Près de Lyon : il force le barrage des gendarmes puis prend la fuite à pied

Près de Lyon : il force le barrage des gendarmes puis prend la fuite à pied
Photo d'illustration - LyonMag

Durant la soirée du 6 février dernier, les gendarmes de Villefranche-sur-Saône ont mis en place un contrôle routier sur la commune de Dracé, au nord de Lyon. 

Les militaires ont alors vu une Peugeot 307 arriver vers eux à très vive allure. L’homme derrière le volant a accéléré en direction de deux gendarmes pour refuser le contrôle.  L’un d’eux a été forcé de se décaler pour éviter de se faire faucher. Le fonctionnaire a néanmoins réussi à utiliser son stop stick pour faire éclater une roue de la voiture folle. Malgré un pneu crevé, le chauffard a continué encore quelques kilomètres avant d’abandonner son véhicule dans un chemin de terre. 

Grâce aux recoupements des militaires, le suspect a été interpellé dès le lendemain. Placé en garde à vue, ce dernier a reconnu les faits. Laissé libre, il est convoqué prochainement au tribunal pour répondre des faits de refus d’obtempérer aggravé. 

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
JusticeLaxisteEtGauchiste le 07/03/2021 à 20:56

Laissé libre alors qu’il a failli tuer un gendarme, en lui fonçant délibérément dessus...

Quelle honte cette justice....

Signaler Répondre

avatar
El Mero Mero le 15/02/2021 à 14:03

Peut etre que le malfrat va porter plainte pour crevage de pneus, pour l indemnisation de ses pneus crevés,
Il ne trouve pas cela normal et veut faire jouer l assurance des militaires,
Pourquoi pas, le juge l a laissé libre pour faire ses démarches,,

Signaler Répondre

avatar
mamipouzo le 12/02/2021 à 13:24

Tout est normal, quoi.

Signaler Répondre

avatar
Nino 69 le 12/02/2021 à 13:10

Laissé libre ben voyons ????

Signaler Répondre

avatar
Connor McLeod le 12/02/2021 à 11:31

" L’un d’eux a été forcé de se décaler pour éviter de se faire faucher"

Tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique.
Il faut arrêter de laisser passer de tels agissements.

Signaler Répondre

avatar
Yo le 12/02/2021 à 11:24

Laissé libre ...... Les voix de la justice sont impénétrables ......

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.