Condamnés pour avoir décroché le portrait d'Emmanuel Macron, six militants sont rejugés à Lyon

Condamnés pour avoir décroché le portrait d'Emmanuel Macron, six militants sont rejugés à Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

Six militants d'Action Non-Violente Cop21 seront jugés ce mardi en appel à Lyon pour avoir décroché en mars dernier un portrait d'Emmanuel Macron à la mairie de Jassans-Riottier dans l'Ain.

En première instance, le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse les avait condamnés à des peines allant de 250 à 500 euros d'amendes avec sursis pour cet acte symbolique visant à alerter sur l'inaction du gouvernement en matière de climat.

Cette fois, le dossier passe entre les mains de la cour d'Appel de Lyon. Lyon où deux "décrocheurs de tableau" avaient été relaxés en septembre dernier "au bénéfice de l'état de nécessité au motif légitime".

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
censure le 29/10/2019 à 20:31

Encore un sujet censuré par LyonMag chez qui la liberté d’expression est inconnue !!

Signaler Répondre

avatar
bibiloulou le 29/10/2019 à 14:38

macron na pas fait sont job ou est le probleme

Signaler Répondre

avatar
Tout est dit. le 29/10/2019 à 11:44
Djé a écrit le 29/10/2019 à 11h21

Ça fait dictature....

C’est une DICTATURE ! Celle de nos créanciers deBRUXELLES dont mr MACRON n’est qu’un exécutant aux ordres DE .

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 29/10/2019 à 11:39

Ouh là là, Jupiter c'est fait décroché le portrait.
Ce crime de lèse-majesté doit être condamné fermement à dit le procureur aux ordres.
Ceci prouve l'intolérance de ce Président des riches.

Signaler Répondre

avatar
Djé le 29/10/2019 à 11:21

Ça fait dictature....

Signaler Répondre

avatar
Zorglub le 29/10/2019 à 10:46

Un Président de la république, c'est un mandataire chargé d'exécuter un mandat, qui lui a été confié par son mandant, le peuple SOUVERAIN.

Parfois, il faut rappeler quelques règles constitutionnelles.

Signaler Répondre

avatar
Priorités le 29/10/2019 à 10:37

Et les cultos qui ont pourris la ville la semaine dernière ils seront jugés quand?

Signaler Répondre

avatar
cocoy le 29/10/2019 à 10:37

Avec Macron on ne doit plus dire Président mais, leader suprême.

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 29/10/2019 à 10:36
Transit... a écrit le 29/10/2019 à 10h14

Je souffre de constipation chronique, pourrais-je avoir un exemplaire pour l'accrocher dans mes toilettes. Je suis convaincu de l'efficacité sur mon transit...

Je t'offre son portrait de 2 mètres sur 2 . Tu éviteras par la même occasion les maladies automnales et hivernales !

Signaler Répondre

avatar
Ah qu'on rigole le 29/10/2019 à 10:27

Pour ça la Justice a du temps. Premier jugement, puis appel.
Il faut dire que le premier jugement a fait grincer des dents: pas assez sévère. On ne rigole pas avec l'image et l'idolâtrie due à sa Majesté.
Et à part ça on nous dit que la Justice est indépendante...

Signaler Répondre

avatar
Transit... le 29/10/2019 à 10:14

Je souffre de constipation chronique, pourrais-je avoir un exemplaire pour l'accrocher dans mes toilettes. Je suis convaincu de l'efficacité sur mon transit...

Signaler Répondre

avatar
Allô ! le 29/10/2019 à 09:55
portrait a écrit le 29/10/2019 à 09h39

Il est vrai qu’avoir sous les yeux le portrait de Macron contrariant des millions et des millions de Français c’est une bonne action de les décrocher ou de les retourner ! Comment peut on supporter ce type la alors qu’il a été élu sur un malentendu !

Il n'y a pas de malentendu, que des malentendants.

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 29/10/2019 à 09:42

Contrairement à la Marseillaise, aux couleurs
du drapeau, " Liberté, Égalité, Fraternité " , aux droits de l'homme... la présidence de la république n'est ni un symbole républicain ni une valeur car , les présidents ne perdurent pas dans le temps.
Autrement dit, Macron n'est pas un symbole, il est simplement un président transitoire.
Il n'y a vraiment pas d'intérêt à juger des décrocheurs de portraits.... Les maires ne sont pas des musées.

Signaler Répondre

avatar
portrait le 29/10/2019 à 09:39

Il est vrai qu’avoir sous les yeux le portrait de Macron contrariant des millions et des millions de Français c’est une bonne action de les décrocher ou de les retourner ! Comment peut on supporter ce type la alors qu’il a été élu sur un malentendu !

Signaler Répondre

avatar
Annita le 29/10/2019 à 09:29

Moi, qui croyais que l’on rejugé des djihadistes. En France ,il vaut mieux être un monstre qu’un opposants comme les GJ .

Signaler Répondre

avatar
cocoy le 29/10/2019 à 08:45

Et pendant ce temps là un certain P.Balkany lui, va être libéré. Belle justice, belle France.

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 29/10/2019 à 08:36
Parti de Loi et d'Ordre a écrit le 29/10/2019 à 06h44

Nous voyons où sont les priorités juridiques au pays.

Quand le procès pour le monstre sauvage qui a assassiné le jeune Timothée à la station Laurent Bonnevay cet eté ? Martyre de la République !

Entièrement d'accord avec toi !

Signaler Répondre

avatar
Parti de Loi et d'Ordre le 29/10/2019 à 06:44

Nous voyons où sont les priorités juridiques au pays.

Quand le procès pour le monstre sauvage qui a assassiné le jeune Timothée à la station Laurent Bonnevay cet eté ? Martyre de la République !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.