Action de l’ultragauche contre les forces de l’ordre : les suspects de Corbas et Bourg laissés libres

Action de l’ultragauche contre les forces de l’ordre : les suspects de Corbas et Bourg laissés libres
Les deux individus sont des Gilets jaunes habitués des affrontements avec les policiers lors de manifestations - LyonMag

C’est une décision qui ne devrait pas rassurer les policiers et gendarmes de la région.

Ce jeudi, le parquet a décidé de laisser libres les deux hommes interpellés mardi à Corbas et à Bourg-en-Bresse car soupçonnés d’avoir fomenté une action violente contre les forces de l’ordre. L’un d’eux a été mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime puis placé sous contrôle judiciaire tandis que l’autre a été placé sous le statut de témoin assisté.

Membres actifs de l’ultragauche et des Gilets jaunes, déjà condamnés par le passé notamment pour avoir exercé des violences lors de manifestations, ils avaient cette fois été dénoncés aux enquêteurs. La source évoquait l’achat d’une arme pour attaquer des représentants des forces de l’ordre. Or, cette fameuse arme n’a jamais été retrouvée.

Les policiers pensaient avoir décroché le jackpot en interpellant l’individu de Corbas, mais les nombreuses armes présentes dans le logement appartenaient légalement au propriétaire qui ne faisait que loger le suspect.

Tags :

gilets jaunes

0-50 sur 58 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
schit le 21/08/2020 à 18:36

L'ultra gauche, le cancer de la décrépitude socialiste !

Signaler Répondre

avatar
Diego le 04/05/2020 à 14:00
là bas si j'y suis a écrit le 03/05/2020 à 23h27

Bon diego puisque lyonmag a tendance à ne pas publier les réponses je vais faire plus court :
1) RN = extrême droite
2) dans l'article de checknews il est indiqué dans l'enquête du CEVIPOV sur 328 gendarmes et policiers que 41% des gendarmes ont voté pour le RN au premier tour des élections présidentielles de 2017 et les policiers pour 54%.
3) cette enquête est corroborée par une autre de Jérôme Fourquet sur une dizaine de bureaux de vote ou les casernes de gendarme sont très présentes. Les résultats vont de 33% à 48% pour le RN
4) Emmanuel Todd parle de ces chiffres dans son dernier livre

donc je rectifie mon dernier commentaire : entre 40% et 48% de gendarmes votent extrême droite et 54% pour la police.
On est quand même en droit de se demander de quelle idéologie est animée l'uniforme sans pour autant être un "haineux".
A ce jeu là vous êtes un censeur.

Donc de commentaires en commentaires on est passé de 55% des gendarmes qui votent pour le FN à... entre 40 et 48%
Le prochain commentaire que vous allez nous sortir quels autres chiffres de votre chapeau magique? 35% 30%
Bref, crédibilité zéro.

Signaler Répondre

avatar
là bas si j'y suis de la Vega le 03/05/2020 à 23:54
Diego a écrit le 03/05/2020 à 20h18

J'ai bien lu vos liens, à aucun moment je n'ai vu l'info précise comme quoi 50% des policiers et 55% des gendarmes votent pour l'extrême droite...
Vous prenez encore vos fantasmes de gauchiste haineux pour des réalités.

https://www.liberation.fr/direct/element/plus-de-50-des-policiers-et-militaires-ont-vote-fn-en-2015_28175/

https://www.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20170105.OBS3446/la-moitie-des-policiers-et-militaires-prets-a-voter-marine-le-pen.html

il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir

Signaler Répondre

avatar
là bas si j'y suis le 03/05/2020 à 23:27
Diego a écrit le 03/05/2020 à 20h18

J'ai bien lu vos liens, à aucun moment je n'ai vu l'info précise comme quoi 50% des policiers et 55% des gendarmes votent pour l'extrême droite...
Vous prenez encore vos fantasmes de gauchiste haineux pour des réalités.

Bon diego puisque lyonmag a tendance à ne pas publier les réponses je vais faire plus court :
1) RN = extrême droite
2) dans l'article de checknews il est indiqué dans l'enquête du CEVIPOV sur 328 gendarmes et policiers que 41% des gendarmes ont voté pour le RN au premier tour des élections présidentielles de 2017 et les policiers pour 54%.
3) cette enquête est corroborée par une autre de Jérôme Fourquet sur une dizaine de bureaux de vote ou les casernes de gendarme sont très présentes. Les résultats vont de 33% à 48% pour le RN
4) Emmanuel Todd parle de ces chiffres dans son dernier livre

donc je rectifie mon dernier commentaire : entre 40% et 48% de gendarmes votent extrême droite et 54% pour la police.
On est quand même en droit de se demander de quelle idéologie est animée l'uniforme sans pour autant être un "haineux".
A ce jeu là vous êtes un censeur.

