Rhône : dix ans de prison pour l’homme qui violait régulièrement sa nièce

Rhône : dix ans de prison pour l’homme qui violait régulièrement sa nièce
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits, terribles, s’étaient déroulés entre 2004 et 2008.

Durant cette période, un homme avait violé à de nombreuses reprises sa nièce, âgé de 19 ans à l’époque. Les agissements auraient été réalisés au Montenegro, d’où la nièce et son oncle étaient originaires, mais aussi dans l’agglomération lyonnaise, entre Saint-Fons, Vaulx-en-Velin, Miribel et Lyon.

En juin 2018, le violeur présumé avait été condamné à dix ans de prison par la cour d’assises de l’Ain. Un peu plus d’un an après ce verdict, l’homme a été rejugé par la cour d’assises d’appel de la Loire. A Saint-Etienne, la justice a confirmé la première condamnation à dix années de réclusion criminelle assortie à un suivi socio judiciaire de cinq ans.

Même si l’oncle âgé de 48 ans a toujours nié, un détail avait retenu l’attention de nombreux observateurs. La jeune femme violée avait décrit une cicatrice sur le sexe de son agresseur. Un élément confirmé par un médecin légiste alors que même la compagne de l’oncle n’était pas au courant.

Tags :

viol

oncle

assises

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Raoulito le 31/10/2019 à 23:25
Non à LaRem a écrit le 10/10/2019 à 16h36

Heureusement que la victime a une bonne acuité visuelle.
Ce minable c'est fait avoir en beauté.

La pauvre !

Signaler Répondre

avatar
Treef le 10/10/2019 à 22:43

10 ans c'est peu

Signaler Répondre

avatar
En PRISON.... le 10/10/2019 à 17:31

C’est carrément écœurant et déshonnorant pour la gente Masculine. Ce pourrit mérite la prison et de servir de femme à des déséquilibrés comme lui . comme ça, il réfléchira à sa nièce qu’il a traumatisé, ce malade.

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 10/10/2019 à 16:36

Heureusement que la victime a une bonne acuité visuelle.
Ce minable c'est fait avoir en beauté.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.