Affaire Preynat : un ancien prêtre aurait averti le cardinal Barbarin dès 2002

Affaire Preynat : un ancien prêtre aurait averti le cardinal Barbarin dès 2002
Le cardinal Barbarin lors de son premier procès - LyonMag

C’est un nouveau témoignage qui tombe mal pour l’archevêque de Lyon.

Alors que le cardinal Philippe Barbarin sera jugé en appel à partir de ce jeudi à Lyon pour non-dénonciation d’agressions sexuelles, un ancien prêtre accable le primat des Gaules.

Dans les colonnes du Parisien, il assure avoir alerté l’archevêque de Lyon dès 2002 sur les agissements du père Preynat. "Je lui ai dit que j'avais vu des choses sur des enfants quand j'étais gamin. J'ai évoqué également le cas d'une famille que je connais qui m'a parlé du comportement déviant du père Preynat avec l'un de ses fils", assure-t-il ajoutant que le cardinal Barbarin aurait alors répondu : "Oui, je sais, je suis au courant de la situation, j'ai des fiches sur Preynat".

Condamné lors de son premier procès à six mois de prison avec sursis, le primat des Gaules avait déclaré avoir été au courant en "2007-2008" des accusations à l’encontre du père Preynat.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Zig le 29/11/2019 à 05:41
A part ça "Pas d'amalgame"! a écrit le 28/11/2019 à 16h04

Voici qu'un ancien prêtre qui doit être très vieux... vient juste de se souvenir qu'en 2002... il y a 17 ans il avait averti Mgr Barbarin! l'année dernière il ne s'en souvenait pas, mais là pour le procès en appel, la mémoire lui est souadinement revenue ... non mais ces gens n'ont même pas le sens du ridicule!

Ce "rebondissement" dans l'affaire PREYNAT qui n'est toujours pas jugé... tombe à pic au moment du procès en appel!

Si les crimes de Preynat se sont déroulés de1970 à 1991, et que ce prêtre été jeune enfant en 1970.

L'article dit
"j'avais vu des choses sur des enfants quand j'étais gamin."
Admettons alors qu'il avait 10 ans en 70, il serait donc né en 1960.

Il aurait eut 42 ans en 2002
" il assure avoir alerté l’archevêque de Lyon dès 2002".
Et 59 ans actuellement.

Alors non, ce n'est pas à proprement parlé quelqu'un "qui doit être très vieux."

En tout cas, il a tardé à parler de ce qu'il avait vu.

Mais peut-être que comme beaucoup de victimes (car s'il a "vu" quand il était gamin, sans doute qu'il a "vu de trop près", en tant que victime ?) il lui a fallut le temps nécessaire pour libérer sa parole en 2002 auprès de son supérieur hiérarchique... qui a fait mine de l'écouter sans l'entendre.
"Oui, je sais, je suis au courant de la situation, j'ai des fiches sur Preynat".
Et puis rien.

Comme quand un "mauvais" fils se plaint auprès de son père du comportement de son "bon" oncle (le frère de son père), et que le père botte en touche pour protéger son frère.

C'est classique dans les familles incestueuse, et l'église est une grande famille.

Au suivant...

Signaler Répondre

avatar
Lisez SODOMA le 28/11/2019 à 18:33
TOTO69840 a écrit le 28/11/2019 à 17h33

Baisse de la fréquentation des églises, baisse du nombre des fidèles, baisse du nombre de croyants.Le pape n'a pas a aller trouver bien loin, l'une des raisons de ce naufrage. Il faut les dissoudre, abroger comme ils l'ont fait avec les templiers. Les faux crimes qu'ils ont dénoncé, ce sont certains d'entres eux qui les commettaient, en cause, leur décision de concile idiote qui a ordonné le célibat des prêtres, et aussi la perversité des banquiers catholique et de leurs intérêts et de la banque opaque du Vatican. Le pape peut fustiger, fulminer, contre ceux qui amassent des biens, il en est, l'un des bénéficiaires (tableaux, bijoux...) sous les Médicis... l’église n'est pas crédible elle est possédante.

