Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Bernard Fialaire - LyonMag

Le maire de Belleville-en-Beaujolais chargé de réunifier les radicaux du Rhône

Bernard Fialaire - LyonMag

Le Mouvement radical social et libéral (MRSL) né de la fusion du parti radical valoisien (PRV) et du parti radical de gauche (PRG) en 2018, s’essouffle à Lyon.

Bernard Fialaire a rencontré le président du mouvement lors de sa venue dans le Beaujolais.

 

L’urgence de reconstituer le Mouvement radical

Selon Le Progrès, Laurent Hénart, président du Mouvement radical réélu en mars dernier, a confié à Bernard Fialaire, maire de Belleville-en-Beaujolais, la responsabilité de rassembler à nouveau les deux partis radicaux, à l’échelle de la métropole.

Des tensions internes avaient perturbé la cohésion du mouvement au début de l’année. Mais malgré le départ du PRG et de Sylvia Pinel, co-présidente du MRSL, Laurent Hénart qui a présidé le PRV avant la fusion, espère la reconstitution du mouvement. Il affirme au quotidien que "la plupart des parlementaires est demeurée au MRSL."

Le maire, nommé délégué général, devra aussi anticiper les élections métropolitaines et les municipales de 2020.

 

Des alliances possibles

Laurent Hénart rappelle l’importance des élections locales. Il n’écarte pas la possibilité que son mouvement s’allie, après les résultats, avec d’autres, exceptés les extrêmes. Le maire de Nancy ajoute qu’il n’exclut pas soutenir Gérard Collomb lors des élections, même s’il a conscience que "partout en France, nos concitoyens veulent du changement".



Tags : Mouvement radical | fialaire |

Commentaires 19

Déposé le 13/06/2019 à 11h47  
Par plus ringard que moi, tu meurs Citer

Simon= futur président de ce micro-parti, désigné ou/et auto désigné par Fialaire de la fédération d'à côté, avec des "sans-envergures" ou intrigants comme co-listiers ; Florence Boquet (mère de Jonathan Boquet, ex-président démissionnaire retourné au bercail du Parti Radical de Gauche), ...la saga Bocquet sera désormais sans fin ! M.Mullin, une jeune arriviste près à se vendre à qui voudra bien lui donner une bonne place
Et tout cela sous la bénédiction de D.Tazdait qui se demande si Collomb va toujours la rémunérer pour un bon poste à la mairie centrale !
Quant à Simon, en quelques années, il a tout tenté: Blache, UDI, MRSL avec le Parti Radical de Gauche et pourquoi pas pour les municipales avec Broliquier des Divers Droites ou Kimefeld ?
Il faudrait qu'ils ( Hénart compris) suivent un cours d'éducation civique sur la notion du respect du peuple et du minimum syndical de démocratie.
Heureusement qu'ils n'ont plus de troupes derrière eux et que leur pouvoir d'influence d'alliance est nul.

Déposé le 12/06/2019 à 23h54  
Par Isa La Radicale Citer

épopée fédérale a écrit le 11/06/2019 à 09h46

En fait, lors de la création de la fédération Lyon-Métropole du Parti Radical (Valoisien) en 2015 et donc avant l'émergence et "le fameux mariage" de fin 2017 avec le Parti Radical de Gauche, les perdants à l'élection du Président, n'ont jamais accepté le verdict démocratique et la liste concurrente perdante formée essentiellement d'élu(e)s n'a eu de cesse de miner la nouvelle équipe élue formée d'hommes et de femmes nouveaux et non élus.
Aidés par le National furieux de voir des élu(e)s membres de leurs instances nationales renvoyés dans leur coin par le verdict des urnes, ces personnes profitèrent de ce mariage tronqué de 2017 pour tirer vengeance en s'adjugeant le renfort du Président National Hénard.
Ce dernier eut même l'audace et l'irrespect des adhérents en nommant comme représentant fédéral lyonnais, maître du jeu et délégué fédéral son complice B. Fialaire relevant de la fédération voisine.C'est une conception bien étrange de la démocratie et du respect de la voix du peuple !
Espérons qu'aux prochaines municipales, les habitants de leurs communes respectives s'en souviendront ( Nancy et Belleville ).
Aujourd'hui, les quelques noms qui sont cités dans les divers commentaires, font partis de cette misérable cohorte de gens glauques.Il faudrait y ajouter ceux et celles (élus ou non) qui ont joué un double jeu pour pouvoir tirer en permanence les marrons du feu.
Seuls celles et ceux (ex cadres du Bureau fédéral) qui ont dénoncé dès le départ cette situation et ce déni de démocratie interne mais qui ne sont retirés du Mouvement, seraient en capacité de rassembler.Mais le voudraient-ils aujourd'hui ?

