Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Parution des résultats des lycées de la Métropole de Lyon au bac : toujours aussi inquiétants

Photo d'illustration - LyonMag

Le Ministère de l’Education Nationale livre sa production annuelle d’indicateurs chiffrés.

DRDR

Tout est consultable sur leur site.

 

Il s’agit de chiffres nationaux dont nous extrayons le détail de quelques lycées généraux et technologiques de la Métropole de Lyon (les résultats des Lycées Professionnels sont disponibles à l’adresse ci-dessus).

 

Pas de surprise dans la production de cette année. Les Lycées privés de la Métropole sont tous aux alentours de 100% de réussite au bac avec des taux de mention de leurs élèves (de mention "assez bien" à "très bien") autour et au-dessus de 80%. Les Lycées publics sont beaucoup plus bas (à l’exception de la Cité Scolaire Internationale dont le profil a l’air assez éloigné d’un lycée public) si l’on se réfère à ces deux indicateurs.

 

Les chiffres du ministère sont en fait surtout célèbres à cause de l’indicateur de "valeur ajoutée" qu’un lycée est censé apporter à ses élèves. Nous publions la moyenne de cet indicateur de 2013 à 2018 en dernière colonne pour chacun des lycées de notre classement. Si les élèves d’un lycée sont jugés favorisés (bons résultats au Diplôme National du Brevet, parents aisés, pas de redoublants, beaucoup de filles) ce lycée devra avoir des résultats encore plus positifs que de bons résultats pour avoir une "valeur ajoutée du taux de réussite" positif.

 

La consultation de chiffres de cette colonne montre cependant que cet indicateur ne fonctionne pas très bien. Seuls les lycées privés ont des résultats positifs, les lycées publics étant abonnés aux résultats négatifs. Ce qui voudrait dire que les lycées publics sont incapables de faire autre chose que de dégrader le niveau des élèves qu’ils reçoivent. Mais pourquoi feraient-ils une chose pareille ? Le rectorat de l’académie de Lyon avoue n’en avoir aucune idée.

 

@lemediapol



Tags : baccalaureat | bac |

Commentaires 31

Déposé le 25/03/2019 à 07h51  
Par Ben voyons Citer

Heureusement qu il y a la réforme du bac!!! Pour augmenter le taux de réussite, quoi de mieux que de faire un bac par établissement grâce au contrôle continue !!!!!
Le bac ne vaudra plus rien, ça va encore augmenter la discrimination et la réussite républicaine n existera plus
Mais il paraît que c est le progres

Déposé le 24/03/2019 à 14h30  
Par Objectif Lune Citer

Encore une grille d'analyse qui n'apporte rien. Il faudrait plutôt répartir la plus-value en fonction du revenu des parents et des CSP, le classement établi serait plus instructif. Une étude statistique par secteur géographique donnerait aussi des éléments de prévision pour les politiques à mener dans le futur.

Déposé le 22/03/2019 à 18h53  
Par Dino Citer

CQFD. a écrit le 22/03/2019 à 13h00

Il ne s'agit pas détruite ce qui a vos yeux fonctionne, mais simplement de faire financer ce qui est privé par le privé

La gauche a tué la fonction publique et même l’armee . Le privé a gagné ,même si, vous ne voulez pas le reconnaître,c’est une réalité. Après , chacun vie sa vie et libre de croire aux chimères à la licorne. J’ai été engagé jeune dans les forces spéciales,mais aujourd’hui je n’ai pas honte de dire que j’ai Honte de ce que le pays est Devenu. Je suis tellement déçu,qu’en cas de conflit je quitterai ce pays de traîtres . Avec le recul ,je comprends mieux les mercenaires,eux se battent pour de l’argent , la patrie , c’est finit,

Déposé le 22/03/2019 à 17h15  
Par Bozo Citer

CQFD. a écrit le 22/03/2019 à 13h00

Il ne s'agit pas détruite ce qui a vos yeux fonctionne, mais simplement de faire financer ce qui est privé par le privé

Vous vous trompez de cible : ce n'est pas un problème de financement ou d'argent
Le problème c'est cette fraction minoritaire des élèves boulets qui plombent tous les autres
Si le public les évacue comme le fait le privé, le problème est réglé
Après il faut trouver quoi en faire jusqu'à 16 ans... avant il y avait des classes d'attente qu'on appelait CPPN.
C'était des classes poubelles qui avaient le mérite de faire une grosse purge dès la 4ème. Les élèves chiants en avaient tellement peur qu'ils se mettaient à travailler pour la plupart. Et les autres, ben tant pis pour eux
M'en rappelle très très bien
Mais bon est ce qu'on est encore capable de prendre des décisions aussi directes aujourd'hui ?
Pas sûr

Déposé le 22/03/2019 à 13h00  
Par CQFD. Citer

@CQFD a écrit le 22/03/2019 à 09h45

Détruire ce qui fonctionne bien ne sera jamais la bonne solution.