Signaler Répondre

avatar
Diego le 03/05/2020 à 20:18
là bas si j'y suis a écrit le 03/05/2020 à 16h40

et voici quelques sources police et gendarmerie :
https://www.liberation.fr/checknews/2018/04/24/quelle-est-la-proportion-de-policiers-votant-a-gauche-en-france-et-de-militaires_1653591
https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/300617/radicalisation-policiere-le-poids-de-l-extreme-droite-dans-les-forces-de-l-ordre
https://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/les-militaires-et-gendarmes-de-plus-en-plus-seduits-par-l-extreme-droite-20190716

même ce journal de gauchiste s'étonne qu'un policier radicalisé d'extrême droite ne soit pas sanctionné :
https://www.lepoint.fr/societe/une-policiere-radicalisee-en-conseil-de-discipline-son-collegue-d-extreme-droite-epargne-05-02-2020-2361296_23.php#

un peu d'histoire :
https://www.ensemble-fdg.org/content/police-et-extreme-droite-un-melange-explosif

entretien d’Emmanuel Todd :
https://issues.fr/emmanuel-todd-on-a-une-police-qui-mutile-la-population-qui-vote-rn-en-meme-temps-quelle-cogne-pour-macron/

ça vous suffit ou il faut continuer ? je vous laisse regarder les inspirations des logos des syndicats de police, leurs tracts etc ... en plus de vous palucher quelques livres sur l'origine du maintien de l'ordre moderne (dont les BAC) en France (les colonies) et le rôle actif de la police dans la collaboration.

J'ai bien lu vos liens, à aucun moment je n'ai vu l'info précise comme quoi 50% des policiers et 55% des gendarmes votent pour l'extrême droite...
Vous prenez encore vos fantasmes de gauchiste haineux pour des réalités.

Signaler Répondre

avatar
Quel courage la police ! Bravo . le 03/05/2020 à 16:54
PROTÉGER ET SERVIR a écrit le 01/05/2020 à 15h09

Les projets d'action contre la police, c'est pas ce qui manque sur les réseaux sociaux . Un véritable concours de qui sera le plus débile . Les mêmes qui appelles les forces de l'ordre quand ils se font agressés par des personnes sans foi ni loi et qui se plaignent de la lenteur de l'intervention . Serte tout n'est pas parfait dans les rangs de la police , mais sans eux c'est le chaos assuré dans nos rues .

Ça, l’ai déjà MERCI de nous le rappeler !! La police est faite pour la verbalisation, quand ont voient des émissions ou les gars se prennent pour des héros en arrêtant, un automobiliste qui roule très vite , certe , mais du pain béni et solvable en plus . Par contre les guerriers de de la nuit dans les quartiers eux , les attendent de pieds fermes, mais ils ne viennent JAMAIS ou alors à deux compagnies entières et 500 hommes au moins pour , un ou deux délinquants et encore trois fois rien ..... enfin , c’est vraiment un métier de merde et je les plains sincèrement d’être les toutous de gens écœurant qui nous gouvernent

Signaler Répondre

avatar
là bas si j'y suis le 03/05/2020 à 16:40
Diego a écrit le 02/05/2020 à 19h27

"Tout d'abord quand plus de 50% des policiers et 55% des gendarmes votent pour l'extrême droite ça pose question".
Sources, svp?

et voici quelques sources police et gendarmerie :
https://www.liberation.fr/checknews/2018/04/24/quelle-est-la-proportion-de-policiers-votant-a-gauche-en-france-et-de-militaires_1653591
https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/300617/radicalisation-policiere-le-poids-de-l-extreme-droite-dans-les-forces-de-l-ordre
https://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/les-militaires-et-gendarmes-de-plus-en-plus-seduits-par-l-extreme-droite-20190716

même ce journal de gauchiste s'étonne qu'un policier radicalisé d'extrême droite ne soit pas sanctionné :
https://www.lepoint.fr/societe/une-policiere-radicalisee-en-conseil-de-discipline-son-collegue-d-extreme-droite-epargne-05-02-2020-2361296_23.php#

un peu d'histoire :
https://www.ensemble-fdg.org/content/police-et-extreme-droite-un-melange-explosif

entretien d’Emmanuel Todd :
https://issues.fr/emmanuel-todd-on-a-une-police-qui-mutile-la-population-qui-vote-rn-en-meme-temps-quelle-cogne-pour-macron/

ça vous suffit ou il faut continuer ? je vous laisse regarder les inspirations des logos des syndicats de police, leurs tracts etc ... en plus de vous palucher quelques livres sur l'origine du maintien de l'ordre moderne (dont les BAC) en France (les colonies) et le rôle actif de la police dans la collaboration.

