Lyon : une femme devant les assises pour avoir tué son mari

Lyon : une femme devant les assises pour avoir tué son mari
LyonMag

Les faits remontent en 2017 dans la commune de Thizy.

Le procès d’une femme de 55 ans s’est ouvert ce jeudi devant la cour d’assises du Rhône. La quinquagénaire est accusée d’avoir tué son mari à coups de couteau avec qui elle était en instance de divorce.

L’autopsie du corps de la victime avait mis en avant 37 plaies, dont plus d’une vingtaine sur la zone thoracique. Elle avait notamment surpris son compagnon chez sa maîtresse quelques jours avant de commettre son geste.

Le verdict est attendu ce vendredi. L’accusée encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

X

Tags :

assises

meurtre

22 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Xx le 08/02/2020 à 22:56

Malheureusement elle sera libéré dans un ou deux ans, et gardera le bracelet pendant au moins dix ans. Elle n'a eu QUE 13 ans de prisons ! Je connaissait ce pauvre homme.. Il ne méritait pas sa !!! Personne d'ailleurs. Rien ne peut justifier sont geste ! Je suis écœuré de la justice française. ????
Repose en paix P.. ?

Signaler Répondre

avatar
c'est sûr le 08/02/2020 à 09:34
Benny Hill a écrit le 07/02/2020 à 19h28

Si.

il n'est pas un Homme, il est "homme qui bat sa femme" et ce n'est pas flatteur ! c'est genré le mec qui se a joue supérieur

Il y a en qui sont gringalets, et qui sont quasi dicdateurs, il n'y a qu'à voir du coté de l'Elysée

Signaler Répondre

avatar
masculinicide mais chut, faut pas le dire le 08/02/2020 à 07:46

Je savais pas que les femmes tuaient leurs maris, jamais je n'ai lu de stats à ce sujet dans la presse. Il doit y avoir une erreur.

Signaler Répondre

avatar
Elles se rendent pas compte. le 08/02/2020 à 07:44
lauremelodye a écrit le 07/02/2020 à 09h23

les peines pour une femme qui tue son mari, sont souvent plus lourde qu'un homme qui tue une femme ( entre 15 et 20 ans contre 7 à 10 dans l'inverse ) , outre le fait de l'outrepassement par la femme à son rôle genré de "douceur", ( elles incarnent moins la violence que les hommes ), - constituant d'emblée une incompréhension -, il y a aussi le fait qu'ayant souvent peur de leur mari elles préméditent l'acte, ce qui constitue une circonstance aggravante

Ceux qui sont pères de garçons ou qui vont avoir des garçons, vous êtes si stupides que ça pour pas comprendre qu'on se dirige à grand pas vers le masculinicide légalisé ?
Tout est fait pour justifier les masculinicides.

Signaler Répondre

avatar
masculinicide le 08/02/2020 à 07:42
lauremelodye a écrit le 07/02/2020 à 09h23

les peines pour une femme qui tue son mari, sont souvent plus lourde qu'un homme qui tue une femme ( entre 15 et 20 ans contre 7 à 10 dans l'inverse ) , outre le fait de l'outrepassement par la femme à son rôle genré de "douceur", ( elles incarnent moins la violence que les hommes ), - constituant d'emblée une incompréhension -, il y a aussi le fait qu'ayant souvent peur de leur mari elles préméditent l'acte, ce qui constitue une circonstance aggravante

Faux ! Elle a pris seulement 13 ans et le progrès lui a fait un joli article pour la défendre. Insupportable.

Signaler Répondre

avatar
et wep mon djeun le 07/02/2020 à 23:36
zoune a écrit le 07/02/2020 à 13h35

Un homme qui frappe sa femme, n’est pas un homme

tout dépend de la différence de corpulence entre les 2 en fait, car à gabarit identique, force identique.

Signaler Répondre

avatar
blin le 07/02/2020 à 21:10
Coucou a écrit le 07/02/2020 à 08h53

Les féministes vont fêter ça,je pense!!

Vos propos sont absolument lamentables.

Signaler Répondre

avatar
Benny Hill le 07/02/2020 à 19:28
zoune a écrit le 07/02/2020 à 13h35

Un homme qui frappe sa femme, n’est pas un homme

Si.