Bien d’accord avec l’analyse d’épopée, les magouilleurs, Fialaire-Bonnell-Simond ont finit par tuer le Parti Radical!!
Aude Bonnell pourra désormais s en vanter dans un cocktail mondain , un verre de champagne à la main et Bernard Fialaire continuera à pérorer chez Bobosse....

Déposé le 11/06/2019 à 09h46  
Par épopée fédérale Citer

En fait, lors de la création de la fédération Lyon-Métropole du Parti Radical (Valoisien) en 2015 et donc avant l'émergence et "le fameux mariage" de fin 2017 avec le Parti Radical de Gauche, les perdants à l'élection du Président, n'ont jamais accepté le verdict démocratique et la liste concurrente perdante formée essentiellement d'élu(e)s n'a eu de cesse de miner la nouvelle équipe élue formée d'hommes et de femmes nouveaux et non élus.
Aidés par le National furieux de voir des élu(e)s membres de leurs instances nationales renvoyés dans leur coin par le verdict des urnes, ces personnes profitèrent de ce mariage tronqué de 2017 pour tirer vengeance en s'adjugeant le renfort du Président National Hénard.
Ce dernier eut même l'audace et l'irrespect des adhérents en nommant comme représentant fédéral lyonnais, maître du jeu et délégué fédéral son complice B. Fialaire relevant de la fédération voisine.C'est une conception bien étrange de la démocratie et du respect de la voix du peuple !
Espérons qu'aux prochaines municipales, les habitants de leurs communes respectives s'en souviendront ( Nancy et Belleville ).
Aujourd'hui, les quelques noms qui sont cités dans les divers commentaires, font partis de cette misérable cohorte de gens glauques.Il faudrait y ajouter ceux et celles (élus ou non) qui ont joué un double jeu pour pouvoir tirer en permanence les marrons du feu.
Seuls celles et ceux (ex cadres du Bureau fédéral) qui ont dénoncé dès le départ cette situation et ce déni de démocratie interne mais qui ne sont retirés du Mouvement, seraient en capacité de rassembler.Mais le voudraient-ils aujourd'hui ?

Déposé le 09/06/2019 à 10h40  
Par Eric le gone Citer

“Dégagez”, les principaux responsables de ce désastre sont Fialaire et Aude Bonnell. C est elle qui a magouillé avec les PRG . Tout le monde le sait . Xavier Simond est un opportuniste. Ce n est pas lui qui tire les ficelles.
Enfin tout cela est navrant et donne une piètre image se ce MRSL qui n a pas de réalité.
Que font ils pour les citoyens ???

Déposé le 09/06/2019 à 09h21  
Par dégagez! Citer

Julien Renard a écrit le 08/06/2019 à 11h27

Bernard Fialaire est un magouilleur de première. Il est affublé d’Aude Bonnell désormais une jetsetteuse.Que peut il en ressortir pour le Parti radical.Quand a Xavier Simond, il ne sait pas très où se positionner.La politique qu’il veut mener est carrément illisible et surtout opportuniste.
Tous ces gens ont multiplié les trahisons de toute part pour avoir la présidénce d’un parti chimérique.

"Qui pour sauver le soldat Parti Radical Lyonnais" ?
Réponse : personne.

A la création de la fédération Lyonnaise, mis à part son président, il y avait une ou deux personnes non élues, cadres de ce nouvel exécutif qui auraient été capables de rassembler et de recoller peut-être les morceaux.Mais elle ne sont plus là et n'ont plus la carte de ce nouveau Mouvement Radical qui s'est construit plus dans la terreur et l'exclusion que dans le désir de constituer un véritable tissu militant.
-Fialaire, un gars dangereux qui n'avait rien à faire dans une fédération qui n'était pas la sienne
-Simon, un gars qui a pris sa carte au dernier moment pour prendre une présidence et qui donc n'avait aucune légitimité pour être un leader charismatique de cette fédération.N'a-t-il pas passé son temps à comploter avec des partisans du Parti Radical de Gauche qui une fois leur travail de sape accompli, ont quitté le navire
-et d'autres élus, dont il est fait allusion dans les conversations qui n'ont pas cessé de miner le terrain et qui voudraient aujourd'hui faire des leçons d'éthique politique

Dégagez tous !

Déposé le 08/06/2019 à 11h27  
Par Julien Renard Citer

Bernard Fialaire est un magouilleur de première. Il est affublé d’Aude Bonnell désormais une jetsetteuse.Que peut il en ressortir pour le Parti radical.Quand a Xavier Simond, il ne sait pas très où se positionner.La politique qu’il veut mener est carrément illisible et surtout opportuniste.
Tous ces gens ont multiplié les trahisons de toute part pour avoir la présidénce d’un parti chimérique.

