Affaire de la sextape : Benzema fixé le 9 décembre sur la validité de l'enquête

Affaire de la sextape : Benzema fixé le 9 décembre sur la validité de l'enquête
Karim Benzema - Lyonmag.com

La cour de cassation rendra sa décision le 9 décembre prochain dans le dossier de la sextape, impliquant les footballeurs Karim Benzema et Mathieu Valbuena.

La Cour de cassation se prononcera sur la validité des investigations du dossier.

Cela fait suite au pourvoi en cassation formé par la défense, notamment les avocats de Karim Benzema, Younes Houass et Karim Zenati, mis en examen dans l’affaire.

Si l'instance avait en juillet 2017 jugé l’enquête déloyale sur la tentative de chantage à la sextape de Mathieu Valbuena, la cour d’appel de Paris avait finalement validé les investigations en novembre dernier.

Le footballeur, natif de Bron, dénonce toujours le rôle d’un policier sous couverture. Il estime que les écoutes téléphoniques du dossier avaient été obtenues de manière déloyale par des enquêteurs. Ces derniers s'étaient fait passer pour des proches de Mathieu Valbuena dans le but de connaître les intentions des présumés maîtres-chanteurs.

X
3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ah bon le 05/12/2019 à 12:41

Certains auraient preferé qu’il s’appelle Antoine sans doute ??

Signaler Répondre

avatar
lol le 26/11/2019 à 16:09

@ le renard avec un t?? Va dormir tu n’as rien compris. Un mec qui tourne à 15 millions d’euros par an va aller faire chanter un collègue pour obtenir 100000e? Un pourboire pour lui... Ton vrai problème c’est qu’il s’appelle Karim...

Signaler Répondre

avatar
Le renart le 26/11/2019 à 09:41

ok, donc la défense de Benzema, c est de dire que les infos de la justice ont été obtenue illégalement
il ne nie donc pas le chantage, ni la violence!
il avoue donc être un des acteurs de cette sombre histoire... il est donc complice, donc potentiellement coupable
... et certains gogos le réclament en équipe de France.... la bonne blague

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.