Gaelis évalue le coût de la vie étudiante à Lyon

Gaelis évalue le coût de la vie étudiante à Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

Gaelis, syndicat étudiant affilié à la FAGE vient de sortir son indicateur lyonnais du coût de la vie.

Sans surprise, les résultats mettent en avant la cherté du logement dans la capitale des gaules (610 euros en moyenne pour un logement de 20 à 30 m²) occupant la 3ème place des villes les plus chères de France, devancée seulement par Paris et Nice (647 euros et 620 euros) loin devant Saint Etienne où on peut trouver un appartement pour 436 euros en moyenne.

A ce sujet, Gaelis recommande la mise en place d’un guichet unique permettant aux étudiants de ne faire qu’un seul dossier pour obtenir des aides au logement, et non pas deux –source de confusion et de non recours- comme actuellement entre le CROUS et la CAF.


Concernant les transports, Gaelis est plus nuancé, saluant la transformation de l’abonnement "Campus" en abonnement "18-25" qui n’est plus réservé aux seuls étudiants mais mettant en garde contre une hausse "progressive mais certaine" qui a fait passer l’abonnement de 25 à 32 euros en 9 ans.


Une fois tous ses calculs faits, Gaelis estime qu’il en coûtera 1266 euros à un étudiant pour vivre à Lyon chaque mois (après le mois de septembre particulièrement dispendieux).


Pour réduire un peu la facture de ceux qui en ont le plus besoin (c’est-à-dire ceux qui n’ont que 7 euros par jour une fois payés leur loyer et leur transport) Gaelis va reproduire à Lyon 2, sur le campus de Bron son activité d’épicerie solidaire (curieusement nommée AGORAé), qui permet déjà aux étudiants de Lyon 1 de se nourrir très bien pour très peu d’argent. Pour à peine plus de 2 euros, les heureux bénéficiaires de ce service pourront par exemple repartir avec un panier comprenant 2 pommes de terre, 14 pêches, 3 tomates, 1 endive, 2 blètes, 1 banane et 1 fagot d’asperges.


De quoi emmagasiner des vitamines nécessaires à des apprentissages réussis.

@lemediapol

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Cécile Thevenet le 05/09/2019 à 12:15
Papimouzo a écrit le 22/08/2019 à 09h50

Ces étudiants dont ma fille a été se payait ces études en bossant le soir dans des McDo etc !!!?
Pour ces aides a l époque c était une ruine !
Le loyer ! La bouffe ! Rarement des fringues!
Électricité ! Gaz ! et pour les sorties neants !
Ça l'a pas empêché grâce au job du soir de réussir dans ces études !!
Conclusion vous autres les étudiants prenez votre courage a deux mains et trouvez des jobs genre McDo au lieu de vous faire entretenir !!!!
Mais bon on est en 2019 !!!!

Bonjour,

Comme l'a souvent répété la FAGE, "il ne s'agit plus aujourd'hui du petit job étudiant après les cours pour arrondir ses fins de mois, mais de contrat précaire, de plusieurs heures par semaine, et qui pèse lourdement sur la réussite des étudiants".

Avoir un job étudiant engendre de la fatigue de la part étudiants, ce qui peut même aller jusqu'à l'échec ou l'abandon de ses études.
Le salariat étudiant ne procure pas un climat optimal afin de réussir ses études sereinement.


Cordialement,

Signaler Répondre

avatar
lol le 22/08/2019 à 20:36

On pourrait dire pareil pour les retraités, ils n ont su à se trouver un petit boulot pour payer leur ehpad..

Signaler Répondre

avatar
@la République en force le 22/08/2019 à 20:06

Et sinon, vous pensez quoi des gens pour qui ce n'est pas une période temporaire, je veux dire qui vivent et travaillent à Lyon, pour qui les locations sont au même tarif, qui ne bénéficient pas de l'épicerie solidaire ni des tarifs préférentiels des TCL et qui gagnent le smic ? Le stalinisme est bon pour eux ?

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 22/08/2019 à 09:50

Ces étudiants dont ma fille a été se payait ces études en bossant le soir dans des McDo etc !!!?
Pour ces aides a l époque c était une ruine !
Le loyer ! La bouffe ! Rarement des fringues!
Électricité ! Gaz ! et pour les sorties neants !
Ça l'a pas empêché grâce au job du soir de réussir dans ces études !!
Conclusion vous autres les étudiants prenez votre courage a deux mains et trouvez des jobs genre McDo au lieu de vous faire entretenir !!!!
Mais bon on est en 2019 !!!!

Signaler Répondre

avatar
Sakura, le 21/08/2019 à 21:14

@la république en force, vous avez raison sur toute la ligne. Sauf que ce n.est pas a nous de payer pour que ces étudiants puissent profiter des opportunités.
Désolée,,mais quand je veux faire la fête, je ne demande pas aux autres de payer à ma place,.
Suis ok pour que les impôts servent a payer les études, mais pas pour que cela servent a payer les sorties et autres futilités.

Et petite question,n est il.pas plus intéressant de se priver de certaines opportunités pendant le temps des études et ainsi être sûr de ne pas,être coincé dans un.job à la con, que de profiter de ces dites opportunités et rater ses études et de se trouver coincé dans un job à la con comme vous dîtes

Signaler Répondre

avatar
la république en force le 21/08/2019 à 19:57
ridicule a écrit le 21/08/2019 à 18h30

7 euros par jour une fois le loyer et transport payé c'est pas assez ? c'est une blague j'espère, quand j'étais étudiant je tournais large toute une semaine de courses avec 30 euros ! comme si les étudiants étaient à plaindre, et au pire s'ils veulent plus de fric ils font comme moi et tant d'autres, ils bossent le soir ou le week-end ! incroyable...

Le labeur comme valeur morale suprême. .. avec des gens comme ça on va droit vers le stalinisme
Les étudiants ont peut être autre chose à faire que d'avoir un job les soirs et les weekend
C'est une période temporaire où si l'on ne profite pas des opportunités de la vie à ce moment là alors quand pouvons nous en profiter ? Dans la tombe ? À la retraite à 70 ans ? Quand on est coincé avec un job à la c.. et des mioches ?

Beaucoup de commentaires de jaloux et d'envieux

Signaler Répondre

avatar
ridicule le 21/08/2019 à 18:30

7 euros par jour une fois le loyer et transport payé c'est pas assez ? c'est une blague j'espère, quand j'étais étudiant je tournais large toute une semaine de courses avec 30 euros ! comme si les étudiants étaient à plaindre, et au pire s'ils veulent plus de fric ils font comme moi et tant d'autres, ils bossent le soir ou le week-end ! incroyable...

Signaler Répondre

avatar
Rhoo! le 21/08/2019 à 17:57

Il on pas de sous bizarre il son tous les weekends en soirée allée arrête les bobards

Signaler Répondre

avatar
et ? le 21/08/2019 à 17:55

Ils ont qu’à moins boire d’alcool ! Ils feront dès économie !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.