Signaler Répondre

avatar
PAPYM0UZO le 02/05/2020 à 19:51
là bas si j'y suis a écrit le 01/05/2020 à 14h02

donc l'USM représente presque 70% des votes. Les syndicats de gauche (SM et FO) sont donc largement minoritaires.
Fatalement, on ne peut pas parler de juges rouges c'est un fantasme.

Evidemment que c' est un fantasme de fachos...
Surtout qu' on ne trouve quasiment aucun "juge rouge" dans le pénal...
Les juges ayant une sensibilité de gauche ou au moins humaniste travaillent le plus souvent dans les tribunaux civils et administratifs.

Signaler Répondre

avatar
Diego le 02/05/2020 à 19:27
là bas si j'y suis a écrit le 01/05/2020 à 19h24

excusez moi mais peu de choses sont parfaites dans les rangs de la police.
Tout d'abord quand plus de 50% des policiers et 55% des gendarmes votent pour l'extrême droite ça pose question.
Ensuite que l'on trouve des membres de la police nationale dans la BAC et chez les CRS qui ont des symboles du 3e Reich ou du pétainisme est une autre question.
Que le taux de violence domestique élevé dans la police avec le silence étourdissant qui l'entoure est aussi une autre interrogation.
Quand le maintien de l'ordre français violent est dénoncé par de nombreuses institutions internationales et qu'il est comparé à celui du Venezuela c'est inacceptable
que le préfet de police de Paris soit Didier Lallemand est un scandale

la police française est en roue libre, le niveau de recrutement et de formation est lamentable, c'est une succursale de nervis et de frustrés d'extrême droite.

"Tout d'abord quand plus de 50% des policiers et 55% des gendarmes votent pour l'extrême droite ça pose question".
Sources, svp?

Signaler Répondre

avatar
là bas si j'y suis le 01/05/2020 à 22:15
Liberté... a écrit le 01/05/2020 à 20h03

En quoi ça vous regarde ce que la police vote ? Je respecte votre vote, même si je ne pense pas être politiquement compatible avec vos idées et votre étroitesse d'esprit.

si ça ne vous gêne pas que plus de la moitié des forces de l'ordre vote pour un parti fondé par d'ancien collabo à chacun son éthique.
Ces gens là ne sont pas dignes de porter l'uniforme de la police française

Signaler Répondre

avatar
Juges rouges le 01/05/2020 à 21:18
Liberté... a écrit le 01/05/2020 à 20h03

En quoi ça vous regarde ce que la police vote ? Je respecte votre vote, même si je ne pense pas être politiquement compatible avec vos idées et votre étroitesse d'esprit.

Et le fait que les racailles votent melanchon comme toi, ça te pose pas de problème ?

Signaler Répondre

avatar
Liberté... le 01/05/2020 à 20:03
là bas si j'y suis a écrit le 01/05/2020 à 19h24

excusez moi mais peu de choses sont parfaites dans les rangs de la police.
Tout d'abord quand plus de 50% des policiers et 55% des gendarmes votent pour l'extrême droite ça pose question.
Ensuite que l'on trouve des membres de la police nationale dans la BAC et chez les CRS qui ont des symboles du 3e Reich ou du pétainisme est une autre question.
Que le taux de violence domestique élevé dans la police avec le silence étourdissant qui l'entoure est aussi une autre interrogation.
Quand le maintien de l'ordre français violent est dénoncé par de nombreuses institutions internationales et qu'il est comparé à celui du Venezuela c'est inacceptable
que le préfet de police de Paris soit Didier Lallemand est un scandale

la police française est en roue libre, le niveau de recrutement et de formation est lamentable, c'est une succursale de nervis et de frustrés d'extrême droite.

En quoi ça vous regarde ce que la police vote ? Je respecte votre vote, même si je ne pense pas être politiquement compatible avec vos idées et votre étroitesse d'esprit.

