De la prison avec sursis pour avoir menacé le personnel de l'hôpital St Joseph St Luc

De la prison avec sursis pour avoir menacé le personnel de l'hôpital St Joseph St Luc
photo d'illustration - Lyonmag.com

Un Villeurbannais de 25 ans a été condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir agressé le personnel de l'hôpital St Joseph-St Luc à Lyon.

Le jeune homme avait été interpellé lundi matin, alors qu'il venait d'uriner sur du matériel médical. En état d'ivresse, il n'a pas hésité à menacer un agent de sécurité avec une béquille, avant de s'en prendre à une aide-soignante. Connu des services de police, l'individu menaçait le personnel de revenir avec des grenades.

Il a finalement été interpellé par la police arrivée en renfort. Condamné à de la prison avec sursis, il a été laissé libre.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Doubien le 25/06/2020 à 17:04

Encore un verdict inutile...

Signaler Répondre

avatar
Mega69 le 25/06/2020 à 00:34

Intolérable !! Menace avec arme en plus ! C est qui ces juges ? Il leur faut quoi ? Dommage qu' ils ne soient pas concernés un jour ! Mais bon ... ils vont dans des cliniques privées ou ils ont les moyens de payer ! Il faudrait en révoquer quelques uns et nommer des gens du peuple à là place des fantoches !

Signaler Répondre

avatar
miou le 24/06/2020 à 16:56
Le casque et le bâton a écrit le 24/06/2020 à 11h48

'Laissé libre'... les mots clés qui se traduisent par justice française laxiste.

il a uriné en public et fait des menaces verbales... si on allait en prison pour cela la moitié des hommes (et particulièrement les trolls de forum de droite) s'entasseraient dans nos geôles !

Signaler Répondre

avatar
Duc de pouille le 24/06/2020 à 12:56

Ces béquilles fallait lui les casser sur la gueule à cette pourriture.... Ou la clé
D étranglement à cet individu qui mérite même pas de vivre ou une bonne douche à 8 degré pour le dessaouler......

Signaler Répondre

avatar
juste comme ca le 24/06/2020 à 12:23

la béquille.... c est l arme qui détruit la vie de Marin

en tout cas, il est libre, meme si il met la vie des malades en danger


justice nulle a chier

Signaler Répondre

avatar
Le casque et le bâton le 24/06/2020 à 11:48

'Laissé libre'... les mots clés qui se traduisent par justice française laxiste.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.