Lyon : "La Presqu’île doit devenir piétonne" selon David Kimelfeld

Lyon : "La Presqu’île doit devenir piétonne" selon David Kimelfeld
La rue Edouard-Herriot piétonne - LyonMag

Ce samedi, la Presqu’île lyonnaise expérimentait la piétonnisation.

Des milliers de badauds ont donc pu se balader en centre-ville de Lyon sans la crainte des voitures.


L’opération, qui sera renouvelée deux samedis en octobre, a connu quelques couacs. Premièrement parce que de nombreuses personnes n’étaient pas au courant. Des riverains notamment qui se sont retrouvés coincés à l’extérieur du périmètre avec leur voiture car ils n’avaient pas de justificatif de domicile. Et de nombreux automobilistes en général qui ne comprenaient pas pourquoi l’accès leur était refusé.

Les scooters eux avaient le droit de passer, à condition de rouler ensuite à 5km/h. Une promesse rarement tenue.


La Métropole de Lyon faisait donc face à un bel échec en termes d’annonce. Mais pour une première, il était normal d’essuyer les plâtres.
On notera également que la piétonnisation est onéreuse pour les collectivités. La Métropole de Lyon a dû prendre en charge le recours à 60 agents de sécurité de la société Byblos pour surveiller les entrées de la Presqu’île.

Cette piétonnisation a en tout cas ravi les piétons et les cyclistes croisés en Presqu’île. Il faut dire que depuis quelques semaines, la circulation est devenue un enfer, notamment sur la rue du Président Edouard-Herriot. Avec ses "fameux" bacs à fleurs installés par la mairie, la cohabitation entre piétons, vélos et voitures est très compliquée.

"Ça ne marche pas", a constaté David Kimelfeld sur place. Le président de la Métropole réalisait une déambulation à l’occasion de la piétonnisation. Et le cycliste confirmé qu’il est en a profité pour critiquer le projet déjà décrié de son adversaire Gérard Collomb.

David Kimelfeld s’est ensuite félicité du succès de la piétonnisation, estimant qu’à terme, "la Presqu’île doit devoir piétonne". Comme une promesse de campagne à l'orée de 2020.

50-100 sur 60 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
monp le 29/09/2019 à 11:04
NL a écrit le 29/09/2019 à 07h52

Un monde en presqu'île comme on n'en n'avait pas vu depuis longtemps ! Et du calme ! N'en déplaise aux aigris incapables de se déplacer sans leur chère automobile, c'est une réussite. Les commerçants confirmeront. Allez, au revoir automobilistes coincés au 20ème siècle, ça sent la fin de votre règne

Parfaitement d'accord.

Signaler Répondre

avatar
lyyyyooonnn le 29/09/2019 à 10:42

Tous les weekend de beau temps il y a du monde, en plus comme dit dans l’article les gens n’étaient pas au courant, pas meme les gens qui y habitent... donc c’est pas du à ça ! Vous verrez en plein hiver quand il ferra un temps pourri, ça sera pitoyable à voir ;)

Signaler Répondre

avatar
la république en force le 29/09/2019 à 10:32
Art . Mais... a écrit le 29/09/2019 à 08h39

Plutôt que les incompétents de Byblos , pourquoi pas mettre l armée, pour par exemple dissuader les wesh wesh de pavaner en scooter...on est en guerre ou pas ?

Dure cette fixette ! Est ce que ça vous prend dès le matin ? Détendez vous faites du sport ou allez consulter, je sens un trop plein de haine en vous !!!

Signaler Répondre

avatar
Bozo le 29/09/2019 à 10:31

Une promesse de campagne... pour une action qui aurait dû être menée il y déjà 20 ou 30ans.
Mais bon mieux vaut tard que jamais
Quant aux weshweh en scooter c'est un pur problème français qui se réglera quand on se décidera enfin à leur tomber dessus et à confisquer les engins, de toute façon volés pour la plupart
On ne voit ça ni à Barcelone, ni a Berlin, ni à Londres ou Milan où pourtant ce type de population est bien présent
Donc...

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 29/09/2019 à 10:17
NL a écrit le 29/09/2019 à 07h52

Un monde en presqu'île comme on n'en n'avait pas vu depuis longtemps ! Et du calme ! N'en déplaise aux aigris incapables de se déplacer sans leur chère automobile, c'est une réussite. Les commerçants confirmeront. Allez, au revoir automobilistes coincés au 20ème siècle, ça sent la fin de votre règne

Attends de voir les scooters des wesh wesh
Et là tu auras de quoi alimenter Lyon mag de tes commentaires inutiles !!!

Signaler Répondre

avatar
Le timmonier le 29/09/2019 à 09:37

Le grand Kim, phare de la presqu'ile, grand timmonier de la métropole débute aussi..voir plus couillon que son pote Gégé, ne manque à l'appel que "l'âne" de Paris et la "pelle" du crétinisme serait pleine, ors voter pour ces brelots, réflechissez sinon vous verrez le déplorable résultat que l'on constate déjà

Signaler Répondre

avatar
Art . Mais... le 29/09/2019 à 08:39

Plutôt que les incompétents de Byblos , pourquoi pas mettre l armée, pour par exemple dissuader les wesh wesh de pavaner en scooter...on est en guerre ou pas ?

Signaler Répondre

avatar
Jcpo le 29/09/2019 à 08:33

Faudrait peut-être commencer par finir les pavés de la rue de la république, c'est quand même pas dingue de marcher sur 6m de large quand l'avenue en fait 30 ! C'était limite si on pouvait sortir des magasins. Ensuite il s’agirait de redéfinir les sens de circulation pour permettre aux véhicules de traverser la presqu’ile sans soucis. Bref c'est pas encore ça.

Signaler Répondre

avatar
hhhhaaaaaa le 29/09/2019 à 08:11

C'est normal qu'il y avait du monde ;en cas mauvais temps c,'est évident ,il n'y aura personne dans les rues !Avant de pondre cette new,faut réfléchir un peu !!!

Signaler Répondre

avatar
NL le 29/09/2019 à 07:52

Un monde en presqu'île comme on n'en n'avait pas vu depuis longtemps ! Et du calme ! N'en déplaise aux aigris incapables de se déplacer sans leur chère automobile, c'est une réussite. Les commerçants confirmeront. Allez, au revoir automobilistes coincés au 20ème siècle, ça sent la fin de votre règne

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.