Déposé le 08/06/2019 à 09h56  
Par Isabelle la Beaujolaise Citer

Lisez cela du cercle des tigres:
“Bernard Fialaire, le Délégué Général ...

Depuis quelques jours le sémillant maire de Belleville ne boude pas son plaisir .
Le voilà en effet promu « délégué général » et investi d’une mission de la plus haute importance par son indéfectible ami, le maire de Nancy , Laurent Hénart, président du MRSL, puisque il est chargé de sauver la fédération moribonde de Lyon métropole en état de mort clinique après le départ subreptice de Jonathan Bocquet pour le PRG.
Mission sans doute presque impossible tant l’hémorragie de militants est importante mais Bernard Fialaire a su constituer une petite équipe de choc composée de Nadine Baudet, présidente du MRSL du Nouveau Rhône, de David Nath Georges, son éternel trésorier et Aude Bonnell, nouvellement désignée au bureau national MRSL « du fait du prince ».
Quelle étrange situation de penser que celui la même qui a présidé la fédération du Parti radical valoisien du Rhône, pendant plus de 15 ans accompagnant impuissant son lent mais inexorable déclin en acceptant même la vente de son local historique de la rue d’Algérie à une société immobilière du sud de la France, soit de nouveau en charge à Lyon métropole, de ce qui a remplacé le Parti radical Valoisien, le succédané MRSL .
Comment s’y prendra t’il pour redresser la situation, alors qu’il n’avait pas su le faire précédemment, dieu seul le sait, mais l’homme est habile et peut s’avérer surprenant...
Cet homme sympathique, souriant à l’allure de gendre idéal, très courtois peut s’avérer en effet un excellent manœuvrier politique, « mazarinesque », certains le soupçonnant même d’avoir tiré secrètement bien des ficelles et avoir savonné bien des planches même si le jeu s’avère en définitive à somme très négative au vu de la situation actuelle.
Bernard Fialaire, ce faux gentillet, est désormais le délégué général d’une formation politique au nom improbable (MRSL) qui pourrait être celui d’une mutuelle, et réduit à sa portion congrue, celle d’une cabine téléphonique.
Il lui faut définir une ligne politique, une stratégie, une communication qui puisse à nouveau séduire les citoyens de Lyon métropole.
Joli challenge en tout cas pour ce compagnon du beaujolais qui eut pour mentor le fameux Bobosse, le roi de l’andouillette!

Stéphane Parmenide

Déposé le 08/06/2019 à 09h49  
Par Radicalyon Citer

Bernard Fialaire et Aude Bonnell qui n est qu une jetsetteuse passent leur temps à trahir et ne pensent qu’ eux. Ils ont détruit le radicalisme à Lyon!

Déposé le 07/06/2019 à 10h53  
Par puanteur Citer

A vomir ! a écrit le 06/06/2019 à 08h11

Tous les maux qui affaiblissent les microcosmes les plus fragiles sont représentés dans cette fédération moribonde et nauséabonde :
- Pas de troupes, pas de fond politique, clanisme exacerbé, démocratie interne inexistante, charisme introuvable, méthodes d'un monde heureusement perdu.
- Un Fialaire qui après avoir saccagé une fédération dont il ne relevait pas et pris la place d’un vrai représentant valoisien lyonnais, a offert sur un plateau le trône au couple gauchiste Boquet/Auzal, puis s'est retiré de honte sur ses terres beaujolaises, dans sa fédération du Nouveau Rhône de laquelle il n'aurait dû jamais sortir.

un caméléon Simon qui a largement participé à ce gâchis
Ah ! la belle équipe de bras cassés !
Mais au fait c'est qui ces radicaux ?
Un petit saladier de vieux crabes momifiés et de jeunes sectaires sans envergure
Une poignée qui ne sont pas assez nombreux pour aller au-delà du nombre d'élus dans un bureau fantôme. Il se murmure même qu'ils se réunissent dans une cabine téléphonique et se partagent une andouillette lyonnaise.
les personnes intéressantes non élues ont rapidement compris qu'elles serviraient uniquement de faire-valoir à ces petits personnages sans fond politique avoué et ont pris rapidement la poudre d'escampette
bizarre, bizarre ....
Marianne doit rire jaune !

