Lyon : la Métropole veut reprendre la Cité de la gastronomie

Lyon : la Métropole veut reprendre la Cité de la gastronomie
Photo d'illustration - LyonMag

Ce lundi soir, la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon a annoncé la fin de son activité

Officiellement, ce sont "les lourds impacts engendrés par la crise sanitaire du coronavirus que le pays traverse depuis mars 2020" qui sont à l’origine de la fermeture définitive des lieux dans le Grand Hôtel-Dieu. Mais depuis l’ouverture en octobre dernier, et même avec un investissement de plus de 17 millions d’euros, le projet avait fait un vrai bide. 

Dans un communiqué publié ce mardi, la Métropole de Lyon affirme qu’une délibération sera proposée au vote lors du Conseil prévu fin juillet. "La décision de Magma Culturaconfirme que ce projet n’était pas viable dès sa genèse" explique la collectivité qui précise que "l’avenir du lieu sera étudié en lien étroit avec les parties prenantes du projet, dont les mécènes".  Ainsi, la réouverture rapide au public du Grand Dôme est en cours d’étude. 

X
12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Raffin le 08/07/2020 à 13:24

Le grand Dôme est ouvert, c'est le bar de l'hôtel Intercontinental, j'y était vendredi.

Signaler Répondre

avatar
Khmer noir le 08/07/2020 à 07:59

A abolir, avec la 'fête' des lumières et le beaujoulais 'nouveau'.

Signaler Répondre

avatar
Petrus le 08/07/2020 à 07:40

encore du gaspillage d'argent public en perspective. décidément rien n'a changé

Signaler Répondre

avatar
Dehors manu l'embrouille le 08/07/2020 à 07:06

Le fric qui passe par les fenêtres NOTRE FRIC

Signaler Répondre

avatar
ouf! le 08/07/2020 à 05:11

J’ai peur que notre ville croule sous le poids de la dette.

Signaler Répondre

avatar
uyjkugjhkjh le 07/07/2020 à 21:50

Plutôt que de dépenser de l'argent inutilement dans ce projet qui n'intéresse personne, ne pourrait on pas refaire la façade de l'école Berthelier, qui n'a pas été refaite en 140 ans, le truc part en miette, y'a des trous, des parties sont noires pollution, y'a de la rouille, la crasse est omniprésente,... Ca serait pas du luxe. Et y'a probablement le système d'eau à revoir et la clim/chauffage, si ça n'a pas été corrigé depuis 1992.

Signaler Répondre

avatar
céem le 07/07/2020 à 19:53

Espérons que les écolos ne vont pas rouvrir les robinets à billets pour faire plaisir à Marguain qui va encore se gaver !!!

Signaler Répondre

avatar
Hugo D le 07/07/2020 à 18:48

Soit le projet est viable économiquement et il faut le soutenir, soit c'est un projet foireux qu'il vaut mieux abandonner.

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 07/07/2020 à 18:41

Un truc de riche pour les riches et simplement pour les Khmers Rouge... Bouffer une simple assiette de salade quoté 3 étoiles à plusieurs dizaines d'euros......
Impossible et humiliation totale pour 80% de la population française qui n'ont malheureusement pas les moyens financiers de manger ce type de salade.....

Signaler Répondre

avatar
Bidule inutile le 07/07/2020 à 18:21

et couteux, qui ne sert à rien au citoyen..stop à ce gadget

Signaler Répondre

avatar
Comment se faire avoir par des nuls le 07/07/2020 à 18:17

Colomb a oublié ! :
L'hôtel Dieu de Lyon et sa superbe façade de l'architecte Jacques Germain Soufflot fut pendant 8siècles un bel exemple d'hôpital qui recevait tous les malades et les indigents à changer de destination en 2010 pour devenir un temple du luxe et du commerce avec un hôtel 5 étoiles, une cité de la gastronomie et un centre de conférences. Rabelais qui y exerça de 1532 à 1535 doit se retourner dans sa tombe. En plein centre ville il était facile d'accès donc pratique pour les malades et le personnel. Pour faire passer le projet Gérard Colomb avait dit qu'il garderait les soins ambulatoires !

Signaler Répondre

avatar
Rien ne change, tant mieux le 07/07/2020 à 18:00

"dont les mécènes"... bon ben ça va, les écolos ne sont pas anticapitalistes, ouf :)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.