Signaler Répondre

avatar
Smoke le 01/05/2020 à 19:58
là bas si j'y suis a écrit le 01/05/2020 à 19h24

excusez moi mais peu de choses sont parfaites dans les rangs de la police.
Tout d'abord quand plus de 50% des policiers et 55% des gendarmes votent pour l'extrême droite ça pose question.
Ensuite que l'on trouve des membres de la police nationale dans la BAC et chez les CRS qui ont des symboles du 3e Reich ou du pétainisme est une autre question.
Que le taux de violence domestique élevé dans la police avec le silence étourdissant qui l'entoure est aussi une autre interrogation.
Quand le maintien de l'ordre français violent est dénoncé par de nombreuses institutions internationales et qu'il est comparé à celui du Venezuela c'est inacceptable
que le préfet de police de Paris soit Didier Lallemand est un scandale

la police française est en roue libre, le niveau de recrutement et de formation est lamentable, c'est une succursale de nervis et de frustrés d'extrême droite.

Y a pas à dire, la beuh ça attaque grave le cerveau.

Signaler Répondre

avatar
French Montana le 01/05/2020 à 19:43

Réveillez vous sérieux. Les flics c'est juste la nouvelle gestapo. Il faut un soulèvement

Signaler Répondre

avatar
socialiste le 01/05/2020 à 19:31
là bas si j'y suis a écrit le 01/05/2020 à 19h24

excusez moi mais peu de choses sont parfaites dans les rangs de la police.
Tout d'abord quand plus de 50% des policiers et 55% des gendarmes votent pour l'extrême droite ça pose question.
Ensuite que l'on trouve des membres de la police nationale dans la BAC et chez les CRS qui ont des symboles du 3e Reich ou du pétainisme est une autre question.
Que le taux de violence domestique élevé dans la police avec le silence étourdissant qui l'entoure est aussi une autre interrogation.
Quand le maintien de l'ordre français violent est dénoncé par de nombreuses institutions internationales et qu'il est comparé à celui du Venezuela c'est inacceptable
que le préfet de police de Paris soit Didier Lallemand est un scandale

la police française est en roue libre, le niveau de recrutement et de formation est lamentable, c'est une succursale de nervis et de frustrés d'extrême droite.

vous vous aimez votre police!
la caricature incarnée !
et alors ils votent ce qu'ils veulent ? posez vous la question...
la justice est bien a l'extreme gauche ...

du coup pouvez vous nous faire le profil type des autres communautés de notre pays ?
on attend....(faites nous encore rire)

Signaler Répondre

avatar
là bas si j'y suis le 01/05/2020 à 19:24
PROTÉGER ET SERVIR a écrit le 01/05/2020 à 15h09

Les projets d'action contre la police, c'est pas ce qui manque sur les réseaux sociaux . Un véritable concours de qui sera le plus débile . Les mêmes qui appelles les forces de l'ordre quand ils se font agressés par des personnes sans foi ni loi et qui se plaignent de la lenteur de l'intervention . Serte tout n'est pas parfait dans les rangs de la police , mais sans eux c'est le chaos assuré dans nos rues .

excusez moi mais peu de choses sont parfaites dans les rangs de la police.
Tout d'abord quand plus de 50% des policiers et 55% des gendarmes votent pour l'extrême droite ça pose question.
Ensuite que l'on trouve des membres de la police nationale dans la BAC et chez les CRS qui ont des symboles du 3e Reich ou du pétainisme est une autre question.
Que le taux de violence domestique élevé dans la police avec le silence étourdissant qui l'entoure est aussi une autre interrogation.
Quand le maintien de l'ordre français violent est dénoncé par de nombreuses institutions internationales et qu'il est comparé à celui du Venezuela c'est inacceptable
que le préfet de police de Paris soit Didier Lallemand est un scandale

la police française est en roue libre, le niveau de recrutement et de formation est lamentable, c'est une succursale de nervis et de frustrés d'extrême droite.

Signaler Répondre

avatar
Duc de pouille le 01/05/2020 à 17:59

Décidément lyon mag sera toujours ce Qu il est des journalistes incapable de faire leur métier pour la liberté d opinion des internautes...

Signaler Répondre

avatar
antijugesfrancais le 01/05/2020 à 17:56

rien d'étonnant de la part de ces juges rouges qui sont un danger pour la démocratie et méprisent et haïssent tous ceux qui ne pensent pas comme eux.

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 01/05/2020 à 17:11

Tout ce bruit pour un couac ! Pas autant pour l'agresseur du Pauvre Marin que l'on va libérer.... Justice ? Vous pouvez rayer le mot du dictionnaire français !