Hénart, Fialaire....tout cela sent la IIIe République !!
Des coups bas, des déstabilisations, des trahisons !
Qu' Hénart retourne à Nancy et Fialaire dans son Beaujolais !
Ils ont fait assez de casse sur Lyon

Déposé le 06/06/2019 à 08h11  
Par A vomir ! Citer

Tous les maux qui affaiblissent les microcosmes les plus fragiles sont représentés dans cette fédération moribonde et nauséabonde :
- Pas de troupes, pas de fond politique, clanisme exacerbé, démocratie interne inexistante, charisme introuvable, méthodes d'un monde heureusement perdu.
- Un Fialaire qui après avoir saccagé une fédération dont il ne relevait pas et pris la place d’un vrai représentant valoisien lyonnais, a offert sur un plateau le trône au couple gauchiste Boquet/Auzal, puis s'est retiré de honte sur ses terres beaujolaises, dans sa fédération du Nouveau Rhône de laquelle il n'aurait dû jamais sortir.

un caméléon Simon qui a largement participé à ce gâchis
Ah ! la belle équipe de bras cassés !
Mais au fait c'est qui ces radicaux ?
Un petit saladier de vieux crabes momifiés et de jeunes sectaires sans envergure
Une poignée qui ne sont pas assez nombreux pour aller au-delà du nombre d'élus dans un bureau fantôme. Il se murmure même qu'ils se réunissent dans une cabine téléphonique et se partagent une andouillette lyonnaise.
les personnes intéressantes non élues ont rapidement compris qu'elles serviraient uniquement de faire-valoir à ces petits personnages sans fond politique avoué et ont pris rapidement la poudre d'escampette
bizarre, bizarre ....
Marianne doit rire jaune !

Déposé le 06/06/2019 à 03h47  
Par Jeremy Citer

Pathétique et dérisoire lorsque l’on sait que cet ancien Président du Rhône du Parti radical Valoisien pendant 15 ans l’a fait totalement péricliter! Bernard Fialaire s’intéresse principalement à sa commune du nord du département et se fiche de Lyon mais c est un grand ami de Laurent Henart !

Déposé le 05/06/2019 à 17h45  
Par Raymond le Radical Citer

Bernard Fialaire n est pas une oie blanche.
Il est à l’origine de beaucoup de magouilles qui ont tué le Parti Radical avec son copain Hénart !
Il est du nord du département pourquoi s’occupe t’il de LYON ?

Déposé le 05/06/2019 à 16h31  
Par Edgar Citer

Ces radicaux ne servent à rien.
Leur seule ambition, c'est d'avoir un mandat électoral ; peu importe avec qui il s'allie pour cela. Ils n'ont ni valeur, ni conviction.

Déposé le 05/06/2019 à 15h51  
Par Radical déçu Citer

Très bon papier sur le Cercle du Tigre à ce sujet
« Cabine téléphonique ...
Eh bien finalement ils se sont retrouvés 5 militants du MRSL dont Bernard Fialaire et son trésorier de la fédération du nouveau Rhône , hier en fin d’après-midi sur une terrasse de la rue Garibaldi autour du Pdt Hénart pour évoquer « l’avenir » de ce mouvement.
Il s’agit on le rappelle de trouver un nouveau président et définir un bureau ( minimum 3 personnes) pour la fédération de Lyon-metropole après la démission en catimini de Jonathan Bocquet reparti au PRG avec Jean-François Auzal.
A noter l’absence remarquée de Aude Bonnell nouvellement élue au bureau national du MRSL.
Coup de théâtre , 2 candidats prétendent finalement à la la présidence du Mouvement Xavier Simond et.... Éric Damitio un ancien et véritable radical!
L’élection aura lieu avant le 14 juillet.
Pas sûr en fin de compte que Xavier Simond qui pensait être déjà élu, pourra honorer les rendez-vous qu il avait pris par anticipation avec les cabinets de Gérard Collomb, de David Kimelfeld ainsi que celui d’Etienne Blanc...

Ste?phane Parmenide

Déposé le 05/06/2019 à 13h23   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Soyons radical Citer

ce parti comme d'autres ne représente plus rien..que des élus désirant une"étiquette"..imaginez une personne disant : Je suis radical? pour quoi faire? que proposer? disparessez ça éclairçie le débat

Déposé le 05/06/2019 à 13h13  
Par Visitons Mieux cette si discrète BELLEVILLE Sur Saône Citer

DÉSORMAIS, ????Nous entrons aux portes du Beaujolais après Albigny et Neuville sur Saône dès Belleville sur Saône! ???? On y Mange Bien ! ???? ????

Déposé le 05/06/2019 à 13h10  
Par Visitons mieux Citer

Superbe église

Déposé le 05/06/2019 à 12h51  
Par mon pseudo Citer

CECI N EST PAS UNE INFO

tout le monde s'en fout des radicaux...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.