Il ne s'agit pas détruite ce qui a vos yeux fonctionne, mais simplement de faire financer ce qui est privé par le privé

Déposé le 22/03/2019 à 09h45  
Par @CQFD Citer

CQFD. a écrit le 21/03/2019 à 13h02

Bien sûr mais à ce moment là arrêtons de payer sur le budget de l'éducation nationale les profs du privés.

Ces moyens redistribués permettront au public d'atteindre les objectifs

Détruire ce qui fonctionne bien ne sera jamais la bonne solution.

Déposé le 21/03/2019 à 20h56  
Par DTC Citer

CQFD démonstration à revoir a écrit le 21/03/2019 à 14h00

L'école accessible pour tous, en France. On n'est pas aux US.
Donc profs habilités avec diplômes d'état, payés par l'état, dans le public comme dans le privé.
Tiens, et si certains profs du public arrêtaient de se mettre en maladie la moitié de l'année scolaire, ça aiderait à réhausser le niveau? le genre de blague qu'on ne peut pas se permettre dans le privé.
Sortons les stats de dépression pour les profs du public comparés à la moyenne nationale toutes professions confondues... pour voir si ça colle ou alors...

Merci d'étayer la démonstration, les moyens alloués pour payer les profs du privés pourraient largement permettre de remplacer les profs du public que vous estimez voir en maladie la moitié de l'année

Déposé le 21/03/2019 à 14h00  
Par CQFD démonstration à revoir Citer

CQFD. a écrit le 21/03/2019 à 13h02

Bien sûr mais à ce moment là arrêtons de payer sur le budget de l'éducation nationale les profs du privés.

Ces moyens redistribués permettront au public d'atteindre les objectifs

L'école accessible pour tous, en France. On n'est pas aux US.
Donc profs habilités avec diplômes d'état, payés par l'état, dans le public comme dans le privé.
Tiens, et si certains profs du public arrêtaient de se mettre en maladie la moitié de l'année scolaire, ça aiderait à réhausser le niveau? le genre de blague qu'on ne peut pas se permettre dans le privé.
Sortons les stats de dépression pour les profs du public comparés à la moyenne nationale toutes professions confondues... pour voir si ça colle ou alors...

Déposé le 21/03/2019 à 13h35  
Par Bozo Citer

CQFD. a écrit le 21/03/2019 à 13h02

Bien sûr mais à ce moment là arrêtons de payer sur le budget de l'éducation nationale les profs du privés.

Ces moyens redistribués permettront au public d'atteindre les objectifs

Non non vous vous trompez
Atteindre les objectifs n'est pas une question d'argent
Il faut baisser le niveau et là tout ira bien vous verrez
On a commencé en 81, pas de raison de s'arrêter en si bon chemin

Déposé le 21/03/2019 à 13h29  
Par Nostromo Citer

Mais quel sujet génial
Tous les gens qui en ont les moyens retirent leurs enfants du public et les premiers à le faire sont les élus et notamment les socialistes
Pourquoi ?
Allez, ayons le courage de le dire : le public est un dépotoir mis à part quelques rares exceptions comme le Lycée du Parc.
S'y retrouvent tous les cas soc dont personne ne veut, lesquels font plonger l'ensemble, y compris les gamins les plus motivés
Alors quoi ? On aura le courage un jour de le dire et de sortir les boulets au lieu de planter tout le monde ?
Mais noooooooooon voyons, c'est pas FRA TER NEL
Quelle connerie incroyable

Déposé le 21/03/2019 à 13h02  
Par CQFD. Citer

Bien sûr a écrit le 21/03/2019 à 10h41

Idem. Il est normal de vouloir le meilleur pour son enfant, plutôt qu'un nivellement par le bas, voire des problèmes de délinquance. En le confiant à une bonne école privée, il est entre de bonnes mains.
Quant au fait de pouvoir virer un élève à problème, c'est juste normal et souhaitable.

Bien sûr mais à ce moment là arrêtons de payer sur le budget de l'éducation nationale les profs du privés.

Ces moyens redistribués permettront au public d'atteindre les objectifs

Déposé le 21/03/2019 à 13h02  
Par Buccolini Citer

PaulLyon54 a écrit le 21/03/2019 à 12h37

Le privé sélectionne en seconde et en première pour ne garder que les meilleurs. Facile après d'avoir 100%. Sans oublier les parents qui ont les moyens pour du soutien scolaire.
Il faut plus de moyen dans le public.
Il faut arrêter de subventionner une école privé à la limite du Laïc.