Signaler Répondre

avatar
Les faits sont là le 01/05/2020 à 17:08
Bisounours a écrit le 01/05/2020 à 13h58

S il avait été question d identitaires d extrême droite, avec des armes légales plein les placards, et des soupçon d attaque contre une mosquée, le resultat judiciaire et votre ressenti seraient ils les mêmes ?

A chaque fois qu'on arrête des identitaires avec des armes, on se rend compte qu'ils les ont de manière illégale.

Signaler Répondre

avatar
PROTÉGER ET SERVIR le 01/05/2020 à 15:09
C' est un communiqué du syndicat Alliance ou du journalisme ? a écrit le 01/05/2020 à 10h51

"Action de l’ultragauche contre les forces de l’ordre"
Titre très orienté puisque il n' y a pas eu d' action et qu' on n' est même pas certain qu' il y avait un début de projet d' action..

Les projets d'action contre la police, c'est pas ce qui manque sur les réseaux sociaux . Un véritable concours de qui sera le plus débile . Les mêmes qui appelles les forces de l'ordre quand ils se font agressés par des personnes sans foi ni loi et qui se plaignent de la lenteur de l'intervention . Serte tout n'est pas parfait dans les rangs de la police , mais sans eux c'est le chaos assuré dans nos rues .

Signaler Répondre

avatar
Orwell le 01/05/2020 à 15:01
pour tous a écrit le 01/05/2020 à 14h47

Donc tout ceux qui pocèdent des armes légalement non rien a ne reprocher !

Sauf si tu es d' ultra gauche et gilet jaune.. Apparemment posséder un fusil déclaré et acheté légalement peut te valoir une garde a vue et une mise en examen. Au motif que "peut être" tu commettras un jour un délit dans un futur hypothétique.

Signaler Répondre

avatar
rien compris le 01/05/2020 à 14:49
Ignoble a écrit le 01/05/2020 à 11h58

Ah..la ca choque pas grand monde,quand c est pas Rachid en scooter volez,qui se fait relâcher...ils sont où les 150 commentaires ???

avoir une arme legalement n'est pas un delit mais voler un scooter si !

Signaler Répondre

avatar
pour tous le 01/05/2020 à 14:47
NEXT a écrit le 01/05/2020 à 09h43

" les nombreuses armes présentes dans le logement appartenaient légalement au propriétaire qui ne faisait que loger le suspect."

Donc il n'ont rien à lui reprocher !!!

Donc tout ceux qui pocèdent des armes légalement non rien a ne reprocher !

Signaler Répondre

avatar
Biensur ! le 01/05/2020 à 14:46
patakrawitch a écrit le 01/05/2020 à 10h15

Faux il n'y a rien de factuel pour les incarcérer, à moins de criminaliser comme vous semblez le faire le délit d'opinion!

ET POUR TOUS LES OPINIONS BIEN EVIDEMMENT

Signaler Répondre

avatar
NAIBRI le 01/05/2020 à 14:25

Je ne comprends pas : la personne qui a logé l'individu possède-t-il d'autorisation de l'arme à feu ? Il n'a pas été arrêté ?

Signaler Répondre

avatar
là bas si j'y suis le 01/05/2020 à 14:02
Juges rouges a écrit le 01/05/2020 à 12h39

Je ne sais pas d'où tu sors tes info mais moi je peux te donner les chiffres des élections professionnelles dans la magistrature de 2018: syndicat de la magistrature (extrême gauche) :33,54%.

donc l'USM représente presque 70% des votes. Les syndicats de gauche (SM et FO) sont donc largement minoritaires.
Fatalement, on ne peut pas parler de juges rouges c'est un fantasme.

Signaler Répondre

avatar
Bisounours le 01/05/2020 à 13:58
patakrawitch a écrit le 01/05/2020 à 10h15

Faux il n'y a rien de factuel pour les incarcérer, à moins de criminaliser comme vous semblez le faire le délit d'opinion!

S il avait été question d identitaires d extrême droite, avec des armes légales plein les placards, et des soupçon d attaque contre une mosquée, le resultat judiciaire et votre ressenti seraient ils les mêmes ?

Signaler Répondre

avatar
là bas si j'y suis le 01/05/2020 à 13:53
anonyme du jour a écrit le 01/05/2020 à 12h09

On ne peut pas (et c'est encore heureux) poursuivre quelqu'un pour un crime que l'on imagine qu'il va commettre s'il n'y a aucune preuve matérielle de l'intention (un plan, des écoutes, une arme).

Si c'était le cas, la police pourrait arrêter qui elle veut sans avoir besoin d'aucun élément factuel ou matériel et c'est la définition même de l'état policier.

remarquez que le commentateur se nomme "bon sens". A ce niveau d'aveuglement c'est inquiétant.

