Soupçonné d’arnaque, le dirigeant de Skyline Airways tente de s’expliquer sur C8

Soupçonné d’arnaque, le dirigeant de Skyline Airways tente de s’expliquer sur C8
Photo d'illustration - LyonMag

Ce lundi soir, l’heure était aux explications sur le plateau de Touche pas à mon Poste. Ou pas.

Cyril Hanouna avait convié dans son émission diffusée sur C8 Rayan Squaratti, créateur de la compagnie aérienne Skyline Airways. Ce dernier est soupçonné d’escroquerie depuis la semaine dernière après que l’animateur star a convié le public de son émission en vacances en Grèce.

Le siège social de la compagnie est basé à Lyon, dans le quartier de la Part-Dieu, mais les dirigeants n’ont plus donné signe de vie depuis des mois. Une enquête avait déjà été ouverte par la Répression des fraudes fin août, à la demande de la Direction générale de l’aviation civile. Cette dernière avait noté plusieurs anomalies, notamment concernant le capital annoncé de Skyline Airways qui n’est que d’un euro. Le site internet de la compagnie est aujourd’hui en maintenance, après avoir annoncé l’ouverture d’une agence dans le quartier de la Guillotière.

Durant l’émission, le jeune dirigeant de l’entreprise, âgé de 23 ans, a affirmé qu’il ne s’agissait pas d’une compagnie aérienne mais d’une "entreprise de courtage en aéronautique". "On loue un avion vide entier, on le remplit de passagers, et l’avion décolle ensuite", a-t-il déclaré. De vraies garanties sont désormais attendues de la part de Skyline Airways.

En attendant, Cyril Hanouna a confirmé que les spectateurs de son émission iront bien en Grèce, même si une autre compagnie doit être trouvée.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
z comme ZORRO le 05/10/2019 à 11:03

Il en dit quoi Zemmour là dessus ?

Signaler Répondre

avatar
Limousin 87 le 05/10/2019 à 10:20

Bonjour,
Desolé de lire de telles sottises écrites par une personne qui parle sans savoir.
Une chaîne privée ne reçoit pas un cents de redevance. Je n'ai pas remarqué que la France crève de faim, pour vérifier il suffit d'aller dans les supermarchés voir les "crèves la faim" faire leurs courses.
Si vous voulez mettre un bout de viande dans les assiettes des gamins, rien ne vous empêche de vendre votre téléviseur et de verser le montant de la redevances chaque année à une association !!

Signaler Répondre

avatar
Foi, Pognon et Massacre le 04/10/2019 à 07:06
Turfu a écrit le 02/10/2019 à 17h11

Un nom svp!!!!...toujours les memes a mon avis!!

Ce sont toujours les mêmes qui aiment l’argent

Signaler Répondre

avatar
Turfu le 02/10/2019 à 17:11

Un nom svp!!!!...toujours les memes a mon avis!!

Signaler Répondre

avatar
MisterDams le 01/10/2019 à 21:02

La société aurait été recommandée par une agence de communication auprès du service partenaires de la société de production de l'émission.
Hallucinant qu'un jeune de 23 ans avec 1€ de capital arrive à faire autant de bruit qu'un avion sans pour autant en avoir un.
Vu que son avenir dans l'aviation est compromis, il faut qu'il se lance dans le marketing.

Signaler Répondre

avatar
ttKC69 le 01/10/2019 à 20:53
Malpoli a écrit le 01/10/2019 à 16h26

Pourquoi tant d'insultes ? Vous n'êtes pas capable de dire les choses sans agresser ? Encore une belle éducation reçue ....

Je suis tout à faire capable de dire les choses sans agresser. Pour preuve, le message de 12h57 est de moi, dit exactement la même chose et ne contient aucun terme agressif.

Signaler Répondre

avatar
Malpoli le 01/10/2019 à 16:26
ttKC69 a écrit le 01/10/2019 à 14h35

Mais vous êtes tous complètement cons ou de droite? C'est pas possible! C8 est une chaîne privée et ne touche donc pas d'argent de la redevance!

Pourquoi tant d'insultes ? Vous n'êtes pas capable de dire les choses sans agresser ? Encore une belle éducation reçue ....

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 01/10/2019 à 15:27

C8 ne coûte rien aux contribuables.
Cette chaîne privée du groupe canal vît uniquement de la publicité.
Si personne regarde Hanouna, son émission disparaît obligatoirement.
Malheureusement Hanouna a un public fidèle qui lui permet d'avoir un revenu mirobolant.
C'est la réalité et il faut l'accepter même si cette émission ne vous (et me) convient pas.
On a encore le droit de ne pas la regarder, c'est le principal.

Signaler Répondre

avatar
ttKC69 le 01/10/2019 à 14:35
hanouna ? a écrit le 01/10/2019 à 13h19

Il est totalement nul ce type la et royalement payé pour faire des émissions de M.... ! ‘NOs redevances doivent être mieux utilisées !!

Mais vous êtes tous complètement cons ou de droite? C'est pas possible! C8 est une chaîne privée et ne touche donc pas d'argent de la redevance!

Signaler Répondre

avatar
hanouna ? le 01/10/2019 à 13:19

Il est totalement nul ce type la et royalement payé pour faire des émissions de M.... ! ‘NOs redevances doivent être mieux utilisées !!

Signaler Répondre

avatar
ttKC69 le 01/10/2019 à 12:57
zigounette a écrit le 01/10/2019 à 12h52

Sérieusement on paye un impôt TV pour regarder cette émission de M... de et en plus il offre à un public qui sont des amis proche du plateau ,un super voyage en Grèce alors que la France crève la faim et n arrive à se payer des vacances . peut être faudrait-il arrêter de nous faire payer cette impôt et ce qui permettrai éventuellement de mètre un morceau de viande au gamins ou de leur offrir des vacances Moi je pense !!!!

Hanouna est sur C8. Il ne touche pas 1€ de la redevance!

Et pour ne pas payer la redevance, il suffit de ne pas avoir de télé

Signaler Répondre

avatar
zigounette le 01/10/2019 à 12:52

Sérieusement on paye un impôt TV pour regarder cette émission de M... de et en plus il offre à un public qui sont des amis proche du plateau ,un super voyage en Grèce alors que la France crève la faim et n arrive à se payer des vacances . peut être faudrait-il arrêter de nous faire payer cette impôt et ce qui permettrai éventuellement de mètre un morceau de viande au gamins ou de leur offrir des vacances Moi je pense !!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.