Lyon : condamnation du pharmacien qui continuait à vendre des masques malgré la réquisition

Lyon : condamnation du pharmacien qui continuait à vendre des masques malgré la réquisition
Photo d'illustration - LyonMag

Le gérant de la Pharmacie de l’Hôtel-Dieu, située place de la République dans le 2e arrondissement de Lyon, a été jugé ce mardi.

Il était soupçonné d’avoir continué à vendre des masques de protection à des prix prohibitifs, alors que le gouvernement avait ordonné une réquisition. C’est un infirmier qui, en mars dernier alors que la pandémie de Covid-19 démarrait, avait découvert le pot aux roses et qui avait prévenu la préfecture.

Pour avoir poursuivi ses ventes, et surtout avoir refusé de fournir son stock de masques gratuitement au personnel de santé, le pharmacien avait d’abord fait l’objet d’un rappel à la loi. Malgré cet avertissement, l’homme avait multiplié ses ventes, y compris à destination de Blacks Blocs en marge d’une manifestation. Au total, l’individu a réussi à générer une marge d’un peu plus de 1000 euros pour 1700 masques écoulés en seulement douze jours. Le prix d’une boîte était d’ailleurs monté de 49,50 euros à 59 euros.

A l'époque, l’intéressé nous avait envoyé un message, juste avant son interpellation : "Le rôle des médias est de dire la vérité aux Français et de ne pas juste répéter la doctrine mensongère du gouvernement actuel qui ne manquera pas de tomber vu sa gestion calamiteuse de la pandémie COVID-19. Le prochain gouvernement cherchera les responsables et les coupables. Votre devoir est d'alerter la population sur la nécessité de protéger ses voies respiratoires avec un masque éventuellement "fait maison" qui sera malgré tout une protection efficace pour limiter la contamination et limiter le nombre de malades et de morts".

A la barre, le pharmacien a affirmé qu’il n’avait pas compris que la vente aux particuliers était interdite. Une justification peu crédible, à la vue de son message, et quand on sait que les médias relayaient largement les premières mesures sanitaires contre l’épidémie. Selon le Progrès, l’homme a été condamné par le tribunal correctionnel à 4000 euros d’amende, dont 2000 avec sursis. Il devra également verser 3000 euros de dommages et intérêts au conseil de l’ordre national de la profession.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
intru 2 le 21/01/2021 à 07:19
axel a écrit le 20/01/2021 à 18h38

pharmacie hotel dieu

Et les politicards , ils vont se faire combien de fric , avec la pandémie , indirectement ?.....

Signaler Répondre

avatar
juges rouges le 20/01/2021 à 19:30

5000€ pour ça ?
un dédommagement que beaucoup souhaiterai toucher lors de procès en correctionnel ou pénal

Signaler Répondre

avatar
Momo84 le 20/01/2021 à 19:23

Vous voulez démontrez que certains juges sont des fantaisistes en ne faisant pas preuve de discernement seulement lorsqu'il s'agit de l'élite : ce jugement inique !
En ramant avec la menteuse professionnel Si bete ils démontrent leur probité et leur recul par rapport a la société et leur carrière...

Signaler Répondre

avatar
axel le 20/01/2021 à 18:38

pharmacie hotel dieu

Signaler Répondre

avatar
Terminator...... le 20/01/2021 à 17:39

Cet apothicaire mérite d être écartelé comme au temps du moyen âge...

Signaler Répondre

avatar
Votre pseudo le 20/01/2021 à 12:56
lugdunum a écrit le 20/01/2021 à 11h30

La mascarade initiée par le gouvernement continue !

La mascarade de quelques excités politiques qui en font des couches pour rien dans votre genre est bien pire !

Signaler Répondre

avatar
keke69 le 20/01/2021 à 12:53

Drole de pharmacien honte a lui il doit mettre un masque de bandit ,mais surement pas de zorro

Signaler Répondre

avatar
lugdunum le 20/01/2021 à 11:30

La mascarade initiée par le gouvernement continue !

Signaler Répondre

avatar
Zieri le 20/01/2021 à 10:59

Combien manifestent maintenant contre les masques ?

Signaler Répondre

avatar
money le 20/01/2021 à 10:30

le fric d'abord

Signaler Répondre

avatar
fisc le 20/01/2021 à 10:16

Pas étonné par l'exceptionnelle clémence (dans les autres épidémies de ce type c'était la prison ferme historiquement...), y'a une pénurie de médecins et les pharmaciens sont dans la pénurie, à cause de l'ex numérus clausus, que l'ordre des médecins a organisé pour éviter une concurrence qui aurait fait baissée leurs revenus....

Mais bon au vu du passif de fraude (comme celle de la caisse) qui revient régulièrement dans les articles du bofip, où ont peut voir que la profession de pharmaciens se fait amendé en masse par le fisc, par... quart voir tiers de cette profession, on aurait néanmoins pu s'attendre à 1 ou 2 zéros en plus derrière le montant de l'amende...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.