Signaler Répondre

avatar
pode le 01/05/2020 à 13:50
Juges rouges a écrit le 01/05/2020 à 12h39

Je ne sais pas d'où tu sors tes info mais moi je peux te donner les chiffres des élections professionnelles dans la magistrature de 2018: syndicat de la magistrature (extrême gauche) :33,54%.

33% des votants, avec quelle abstention ? et dans tous les cas loin d'être majoritaires donc !

Signaler Répondre

avatar
Corée du nord/URSS le 01/05/2020 à 13:43
Stasi a écrit le 01/05/2020 à 13h33

N'importe quoi ! Va voir dans le dictionnaire.

Pas besoin de dictionnaire, l'Histoire parle d'elle même :)

Signaler Répondre

avatar
Stasi le 01/05/2020 à 13:38
anonyme du jour a écrit le 01/05/2020 à 12h09

On ne peut pas (et c'est encore heureux) poursuivre quelqu'un pour un crime que l'on imagine qu'il va commettre s'il n'y a aucune preuve matérielle de l'intention (un plan, des écoutes, une arme).

Si c'était le cas, la police pourrait arrêter qui elle veut sans avoir besoin d'aucun élément factuel ou matériel et c'est la définition même de l'état policier.

Il y avait un excellent épisode de l'excellente série The Practice de David Kelly où un mari était poursuivi en justice pour avoir échafaudé un plan pour tuer sa femme et consigné les étapes dans un calepin.
La femme avait trouvé le calepin et l'avait déoncé à la police.

La défense du mari était que c'était juste une fantaisie et qu'il ne serait jamais passé à l'acte. Ses avocats avaient argué qu'on ne pouvait pas être condamné pour une idée.

Ah les années 90 quand David Kelly faisait encore d'excellents programmes intellectuels

Signaler Répondre

avatar
Stasi le 01/05/2020 à 13:33
Corée du nord/URSS a écrit le 01/05/2020 à 12h48

"c'est la définition même de l'état policier." ou d'un régime communiste :)

N'importe quoi ! Va voir dans le dictionnaire.

Signaler Répondre

avatar
Corée du nord/URSS le 01/05/2020 à 12:48
anonyme du jour a écrit le 01/05/2020 à 12h09

On ne peut pas (et c'est encore heureux) poursuivre quelqu'un pour un crime que l'on imagine qu'il va commettre s'il n'y a aucune preuve matérielle de l'intention (un plan, des écoutes, une arme).

Si c'était le cas, la police pourrait arrêter qui elle veut sans avoir besoin d'aucun élément factuel ou matériel et c'est la définition même de l'état policier.

"c'est la définition même de l'état policier." ou d'un régime communiste :)

Signaler Répondre

avatar
Juges rouges le 01/05/2020 à 12:39
Des juges rouges a Lyon, pourquoi pas des procureurs loups-garous ?? a écrit le 01/05/2020 à 12h02

"Justice gauchiste"... PTDR
Il y a a peu près autant de gauchistes parmi les juges qu' il n' y a d' anarchistes au sein de la BAC..
Les trois professions ou il y a la plus faible proportion de gauchistes ou d'anarchistes sont:
-PDG
-Policier
-Juge d' instruction

Je ne sais pas d'où tu sors tes info mais moi je peux te donner les chiffres des élections professionnelles dans la magistrature de 2018: syndicat de la magistrature (extrême gauche) :33,54%.

Signaler Répondre

avatar
C' est pas nouveau le 01/05/2020 à 12:20
anonyme du jour a écrit le 01/05/2020 à 12h09

On ne peut pas (et c'est encore heureux) poursuivre quelqu'un pour un crime que l'on imagine qu'il va commettre s'il n'y a aucune preuve matérielle de l'intention (un plan, des écoutes, une arme).

Si c'était le cas, la police pourrait arrêter qui elle veut sans avoir besoin d'aucun élément factuel ou matériel et c'est la définition même de l'état policier.

Les tocards qui polluent les commentaires sur ce site veulent une Justice arbitraire.
Et ils veulent un état policier avec des gens en imper et chapeau mou qui viennent chercher les opposants a l' aube , sur dénonciation anonyme.
Rien de nouveau..

