Patrice Schoendorff (Mouvement radical) : "Faire en sorte que les choses se passent bien pour que la fusion ne soit pas une confusion"

L'actuel patron de la fédération du Parti radical Lyon-Métropole, Patrice Schoendorff, était l'invité ce mardi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Patrice Schoendorff (Mouvement radical) : "Faire en sorte que les choses se passent bien pour que la fusion ne soit pas une confusion"
Patrice Schoendorff - LyonMag

Alors que le Parti radical valoisien et le Parti radical de gauche ont fusionné pour donner naissance au Mouvement Radical, social et libéral (MRSL), Patrice Schoendorff, quelque peu écarté par les instances nationales, assure que "l'important, c'est que les choses se passent dans de bonnes conditions et que nous puissions définir une ligne politique parce qu'il va falloir confronter nos idées avec les citoyens. Il faut aller de l'avant et privilégier le fond sur la forme. (…) Les choses sont en train d'être discutées. De manière prosaïque, ce qui m'intéresse et nous intéresse, c'est la situation locale. Il faut rassembler, faire en sorte que les choses se passent bien pour que la fusion ne soit pas une confusion."

Près de 45 ans après la scission du Parti radical en deux entités distinctes, l'une classée centre-droit (Parti radical valoisien) et l'autre à gauche (Parti radical de gauche), Patrice Schoendorff explique qu'aujourd'hui "il faut qu'on puisse savoir ce sur quoi nous sommes d'accord. Il y a un certain nombre de sujets sur lesquels on peut discuter, comme le projet de loi sur l'immigration porté par le ministre de l'Intérieur (Gérard Collomb, ndlr.) ou les EPHAD."

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

X
2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
la mare politicienne le 17/04/2018 à 18:46

Le centre droit (Parti Radical Valoisien) a gouverné au cours des 45 dernières années avec des majorités de droite et le Part Radical de Gauche constamment avec des partis de gauche y compris la parti communiste et on voudrait nous faire croire que d'un seul coup, il sont capables même en quelques mois de se retrouver au seul motif qu'ils étaient ensemble voici un demi-siècle.
Tout cette cuisine politicienne est abjecte et on continue à vouloir faire avaler des couleuvres aux citoyens...c'est pitoyable.
Schoendorff en fait renie ses premières déclarations qui étaient beaucoup plus sincères, objectives et critiques à l'égard de cette union artificielle.Il a tord de se ranger dans le camp des Fialaire et Auzal.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 17/04/2018 à 13:27

Il y a le centre droit et le centre gauche...mais ils ne sont pas du même milieu...
De toute façon le centre de l'homme c'est son nombril...
il lui sert à se nourrir pendant 9 mois et ensuite il se contente de le contempler...!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.