Une nouvelle ligne entre Lyon et Tanger

Une nouvelle ligne entre Lyon et Tanger
Image d'illustration-LyonMag

Air Arabia va ouvrir dès le 1er avril une nouvelle ligne entre l'aéroport St-Exupéry de Lyon et Tanger, au Maroc.

La compagnie low cost a annoncé la mise en place de deux liaisons par semaines, le lundi et le jeudi. Après Lyon-Casablanca (7 vols par semaine) et Lyon-Fès et ses 2 fréquences hebdomadaires, c'est donc la troisième ouverte de ligne entre la capitale des Gaules et le Maroc.

Pour ce nouveau trajet, la compagnie marocaine a fixé à 59€ le prix du billet aller. Avec plus de 100 000 passagers sur ses lignes lyonnaises l’an dernier, la compagnie pourrait atteindre les 150 000 en 2019, avec un taux de remplissage "de plus de 80%".

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
QIF QIF .... le 23/03/2019 à 09:58

Ou est le bled? Tanger ou Lyon?

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 23/03/2019 à 07:52
Nostromo a écrit le 22/03/2019 à 19h43

Question 1 :
Si l'avion genre A321 contient 200 passagers, à 59 € l'unité ça fait 11800 €
Lyon Tanger en gros 1800 km sans compter les mises en paliers et les approches, soit environ 6000 litres de kérosène selon les données constructeurs donc environ 8000 € au cours moyen du carburant
Reste donc 4 à 5000 € pour payer les pilotes, le personnel en vol et au sol, les taxes d'aéroport... et l'amortissement du zinc.
Comment c'est possible ?
Question 2 : L'environnement et le transport de masse, on en parle ?

Bien.non , on.en parle pas, chacun.sait qu un.avion, comme les entreprises n ont aucun.impact sur le réchauffement climatique. Seul le particulier avec sa satané voiture est coupable,,ah j.ai oublie les animaux avec leur pets..

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 22/03/2019 à 19:43

Question 1 :
Si l'avion genre A321 contient 200 passagers, à 59 € l'unité ça fait 11800 €
Lyon Tanger en gros 1800 km sans compter les mises en paliers et les approches, soit environ 6000 litres de kérosène selon les données constructeurs donc environ 8000 € au cours moyen du carburant
Reste donc 4 à 5000 € pour payer les pilotes, le personnel en vol et au sol, les taxes d'aéroport... et l'amortissement du zinc.
Comment c'est possible ?
Question 2 : L'environnement et le transport de masse, on en parle ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.