Le meurtrier présumé de Victorine également suspect pour un viol commis dans le Rhône en 2018 ?

Le meurtrier présumé de Victorine également suspect pour un viol commis dans le Rhône en 2018 ?

Depuis plusieurs mois, Ludovic Bertin garde le silence dans sa cellule de la prison d'Aiton en Savoie.

Selon le Dauphiné Libéré, le meurtrier présumé de Victorine à Villefontaine en septembre dernier ne répond plus aux questions des enquêteurs depuis qu'il a avoué en partie les faits.

Nos confrères révèlent que le jeune homme âgé de 25 ans a été extrait de la prison savoyarde ce mardi pour être placé en garde à vue et être interrogé par les membres de la Section de recherches de Grenoble. Mais pas concernant Victorine. C'est une autre enquête qui aurait été reliée à Ludovic Bertin : un viol commis en 2018 dans le département du Rhône, dont il est natif. Le parquet de Grenoble a confirmé, précisant que la victime âgée de 20 ans à l'époque a porté plainte en 2020. Elle aurait reconnu l'individu après la publication de photos de lui lors de son arrestation l'automne dernier.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Fructis le 09/02/2021 à 10:41

Il mérite perpette, mais il vont lui mettre 10ans il va en faire 5 et basta.

Signaler Répondre

avatar
Danyel le 04/02/2021 à 15:02

Prison et castration .

Signaler Répondre

avatar
Bribri le 03/02/2021 à 23:37

Pensons aux familles de ces personnes qui ont subi ces violences. Et quand vous pensez qu'il a une compagne et un enfant ! Une fille ? va t elle subir dans sa vie d'adulte ce que son père a fait à ces deux personnes... Et peut être d' autres concerneés. Mais dans toutes ces violences il faudrait parler des parents, de l'enfance, tout vient de là, des parents qui font des gosses sans vraiment s'en occuper, qui pensent qu'à toucher les alloc.

Signaler Répondre

avatar
Prout le 03/02/2021 à 16:20

Quelle grosse m.... ce mec !

Signaler Répondre

avatar
Si ana le 02/02/2021 à 14:47

Un délinquant sexuel...
Avec ce profil qui se croit au-dessus des règles et s'empare des jeunes filles comme étant sa propriété...il faut l'éduquer et l'enfermer pour lui faire entendre raison. Cette mentalité complexe peut s'avérer désastreuse pour l'entourage et même ses amis ne le comprennent pas.
Suivi psychologique...la violence fera assaut dans plusieurs circonstances. Retenez-le...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.