Violences conjugales : un adjoint au maire du 8e arrondissement de Lyon bientôt jugé

Violences conjugales : un adjoint au maire du 8e arrondissement de Lyon bientôt jugé
Photo d'illustration - LyonMag

Début 2020, Benjamin Gloppe passera devant les juges au tribunal correctionnel de Lyon.

Adjoint au maire du 8e arrondissement de Lyon, chargé du Cadre de vie et de la Propreté, il est soupçonné d'avoir agressé sa compagne mi-octobre.
Placé récemment en garde à vue, l'élu lyonnais est ressorti libre, sous contrôle judiciaire. Il a, depuis, été suspendu de ses fonctions.

Les violences conjugales présumées ont été rapportées par la victime, qui avait appelé la police après avoir été, selon elle, agressée par Benjamin Gloppe à leur domicile et poussée dans les escaliers.

Ce n'est pas la première fois que l'adjoint d'un maire de l'agglomération a affaire à la police durant cette mandature. On se souvient du cas de Morad Aggoun, élu à Vaulx-en-Velin et soupçonné de viols. Et plus récemment de Thierry Vignaud, adjoint à Vénissieux, et qui avait écopé de 6 mois de prison avec sursis pour avoir saccagé un bar du 8e et violenté le personnel et les policiers qui tentaient de le maîtriser.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
c. le 24/10/2019 à 16:56

Je censure, tu censures , ils censurent...

Signaler Répondre

avatar
Zied 31 le 24/10/2019 à 13:34

Montre t on la tête de tout le monde dans des faits divers ? Donne t on le nom aussi du "jeune homme"?
Il y a du deux poids, deux mesures dans le traitement des sujets ?
Ou c'est tout droit, ou c'est tordu ?
Qu'elle est votre Déontologie journalistique ?

Signaler Répondre

avatar
Jus tache le 23/10/2019 à 13:10
Justice. a écrit le 22/10/2019 à 10h28

Ça arrive surtout au gauchiste. Il semble qu'à force de donner des leçons, ils oublient d'être exemplaire

N'importe quoi, toutes les études montrent que la violence envers les conjoints touche tous les milieux, comme les problèmes d'alcool.
On en parle plus qu'avant et c'est tant mieux, plus on en parlera et plus cela aidera et participera à marginaliser ceux qui frappent leur conjoint. Il y a 50 ans, battre son conjoint était presque un sujet de rigolade, de nous jours ce n'est plus admis et demain ces personnes seront dénoncées et finiront en justice.

Signaler Répondre

avatar
oh oui le 23/10/2019 à 09:41

Ils sont formidables les socialistes quelle chance pour la France tout va bien...tout est bien ... pour eux votez car comme disait Coluche c’est un crocodile qui rentre dans une maroquinerie..,.

Signaler Répondre

avatar
Ursul le 23/10/2019 à 01:17

Ils sont formidable ces socialistes.

Signaler Répondre

avatar
moi le 22/10/2019 à 13:55

Il y a un article dans le progrès sur cet homme, un article dans lequel il dit : « il faut être humble dans la fonction ». Et sinon, dans ton foyer ça se passe comment l’humilité?

Signaler Répondre

avatar
de l'égalité de traitement le 22/10/2019 à 13:51

Le journalisme n'a pas vocation de justicier
Dans ce cas , inadmissible si les faits sont avérés, Lyon mag cite le nom , prénom de l'accusé,
Dans certains cas de violence envers les personnes, vols, viols, dégradations, des personnes interpellées avec 20,30 voir plus infractions, sont décrites comme jeune lyonnais, en évitant de décrire le profil de l'individu.
Deux cas, inadmissibles bien entendus, et deux traitements différents de l'information, merci d'une explication

Signaler Répondre

avatar
artiste69 le 22/10/2019 à 11:54
Elu...cubration! a écrit le 22/10/2019 à 10h26

la fonction d'élu n'empèche pas les déviations d'être colèreux,violent,grossier...et l'on se demande comment ils sont à de telles responsabités..quant on sait leur"dinguerie" croyez le il n'est pas le seul ni le pire..on devrait enquèter sur certains..menteur en plus..cherchez

Ou bien c'est une tentative de guetapen orchestrée par la dame en vue d'obtenir une altercation volente. C'est un élu, facile de feindre la violence, notez que l'article ne dit rien sur d'eventuels jours d'ITT pour la dame. Donc c'est paroles contre paroles...A suivre.

Signaler Répondre

avatar
panglos le 22/10/2019 à 10:54

"pas glop" (© Pifou) la violence.

Signaler Répondre

avatar
Justice. le 22/10/2019 à 10:28

Ça arrive surtout au gauchiste. Il semble qu'à force de donner des leçons, ils oublient d'être exemplaire

Signaler Répondre

avatar
Elu...cubration! le 22/10/2019 à 10:26

la fonction d'élu n'empèche pas les déviations d'être colèreux,violent,grossier...et l'on se demande comment ils sont à de telles responsabités..quant on sait leur"dinguerie" croyez le il n'est pas le seul ni le pire..on devrait enquèter sur certains..menteur en plus..cherchez

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.