Signaler Répondre

avatar
anonyme du jour le 01/05/2020 à 12:09
Sakuta a écrit le 01/05/2020 à 10h21

Petite question, imaginons que ces hommes passent dans quelques temps à l acte et que de policiers soient tués,. Les familles pourront elles portet plainte contre les juges.
Et surtout doute fort que si au lieu de vouloir tuer des policiers, ces hommes voulaient s en prendre à des avocates et juges, la décision aurait été la même..

L insécurité dans ce pays n est pas due a l inaction des forces de l ordre mais à l inaction des polititique et aux laxisme des juges

La justice et les forces de l ordre me font penser à ces parents qui ne sont pas d accord sur la façon d éduquer leurs enfants.. Quand l un dit non, l autre dit oui.,et on sait tous les conséquences de ce genre d éducation sur un enfant et sur le fait que l un des parents va arrêter de s occuper de l éducation de son enfant afin d éviter les conflits avec l autre.

Et pour concernant le couple Justice/police,, il y a une tierce personne qui leur met en plus des bâtons dans les roues si je puis dire qui est la politique.

Attends avec impatience voir les forces de l'ordre arrêter de lutter pour rien et de se contenter du minimum syndical si je puis dire

On ne peut pas (et c'est encore heureux) poursuivre quelqu'un pour un crime que l'on imagine qu'il va commettre s'il n'y a aucune preuve matérielle de l'intention (un plan, des écoutes, une arme).

Si c'était le cas, la police pourrait arrêter qui elle veut sans avoir besoin d'aucun élément factuel ou matériel et c'est la définition même de l'état policier.

Signaler Répondre

avatar
anonyme du jour le 01/05/2020 à 12:09
Bon Sens a écrit le 01/05/2020 à 10h11

A quand une vrai politique de fermete sur le terrosisme d'ultra gauche ?

Les politiques ont completement delaisse ce probleme depuis 20ans pour concentrer les efforts sur l'islamisme radical.

Ils faut tous les arreter et les mettre en taule. Ils font tous parti ou sont des sympathisants des Black Bloc, revettent un gilet jaune pour repandre le chaos et detruire les commerces. C'est la pire vermine qui existe en France.

L'attitude des magistrats (notament ceux du Syndicat de la Magistrature) est completement inadmissible. La fermete c est pas leurs truc, ils sont encore a penser que la prison fabrique le delinquant... Ils ont laisse ressortir plus de 11'000 prisonniers (sur une population de 60'000) soit 18% depuis le debut confienement...

On ne peut pas (et c'est encore heureux) poursuivre quelqu'un pour un crime que l'on imagine qu'il va commettre s'il n'y a aucune preuve matérielle de l'intention (un plan, des écoutes, une arme).

Si c'était le cas, la police pourrait arrêter qui elle veut sans avoir besoin d'aucun élément factuel ou matériel et c'est la définition même de l'état policier.

Signaler Répondre

avatar
Des juges rouges a Lyon, pourquoi pas des procureurs loups-garous ?? le 01/05/2020 à 12:02
SENSO a écrit le 01/05/2020 à 11h44

Cette affaire a au moins le mérite de mettre en évidence que l'ultra gauche est sous surveillance policière. Si la justice (de gauche) ne suit pas, c'est une autre affaire et chacun en tirera les conséquences...

"Justice gauchiste"... PTDR
Il y a a peu près autant de gauchistes parmi les juges qu' il n' y a d' anarchistes au sein de la BAC..
Les trois professions ou il y a la plus faible proportion de gauchistes ou d'anarchistes sont:
-PDG
-Policier
-Juge d' instruction

Signaler Répondre

avatar
Ignoble le 01/05/2020 à 11:58

Ah..la ca choque pas grand monde,quand c est pas Rachid en scooter volez,qui se fait relâcher...ils sont où les 150 commentaires ???

Signaler Répondre

avatar
la république en force le 01/05/2020 à 11:49
Juges rouges a écrit le 01/05/2020 à 11h36

Les juges se protègent entre eux et protègent toute la galaxie gauchiste qui tourne autour (les épiciers territoriste de tarnac en sont un bon exemple)

Des preuves pour les accusés de Tarnac parce que sinon c'est de la diffamation

Signaler Répondre

avatar
SENSO le 01/05/2020 à 11:44

Cette affaire a au moins le mérite de mettre en évidence que l'ultra gauche est sous surveillance policière. Si la justice (de gauche) ne suit pas, c'est une autre affaire et chacun en tirera les conséquences...

Signaler Répondre

avatar
Juges rouges le 01/05/2020 à 11:36
Sakuta a écrit le 01/05/2020 à 10h21

Petite question, imaginons que ces hommes passent dans quelques temps à l acte et que de policiers soient tués,. Les familles pourront elles portet plainte contre les juges.
Et surtout doute fort que si au lieu de vouloir tuer des policiers, ces hommes voulaient s en prendre à des avocates et juges, la décision aurait été la même..

