Limonest : des capteurs pour lutter contre le terrorisme - VIDEO

ACOEM, une entreprise basée à Limonest, a créé un boitier capable de détecter l'origine d'un coup de feu en quelques secondes.

Limonest : des capteurs pour lutter contre le terrorisme - VIDEO
Max Vincent, Fabien Condemine et David Kimelfeld lors de la viste de l'entreprise - LyonMag

Accrochées sur des lampadaires ou des bâtiments, ces petites boites de la taille d'une main ont pour but de faciliter la rapidité d'intervention des forces de l'ordre en cas d'attaque.

Par un système d'analyse du son et de triangulation, SeetyZen est la version civile d'une innovation déjà utilisée par 25 armées dans le monde, y compris les forces spéciales américaines.

L'origine d'un tel projet remonte en 1995 dans les rues de Sarajevo. Les troupes françaises engagées en ex-Yougoslavie avaient besoin de pouvoir détecter efficacement les snipers qui les prenaient pour cibles.

Après les zones de guerres, l'entreprise souhaite maintenant s'étendre aux villes du monde en ajoutant à son invention des fonctions écologiques, comme une analyse constante de l'air ambiant.

"Les données écologiques récoltées par les boitiers SeetyZen seront directement accessibles au grand public via un site web pour informer la population sur la qualité de l'air, autour des écoles par exemple", affirme Fabien Condemine, PDG d'ACOEM.

"En ce qui concerne la sécurité, nous voulons permettre aux forces de l'ordre d'identifier très facilement la localisation d'un éventuel tireur afin de limiter les pertes humaines en cas d'un dramatique évènement", poursuit-il.

Lors d'une visite dans l'entreprise lundi, David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, s'est montré très intéressé par les capteurs SeetyZen.

Le maire de Limonest, Max Vincent, a accepté que sa commune serve de test pour cette entreprise locale qui s'étend aux quatre coins du monde.

Tags :

terrorisme

ACOEM

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
on se fout de nous le 09/05/2019 à 09:40

deja, si la police et la justice faiseient leur boulot, on n en serait surement pas la!

une fois les attaques au fusil détectée, on fait quoi?
dans toutes les attaques terroristes, le bruit a alerté les forces de l ordre! alors franchement, apart faire plaisir au fabricant, a quoi ca sert?

on n arrive deja pas a utilisé les cameras video pour arreter des criminels ou prevenir d agression... si il n y a que le son sur ce modele... ca va servir a quoi?

Signaler Répondre

avatar
NEXT le 08/05/2019 à 10:15
Motard = C...... a écrit le 07/05/2019 à 16h13

Ils pourraient peut-être détecter ces P..... de motos qui nous polluent la ville avec ces bruits d'enfer

tu devrais essayer la greffe de coucougnettes, on sait jamais si ça prend tu pourras toujours venir nous en parler en face.....

Signaler Répondre

avatar
tu es démasqué le 08/05/2019 à 08:31
Henry Cochet a écrit le 07/05/2019 à 16h24

Non, c’est juste des capteurs pour détecter les têtes de cons ,comme vous tous simplement désolé.

Salut le motard

Signaler Répondre

avatar
Henry Cochet le 07/05/2019 à 16:24
Motard = C...... a écrit le 07/05/2019 à 16h13

Ils pourraient peut-être détecter ces P..... de motos qui nous polluent la ville avec ces bruits d'enfer

Non, c’est juste des capteurs pour détecter les têtes de cons ,comme vous tous simplement désolé.

Signaler Répondre

avatar
Motard = C...... le 07/05/2019 à 16:13

Ils pourraient peut-être détecter ces P..... de motos qui nous polluent la ville avec ces bruits d'enfer

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 07/05/2019 à 16:01

ça marche aussi pour les attaques au couteau ?
:o)

et n'oublions pas que les terroristes les plus problématiques, n'ont rien à faire de mourir, au contraire, c'est ce qu'ils veulent. Donc lutter contre des terroristes avec des kalash, grâce à des détecteurs à coup de feu...

y'en a qui y croient à part des politiciens et des électeurs naïfs ?

:o)

Signaler Répondre

avatar
Grâce le 07/05/2019 à 15:38

Très utile pour le centre-ville de Lyon, le nouveau coupe-gorge de la France….

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.