Qui pensait qu’il était si difficile de choisir un référent LREM Métropole ?

Qui pensait qu’il était si difficile de choisir un référent LREM Métropole ?
Ghislaine Torres - DR

Morgan Griffond, rencontré au siège de LyonMag.com, sur les rives de la Saône, juste après son élection comme référent LREM du Rhône, était soudainement devenu intarissable quand une sorte de petit pigeon noir avait jailli d’entre deux nénuphars sur un plan d’eau proche des bureaux.

Mais aujourd’hui, quand on lui demande par sms s’il pense que le bureau exécutif (burex) parisien de LREM va enfin se décider à nommer une référente pour la Métropole, on ne peut obtenir plus qu’un sec : "Aucune certitude, bon week end", beaucoup moins donc que ce qu’on avait appris grâce à lui sur notre voisine la Gallinule (car ce n’était pas un pigeon noir, en fait).

Des rumeurs laissent espérer que le choix du burex pourrait être fait ce lundi et que l’on saura enfin qui, de Ghislaine Torres, de Sarah Peillon ou d’une troisième personne, a été préférée. La double offensive de Caroline Abadie (Isère) et la lettre d’Yves Blein (Rhône) contre la candidature Sarah Peillon ont empêché sa nomination fin novembre sur fond de rancœur non digérée de la campagne des métropolitaines et coup de billard à trois bandes pour l’avenir. Pour le député Yves Blein, qui soutient Ghislaine Torres, le fait que Sarah Peillon soit rémunérée par Jean-Louis Touraine comme assistante parlementaire pose problème quand le député Touraine prend des positions divergentes par rapport à celle des députés du groupe.

Ce fut le cas au moment du récent vote de la controversée loi sur la sécurité globale où Jean-Louis Touraine s’est abstenu alors que tous ses collègues rhodaniens ont voté pour. Si Sarah Peillon était référente de la Métropole, la situation serait délicate. Reste la difficulté mi-réelle mi-paravent pour le parti LREM de choisir une référente qui - il y a un an - décidait d’être porte-parole de David Kimelfeld alors dissident LREM contre le candidat officiel : Gérard Collomb.

Sarah Peillon, malgré le soutien indéfectible d’une bonne partie des députés Lyonnais (Thomas Rudigoz et Anne Brugnera en tête) doit donc trouver un nouveau moyen de convaincre le burex parisien. Elle doit de plus faire face à l’hostilité d’Olga Givernet – député de la 3e circo de l’Ain - qui mène une pré-campagne pour obtenir l’investiture d’En Marche comme tête de liste aux Régionales à coup de réunions zoom avec tous les comités LREM possibles, et qui considère, curieusement, que l’influence de David Kimelfeld risque de lui barrer le chemin. Elle doit aussi déjouer les stratégies de Ghislaine Torres, certes plus habituée aux négociations commerciales, mais qui semble apprendre vite en politique.

Pour essayer de convaincre Stéphane Guerini (le chef d’En Marche) de la nommer référente, Ghislaine Torres a imaginé un organigramme qu’elle lui a fait parvenir et qui prévoit un rôle important à son adversaire si elle se rangeait derrière elle. Elle a même appelé Sarah Peillon pour tenter de la convaincre. Mais cette dernière ne s’est pas laissé attendrir, elle a écourté la conversation.

La situation est donc toujours aussi peu limpide. Les choses ne risquent pas de s’arranger si LREM ne choisit pas ce lundi, car s’il y a une chose qui réunit Ghislaine Torres et Sarah Peillon, c’est qu’elles ne parlent pas à la presse.

@lemediapol

Tags :

Politique

LREM

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Précisions le 05/12/2020 à 19:11

C'est comme le PS on n'en entendra plus parler dans pas longtemps...

Signaler Répondre

avatar
Pat le 05/12/2020 à 17:48

Ils sont tous mauvais ces lrem !

Signaler Répondre

avatar
Et alors ? le 05/12/2020 à 17:06
ratatouille a écrit le 05/12/2020 à 10h45

LREM ca existe encore ?

Parce que vous êtes pour qui vous ?

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 05/12/2020 à 15:25

A t-on vraiment besoin d'un référent sans COTER et sans COPOL ??

Signaler Répondre

avatar
larème le 05/12/2020 à 14:28
ratatouille a écrit le 05/12/2020 à 10h45

LREM ca existe encore ?

Espèce nuisible en voie d'extinction.

Signaler Répondre

avatar
PERRIN le 05/12/2020 à 14:20

Mettre quelqu'un de cette espère, ça collerait tout à fait :

https://www.lagauchemorale.com/actualites/article/bruno-bonnell-en-marche-pour-etre-le-cahuzac-de-macron

Article public vérifiable pour qui veut bien prendre le soin de le constater

Signaler Répondre

avatar
Terminator...... le 05/12/2020 à 11:41

Notez au passage que pas mal de lois sont passées depuis l arrivé de macron... Par rapport aux anciens présidents qui ont laissé pourrir la situation car manque de courage de leur parti.. Normal.. Le fric et rien d autres.....

Signaler Répondre

avatar
Terminator...... le 05/12/2020 à 11:41

Notez au passage que pas mal de lois sont passées depuis l arrivé de macron... Par rapport aux anciens présidents qui ont laissé pourrir la situation car manque de courage de leur parti.. Normal.. Le fric et rien d autres.....

Signaler Répondre

avatar
kikou le 05/12/2020 à 11:37

IL reste tous ceux qui n'ont pas pu être recasés par un pére , une mère, un tonton ....

Signaler Répondre

avatar
Lrem médiocre le 05/12/2020 à 11:19

Lrem à éradiquer ! Des menteurs en puissance ! Je vous souhaite le pire

Signaler Répondre

avatar
Quel vide... le 05/12/2020 à 11:07

vite un référent, ça manque, mettez la Caroline Collomb, succès assuré il y aura du spot..vas-y Caro

Signaler Répondre

avatar
ratatouille le 05/12/2020 à 10:45

LREM ca existe encore ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.