Le public ? Vous êtes le maillons faibles , au revoir..... le public a échoué, par laxisme , lâcheté et différence entre élèves . Vive le privé .

Déposé le 21/03/2019 à 12h59  
Par Le public c’est finit. Citer

Question? a écrit le 21/03/2019 à 10h46

"...même les retraites"

Pour autant pouvez vous nous citer la liste des fonds de retraites publiques qui ont coulés, en regards des fonds privés qui ont fait faillite?

Savez vous au moins que la Carsat, c’est privé ? Sous Réserves de l’etat . Maintenant vous le saurez..

Déposé le 21/03/2019 à 12h53  
Par Si vous saviez. Citer

Question? a écrit le 21/03/2019 à 10h46

"...même les retraites"

Pour autant pouvez vous nous citer la liste des fonds de retraites publiques qui ont coulés, en regards des fonds privés qui ont fait faillite?

Vous le saurez bientôt . Votre retraite est de moitiés sécurité sociales et de l’autre caisses complémentaires privées, et oui. Et ,la complémentaire vous laisse partir à 62 ans aujourd’hui en vous levant 10;100 de votre retraite. Le saviez vous au moins? Il vous sont restituer à 65ans ou alors vous partez à 63 ans sans décotes,c’est à vous de voir. C’est déjà en place , depuis fin 2018 pour ceux qui partiront cette année. Et pour le reste , ses sera normalement le rabotage ou la fin des pensions de réversions et les 65 ans pour tous ,sa viendra je vous le garantis.

Déposé le 21/03/2019 à 12h37  
Par PaulLyon54 Citer

Le privé sélectionne en seconde et en première pour ne garder que les meilleurs. Facile après d'avoir 100%. Sans oublier les parents qui ont les moyens pour du soutien scolaire.
Il faut plus de moyen dans le public.
Il faut arrêter de subventionner une école privé à la limite du Laïc.

Déposé le 21/03/2019 à 10h46  
Par Question? Citer

République bananière française a écrit le 21/03/2019 à 10h24

Le public a perdus, ses enfants d’une république ancienne mais qui était nationale et non mondialiste. Les parents préfèrent le privé pour leurs enfants et c’est bien normal. Toutes nos institutions sont à repenser ou disparaîtront les unes après les autres pour le privé qui a déjà gagné pratiquement sur tout,même les retraites.

"...même les retraites"

Pour autant pouvez vous nous citer la liste des fonds de retraites publiques qui ont coulés, en regards des fonds privés qui ont fait faillite?

Déposé le 21/03/2019 à 10h41  
Par Bien sûr Citer

tres bien a écrit le 20/03/2019 à 20h53

Moi je mélange pas mes enfants avec les cas sociaux ! Oui je sais, je m’achète une tranquillité depuis des années et je n’ai aucun problème avec ça. La tranquillité n’a pas de prix. Mes enfants sont bien encadrés et n’ont pas des profs absent à tout bout de champ.

Idem. Il est normal de vouloir le meilleur pour son enfant, plutôt qu'un nivellement par le bas, voire des problèmes de délinquance. En le confiant à une bonne école privée, il est entre de bonnes mains.
Quant au fait de pouvoir virer un élève à problème, c'est juste normal et souhaitable.

Déposé le 21/03/2019 à 10h24  
Par République bananière française Citer

Le public a perdus, ses enfants d’une république ancienne mais qui était nationale et non mondialiste. Les parents préfèrent le privé pour leurs enfants et c’est bien normal. Toutes nos institutions sont à repenser ou disparaîtront les unes après les autres pour le privé qui a déjà gagné pratiquement sur tout,même les retraites.

Déposé le 21/03/2019 à 10h01  
Par comsik Citer

Quelques réalités, suite a écrit le 20/03/2019 à 14h58

Faux: on ne parle pas de "boîtes à bac" mais de lycées privés. Le coût de l'inscription est variable suivant les revenus des parents, ce n'est pas élitiste par le fric. Je suis bien placé pour le savoir. Les profs sont payés par l'état, normal, comme dans le public. Les autres frais ne sont pas à charge de l'état donc, contrairement à vos dires, bien plus difficiles à supporter pour l'établissement, dans le privé.

Faux, l'ensemble des frais de fonctionnement sont pris en charge par les collectivités locales, pour un lycée, la région (via un forfait correspondant à ce qui est versé pour le public ...).
Il ne reste donc que l’investissement, subventionné par les collectivités locales également, et parfois les garanties d'emprunt ...
Quand on ne sais pas ....