Signaler Répondre

avatar
jurisprudence sauvage le 07/02/2020 à 15:54

Elle n’a qu’à dire qu’elle était battue et prévenir Murielle Robin

Signaler Répondre

avatar
zoune le 07/02/2020 à 13:35

Un homme qui frappe sa femme, n’est pas un homme

Signaler Répondre

avatar
Benny Hill le 07/02/2020 à 12:56
lauremelodye a écrit le 07/02/2020 à 09h23

les peines pour une femme qui tue son mari, sont souvent plus lourde qu'un homme qui tue une femme ( entre 15 et 20 ans contre 7 à 10 dans l'inverse ) , outre le fait de l'outrepassement par la femme à son rôle genré de "douceur", ( elles incarnent moins la violence que les hommes ), - constituant d'emblée une incompréhension -, il y a aussi le fait qu'ayant souvent peur de leur mari elles préméditent l'acte, ce qui constitue une circonstance aggravante

Ça fait bien longtemps que les gens ont compris que les femmes n'incarnent pas la douceur.

Signaler Répondre

avatar
pom-pom girl le 07/02/2020 à 12:52

Masculinicide, mais chut, faut pas le dire

Signaler Répondre

avatar
vous avez une mauvaise lecture de la situation. le 07/02/2020 à 12:51
Touche le fond mais continu de creuser a écrit le 07/02/2020 à 09h30

Ça va le frustré??

"homicide" ça vient de quel mot stp

Ça vient du mot humain.

Signaler Répondre

avatar
vous avez une mauvaise lecture de la situation. le 07/02/2020 à 12:50
lauremelodye a écrit le 07/02/2020 à 09h23

les peines pour une femme qui tue son mari, sont souvent plus lourde qu'un homme qui tue une femme ( entre 15 et 20 ans contre 7 à 10 dans l'inverse ) , outre le fait de l'outrepassement par la femme à son rôle genré de "douceur", ( elles incarnent moins la violence que les hommes ), - constituant d'emblée une incompréhension -, il y a aussi le fait qu'ayant souvent peur de leur mari elles préméditent l'acte, ce qui constitue une circonstance aggravante

Quel mensonge

Signaler Répondre

avatar
Lmaojd le 07/02/2020 à 10:17
Touche le fond mais continu de creuser a écrit le 07/02/2020 à 09h30

Ça va le frustré??

"homicide" ça vient de quel mot stp

Pour info, le mot vient de homme mais désigne l'ensemble de l'espèce humaine.
En juridiction, le terme féminicide n'éxiste pas. Un homicide désigne à la fois un meurtre envers un homme et envers une femme. Théoriquement, les peine sont les même pour des circonstances aggravantes égales.
En droits, on ne distingue pas les sexes

Signaler Répondre

avatar
féministe 2.0 le 07/02/2020 à 09:48
lauremelodye a écrit le 07/02/2020 à 09h23

les peines pour une femme qui tue son mari, sont souvent plus lourde qu'un homme qui tue une femme ( entre 15 et 20 ans contre 7 à 10 dans l'inverse ) , outre le fait de l'outrepassement par la femme à son rôle genré de "douceur", ( elles incarnent moins la violence que les hommes ), - constituant d'emblée une incompréhension -, il y a aussi le fait qu'ayant souvent peur de leur mari elles préméditent l'acte, ce qui constitue une circonstance aggravante

meric mme la psy,
ceci expliquerai beaucoup de chose ....
et apres on veut tout mettre sur des pieds d'égalité Homme/ Femme ...
allez comprendre..

Signaler Répondre

avatar
Touche le fond mais continu de creuser le 07/02/2020 à 09:30
ziga a écrit le 07/02/2020 à 08h48

mdr vous ne parlez pas de masculinicide ?
On sentirai presque une envie de rajouter que l'homme "a surement dû le chercher, encore une pauvre femme victime d'un homme psychopathe, qui s'est juste défendu"

Ça va le frustré??

"homicide" ça vient de quel mot stp

Signaler Répondre

avatar
lauremelodye le 07/02/2020 à 09:23

les peines pour une femme qui tue son mari, sont souvent plus lourde qu'un homme qui tue une femme ( entre 15 et 20 ans contre 7 à 10 dans l'inverse ) , outre le fait de l'outrepassement par la femme à son rôle genré de "douceur", ( elles incarnent moins la violence que les hommes ), - constituant d'emblée une incompréhension -, il y a aussi le fait qu'ayant souvent peur de leur mari elles préméditent l'acte, ce qui constitue une circonstance aggravante

Signaler Répondre

avatar
Denny Crane le 07/02/2020 à 09:13

C'est un masculinicide

Signaler Répondre

avatar
bravo le 07/02/2020 à 09:13

Ça donne à réfléchir MR non

Signaler Répondre

avatar
Coucou le 07/02/2020 à 08:53

Les féministes vont fêter ça,je pense!!

Signaler Répondre

avatar
ziga le 07/02/2020 à 08:48

mdr vous ne parlez pas de masculinicide ?
On sentirai presque une envie de rajouter que l'homme "a surement dû le chercher, encore une pauvre femme victime d'un homme psychopathe, qui s'est juste défendu"

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.