L insécurité dans ce pays n est pas due a l inaction des forces de l ordre mais à l inaction des polititique et aux laxisme des juges

La justice et les forces de l ordre me font penser à ces parents qui ne sont pas d accord sur la façon d éduquer leurs enfants.. Quand l un dit non, l autre dit oui.,et on sait tous les conséquences de ce genre d éducation sur un enfant et sur le fait que l un des parents va arrêter de s occuper de l éducation de son enfant afin d éviter les conflits avec l autre.

Et pour concernant le couple Justice/police,, il y a une tierce personne qui leur met en plus des bâtons dans les roues si je puis dire qui est la politique.

Attends avec impatience voir les forces de l'ordre arrêter de lutter pour rien et de se contenter du minimum syndical si je puis dire

Les juges se protègent entre eux et protègent toute la galaxie gauchiste qui tourne autour (les épiciers territoriste de tarnac en sont un bon exemple)

Signaler Répondre

avatar
et ça marche en plus le 01/05/2020 à 11:05
C' est un communiqué du syndicat Alliance ou du journalisme ? a écrit le 01/05/2020 à 10h51

"Action de l’ultragauche contre les forces de l’ordre"
Titre très orienté puisque il n' y a pas eu d' action et qu' on n' est même pas certain qu' il y avait un début de projet d' action..

C'est juste pour attirer les droitasses

Signaler Répondre

avatar
C' est un communiqué du syndicat Alliance ou du journalisme ? le 01/05/2020 à 10:51

"Action de l’ultragauche contre les forces de l’ordre"
Titre très orienté puisque il n' y a pas eu d' action et qu' on n' est même pas certain qu' il y avait un début de projet d' action..

Signaler Répondre

avatar
Vive les Gilet jaunes le 01/05/2020 à 10:47
La Justice ! a écrit le 01/05/2020 à 10h29

Du flan, comme avec Tarnac !

Heureusement que l'extrême droite n'est pas au pouvoir et qu'il reste des juges qui font respecter le droit.

Le dossier est vide... Ne pas aimer les flics n' étant pas encore un crime en France..
Quand a la possibilité qu' ils puissent peut être commettre des délits dans le futur, elle ne justifie pas une incarcération avant les faits, car nul ne peut prédire le futur..
En plus; ils ont été arrêtés sous dénonciation anonyme.
Leur dénonciateur est du même niveau que les papys corbeaux qui postent ici a longueur de journée..

Signaler Répondre

avatar
Troubles de la personnalité multiple le 01/05/2020 à 10:38

On veut l' adresse IP de Papimouzo !
Je soupçonne que c' est la même adresse que celle de la moitié des intervenants de ce forum.

Signaler Répondre

avatar
Pauvre France le 01/05/2020 à 10:32

Ultra gauche....c'est pas grave.

Signaler Répondre

avatar
La Justice ! le 01/05/2020 à 10:29
Juges rouges a écrit le 01/05/2020 à 09h48

Le syndicat de la magistrature fait la loi en France.

Du flan, comme avec Tarnac !

Heureusement que l'extrême droite n'est pas au pouvoir et qu'il reste des juges qui font respecter le droit.

Signaler Répondre

avatar
Sakuta le 01/05/2020 à 10:21

Petite question, imaginons que ces hommes passent dans quelques temps à l acte et que de policiers soient tués,. Les familles pourront elles portet plainte contre les juges.
Et surtout doute fort que si au lieu de vouloir tuer des policiers, ces hommes voulaient s en prendre à des avocates et juges, la décision aurait été la même..

L insécurité dans ce pays n est pas due a l inaction des forces de l ordre mais à l inaction des polititique et aux laxisme des juges

La justice et les forces de l ordre me font penser à ces parents qui ne sont pas d accord sur la façon d éduquer leurs enfants.. Quand l un dit non, l autre dit oui.,et on sait tous les conséquences de ce genre d éducation sur un enfant et sur le fait que l un des parents va arrêter de s occuper de l éducation de son enfant afin d éviter les conflits avec l autre.

Et pour concernant le couple Justice/police,, il y a une tierce personne qui leur met en plus des bâtons dans les roues si je puis dire qui est la politique.

Attends avec impatience voir les forces de l'ordre arrêter de lutter pour rien et de se contenter du minimum syndical si je puis dire

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.