Déposé le 20/03/2019 à 20h53   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par tres bien Citer

Moi je mélange pas mes enfants avec les cas sociaux ! Oui je sais, je m’achète une tranquillité depuis des années et je n’ai aucun problème avec ça. La tranquillité n’a pas de prix. Mes enfants sont bien encadrés et n’ont pas des profs absent à tout bout de champ.

Déposé le 20/03/2019 à 16h32  
Par Laferriere69 Citer

Un lycée privé peut refuser ou virer un élève. Un lycée public à l'obligation d'accepter tout élève de son secteur et ne peut en virer un qu'en leur trouvant une place dans un autre lycée public. Cela explique tout.

Déposé le 20/03/2019 à 14h58  
Par Quelques réalités, suite Citer

Daria a écrit le 20/03/2019 à 12h59

Les lycées privés sélectionne sur le critère de l'argent mais aussi de la présence parentale. La plupart des professeurs sont payés par l'état donc tout l'argent est mis dans le reste.
Alors que dans les lycées publics, il faut suivre les règles fixées par l'état, c'est à dire plus d'élèves mois d'heures de cours, moins de surveillants.... bref tout pour que ça pète mais bon si le rectorat ne comprend pas avec le nombre de lycée/collège en grève ... le nombre de burn-out qui grimpe au plafonsd, d'actes de violences ..... alors tout va bien ... pas de vagues

Faux: on ne parle pas de "boîtes à bac" mais de lycées privés. Le coût de l'inscription est variable suivant les revenus des parents, ce n'est pas élitiste par le fric. Je suis bien placé pour le savoir. Les profs sont payés par l'état, normal, comme dans le public. Les autres frais ne sont pas à charge de l'état donc, contrairement à vos dires, bien plus difficiles à supporter pour l'établissement, dans le privé.

Déposé le 20/03/2019 à 13h51  
Par bonet dane Citer

un futur rempli de crétins
c'est un projet mondial

Déposé le 20/03/2019 à 12h59  
Par Daria Citer

Les lycées privés sélectionne sur le critère de l'argent mais aussi de la présence parentale. La plupart des professeurs sont payés par l'état donc tout l'argent est mis dans le reste.
Alors que dans les lycées publics, il faut suivre les règles fixées par l'état, c'est à dire plus d'élèves mois d'heures de cours, moins de surveillants.... bref tout pour que ça pète mais bon si le rectorat ne comprend pas avec le nombre de lycée/collège en grève ... le nombre de burn-out qui grimpe au plafonsd, d'actes de violences ..... alors tout va bien ... pas de vagues

Déposé le 20/03/2019 à 12h59  
Par Quelques réalités Citer

Pour avoir connu les deux: dans un lycée privé l'élève est bien suivi, dans le public il est bien plus livré à lui-même et donc en perdition si il n'est pas très bon.
Ajoutons aussi que les lycées privés sont, en général, bien tenus (discipline, rigueur).
Et, même si certains vont grincer des dents; dans un lycée situé à côté d'une cité difficile, c'est dur pour les profs, et dur aussi... pour les élèves à profil minoritaire, c'est à dire non issus de l'immigration.

Déposé le 20/03/2019 à 12h27  
Par Encore une carotte ? Oui mais derrière. Citer

usine a écrit le 20/03/2019 à 12h19

la fabrique à crétins s'accélère

C’est normal, dans le pays des LAPINS CRETINS.

Déposé le 20/03/2019 à 12h19  
Par usine Citer

la fabrique à crétins s'accélère

Déposé le 20/03/2019 à 12h00  
Par C'est ça la Nation Citer

Bonjour a écrit le 20/03/2019 à 11h43

C,est peut-être que les lycées privés ne gardent pas les enfants moyens ou en difficulté à l’inverse des lycées publics

Comme l'avait si bien dit le proviseur du fameux lycée Henry IV de Paris, j'ai bien moins de mérite à faire réussir d'excellents élèves que mes collègues de banlieues qui font réussir des public plus difficile

Déposé le 20/03/2019 à 11h56  
Par Pierre69001 Citer

Bonjour a écrit le 20/03/2019 à 11h43

C,est peut-être que les lycées privés ne gardent pas les enfants moyens ou en difficulté à l’inverse des lycées publics

Certains oui... d'autres au contraire sont très ouverts...

Déposé le 20/03/2019 à 11h54  
Par charlemagne Citer

Bonjour a écrit le 20/03/2019 à 11h43

C,est peut-être que les lycées privés ne gardent pas les enfants moyens ou en difficulté à l’inverse des lycées publics

c''est peut être aussi que les lycées publics sont gangrenés par la délinquance, le laxisme éducatif parental, et de nombreux élèves en mode touriste ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.