Attaque informatique à l'hôpital de Villefranche : Emmanuel Macron veut un plan d'un milliard d'euros pour la cybersécurité

Attaque informatique à l'hôpital de Villefranche : Emmanuel Macron veut un plan d'un milliard d'euros pour la cybersécurité
photo d'illustration - Lyonmag.com

Trois jours après l'attaque informatique qui a paralysé l'hôpital Nord-Ouest, Emmanuel Macron a participé à une visio-conférence sur le thème de la cybersécurité ce jeudi midi.

Le président français a indiqué vouloir "mettre la France à niveau", avec notamment une enveloppe de 500 millions d'euros destinée à la partie recherche-développement. Emmanuel Macron veut également faire passer le chiffre d'affaires de la cybersécurité de 8 milliards d'euros en 2019, à 25 milliards en 2025, avec l'ambition également de doubler le nombre d'emplois du secteur, pour passer de 20 000 à 40 000 postes dans ce domaine. L'objectif pour le chef de l'Etat est de placer au moins trois entreprises françaises parmi le top niveau mondial.

Pour cela, un projet de cyber-campus, réunissant un millier de professionnels dans le quartier de la Défense à Paris, est amené à voir le jour. Une enveloppe de 74 millions d'euros sera consacrée à ce projet.

Car pour Emmanuel Macron, "cette menace est extrêmement sérieuse et touche tous les secteurs, dont les hôpitaux dans 11% des cas". Pour le prévenir, ce dernier dit vouloir "se doter de systèmes plus résilients, plus robustes et prévoir des systèmes de défense".

Des représentants de l'hôpital de Villefranche participaient notamment à cette visio-conférence. Trois jours après l'attaque, le groupe hospitalier n'a toujours pas accès à ses données. Les services de chirurgie, maternité et néo-natalité sont toujours opérationnels. En revanche, les urgences sont détournées vers la clinique d'Arnas.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
lagazet le 18/02/2021 à 16:27

C'est de la prévention qu'il aurait fallu appliquer, c'est toujours pareil , il faut qu'il y ai une catastrophe pour penser à agir . .. c'est comme pour tout le reste, quand le ver est dans le fruit c'est trop tard. .

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.