peut aussi choisir l’aile de raie, une valeur sûre. Enfin petites déceptions avec les desserts car la pâte de la tarte à la praline n’est pas au niveau alors que le riz au lait est légèrement trop acide. Mais au final le repas reste un grand moment. Surtout accompagné d’un pot de brouilly très fruité. Et les prix restent raisonnables : 46 euros pour deux personnes.
11, rue Neuve dans le 1er arrondissement. Tel : 04 78 28 62 91

Daniel et Denise
Une autre référence à Lyon. Il faut dire que le chef Joseph Viola, meilleur ouvrier de France en 2004, associe tradition lyonnaise et gastronomie. D’ailleurs ce bouchon au style rétro ne propose pas de menus. Mais à la carte, il ne faut pas rater le foie de veau persillé ou la cassolette de pommes de terre frites au beurre. Tout simplement superbe. On peut aussi signaler la crème de potiron au foie gras ou l’omelette du curé aux queues d’écrevisses. Mais les recettes lyonnaises sont également très maîtrisées. Le tablier de sapeur accompagné de gratin de macaronis est excellent alors que les quenelles sont très fondantes. Et en dessert, les petits pots au chocolat sont mémorables. Un établissement incontournable qui démontre qu’un bouchon peut jouer la modernité avec succès sans pour autant renier la tradition. Incontournable.
156, rue de Créqui dans le 3e arrondissement. Tel : 04 78 60 66 53

La mère Cottivet
Situé rue Palais Grillet, ce bouchon se distingue par une jolie déco traditionnelle sans être ringarde avec boiserie, vieux journaux, tables en bois... Le tout dans une ambiance très conviviale. D’autant plus que le service est décontracté mais efficace. En apéro, on a droit à un pâté de foie avec des croutons. Le soir où on est venu manger, on a opté pour le menu à 21 euros. Avec en entrée une salade lyonnaise très copieuse servie dans son bol. La salade est fraiche et croquante, les lardons dorés... Mais la sauce aurait mérité d’être un peu plus relevée. En revanche, le flan de foie de volaille servi avec sa sauce à base de tomate est parfait. Comme l’andouillette sauce moutarde, servie avec un excellent gratin dauphinois, bien crémeux. Enfin les desserts maison sont également réussis : la tarte à la praline est coulante sans être écoeurante et le gâteau de la mère Cottivet, un moelleux au chocolat, est frais mais un peu lourd. Bref, un bouchon lyonnais authentique pour passer une bonne soirée. Seul problème : le pot de régnié n’est pas terrible, même frais. 20, rue Palais Grillet, Lyon 2e. Tél. : 04 72 40 96 61



Tags : test | bouchons |

Commentaires 4

Déposé le 02/03/2012 à 23h23  
Par LaBulle Citer

Il Manque Chez Tonton Patate qui mérite largement sa place dans ce classement !!!!!

Déposé le 12/04/2011 à 10h20  
Par okaz Citer

de quoi choisir

Déposé le 15/09/2010 à 19h05  
Par bibi et célou Citer

Pour se faire une idée !

Déposé le 23/04/2010 à 00h20  
Par moi Citer

a toi de choisir

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.