L’ex-patron d’Interpol à Lyon condamné en Chine pour corruption

L’ex-patron d’Interpol à Lyon condamné en Chine pour corruption
Meng Hongwei - DR

Meng Hongwei a écopé d’une peine de 13 ans et six mois de prison.

Il a également été condamné à une amende de 2 millions de yuans, soit l’équivalent de 260 000 euros.

L’ancien président chinois de l’organisation internationale policière basée à Lyon avait fait parler de lui en 2018. Il avait disparu sans donner de nouvelles avant que Pékin n’annonce son placement en détention pour corruption.

Meng Hongwei a fait les frais, comme d’autres dirigeants chinois avant lui, de la campagne anticorruption menée depuis 2013 par le président Xi Jinping. L’ancien dirigeant d’Interpol a décidé de ne pas faire appel du verdict.

A noter que sa femme et ses deux enfants se trouvent actuellement en France où ils ont obtenu l’asile politique. L’épouse de Meng Hongwei avait de son côté porté plainte à Lyon pour tentative d’enlèvement.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
votrepseudo le 23/01/2020 à 08:37

à lyon, quand on regarde un espace vide ou doit être un escalator, on prend l'escalier : ce n'est pas le même budget

Signaler Répondre

avatar
klm le 22/01/2020 à 22:32

sa femme pleurait beaucoup dans les semaines où il a été arrêté, je m'en souviens je la croisait parfois à ma boulangerie.

Signaler Répondre

avatar
ça rigole pas le 22/01/2020 à 21:50

Quel beau pays des droits de l homme ! 13 ans il sortira malade et brisé ! S il était en France il sortirais dans 3 ans ...

Signaler Répondre

avatar
Logique le 22/01/2020 à 10:52

Il faut lui envoyé un emballage d'instruments pour qu'il puisse fuir la Chine comme un certain carlos

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.