D'autant que le Vatican s'apparente plus à un lupanar qu'à un état religieux

Signaler Répondre

avatar
TOTO69840 le 28/11/2019 à 17:33

Baisse de la fréquentation des églises, baisse du nombre des fidèles, baisse du nombre de croyants.Le pape n'a pas a aller trouver bien loin, l'une des raisons de ce naufrage. Il faut les dissoudre, abroger comme ils l'ont fait avec les templiers. Les faux crimes qu'ils ont dénoncé, ce sont certains d'entres eux qui les commettaient, en cause, leur décision de concile idiote qui a ordonné le célibat des prêtres, et aussi la perversité des banquiers catholique et de leurs intérêts et de la banque opaque du Vatican. Le pape peut fustiger, fulminer, contre ceux qui amassent des biens, il en est, l'un des bénéficiaires (tableaux, bijoux...) sous les Médicis... l’église n'est pas crédible elle est possédante.

Signaler Répondre

avatar
A part ça "Pas d'amalgame"! le 28/11/2019 à 16:04

Voici qu'un ancien prêtre qui doit être très vieux... vient juste de se souvenir qu'en 2002... il y a 17 ans il avait averti Mgr Barbarin! l'année dernière il ne s'en souvenait pas, mais là pour le procès en appel, la mémoire lui est souadinement revenue ... non mais ces gens n'ont même pas le sens du ridicule!

Ce "rebondissement" dans l'affaire PREYNAT qui n'est toujours pas jugé... tombe à pic au moment du procès en appel!

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 28/11/2019 à 08:54
Judith a écrit le 27/11/2019 à 20h48

Et ça sort la veille d'un nouveau procès.
A part ça, c'est juste le hasard.
Pas de complot.
On nous prend vraiment pour des cons !

Si ton mentor, complice des pédophiles avait fait ce qu'il fallait faire en temps et en heure ....... tu n'en serais pas réduit à tenter de faire diversion.

Évidement que cela sort la veille du procès, c'est bien le meilleur moment pour en parler.

Signaler Répondre

avatar
A vomir le 28/11/2019 à 08:45
Bebee a écrit le 27/11/2019 à 22h09

C'est mignon tous ces commentateurs qui défendent l'indéfendable... Plus aucune morale dans ce pays...

Les gens sont tous tarés

Signaler Répondre

avatar
Bebee le 27/11/2019 à 22:09

C'est mignon tous ces commentateurs qui défendent l'indéfendable... Plus aucune morale dans ce pays...

Signaler Répondre

avatar
Judith le 27/11/2019 à 20:48

Et ça sort la veille d'un nouveau procès.
A part ça, c'est juste le hasard.
Pas de complot.
On nous prend vraiment pour des cons !

Signaler Répondre

avatar
Témoin le 27/11/2019 à 17:56

Excellent le 'témoignage' d'un "ancien prêtre" qui souhaite garder l’anonymat.

En gros, on sait pas qui sait
Et le type (anonyme) dit qu'il a dit en 2002 des trucs que personne ne pourra vérifier

Du gros témoignage bien lourd. Demain on apprendra qu'il a bossé à l'Obs :-)

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 27/11/2019 à 15:18

"Abracadabrantesque" pour le témoignage de monsieur Quettier et pour ce nouveau témoignage quelle trouvaille va sortir de la tête des sbires du cardinal.

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 27/11/2019 à 14:18

"Un ou DES" coupables ?
Les crimes de Preynat se sont déroulés de1970 à 1991...
Ce n'est qu'en 1991 soit depuis 19 ans qu'il a été exfiltré discrètement dans le Roannais.
Or à cette époque tout le monde connaissait ses agissements: non seulement la hiérarchie de l'église
( Barbarin n'était pas en poste à Lyon) mais également les paroissiens, les familles ...
Si vous cherchez des coupables ...vous en trouverez à fusion chez les bons cathos de Sainte Foy...

Signaler Répondre

avatar
Et oui! le 27/11/2019 à 12:59

Ras le bol du sursis pour les notables.

A la rate comme tout le monde

Signaler Répondre

avatar
jacaly69 le 27/11/2019 à 12:53
les 7 peches capitaux a écrit le 27/11/2019 à 12h17

Le mensonge est un des 7 péchés!! Monseigneur , il est l’heure !!!

Donner du Monseigneur à cette crapule, c'est donner des perles à un pourceau !

Signaler Répondre

avatar
les 7 peches capitaux le 27/11/2019 à 12:17

Le mensonge est un des 7 péchés!! Monseigneur , il est l’heure !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.