Festivals d’été autorisés : à Lyon ça va donner quoi ?

Festivals d’été autorisés :  à Lyon ça va donner quoi ?
LyonMag

C’est une lueur d’espoir pour le monde de la culture.

Les festivals d’été pourront se tenir en France mais sous certaines conditions. A l’issue d’un nouvel échange ce jeudi avec les organisateurs des festivals, la ministre de la Culture a annoncé le cadre dans lequel ces évènements pourraient se tenir cet été.

Deux paramètres principaux sont retenus : les organisateurs sont incités à imaginer des formats différents avec une jauge maximale de public de 5 000 spectateurs, "avec distanciation, sur un même site et pour un même évènement-comme celle qui était en vigueur l’été dernier" mais aussi "des modalités d’accueil du public en configuration assise".

A Lyon, on pense bien sûr aux Nuits de Fourvière qui se déroulent entre les mois de juin et juillet. L’édition 2020 a été annulée comme de nombreux autres festivals mais 2021 pourrait être synonyme de reprise. A la fin du mois de décembre, les organisateurs annonçaient sur leur page Facebook attendre "encore quelques semaines pour faire connaître la forme du festival et sa programmation".
Les deux conditions pourraient en tout cas être réunies en raison du lieu principal du festival, à savoir le Théâtre Antique de Fourvière qui accueille en temps normal les spectateurs assis. Selon Dominique Delorme, le directeur des Nuits de Fourvière, interrogé par le Progrès, la jauge maximale pourrait être de 2 000 personnes. "L’annonce d’une jauge maximale à 5000 personnes avec distanciation sociale va permettre aux festivals d’adapter leur économie à ces paramètres, de dessiner une programmation, de définir des productions et de faire appel à des prestataires techniques", explique-t-il au quotidien régional.  

Concernant les Nuits Sonores, les mesures sanitaires s’annoncent beaucoup plus compliquées à faire respecter puisque les festivaliers font la fête debout, notamment à la Sucrière dans le 2e arrondissement et dans les anciennes usines Fagor-Brandt dans le 7e.

Du côté du Felyn Stadium Festival, l’édition 2021 est (pour le moment) programmée les 18 et 19 juin avec en têtes d’affiche les Black Eyed Peas, Macklemore ou encore les Red Hot Chili Peppers. Même si la tentation de se lever serait grande, le Groupama Stadium pourrait être en capacité d’organiser les concerts assis. Mais la question se pose de la pertinence, notamment d'un point de vue financier, de faire venir des stars internationales pour un public de seulement 5 000 personnes quand on sait que le concert à Décines de Coldplay en 2017 avait réuni plus de 55 000 spectateurs.

"Les deux enjeux majeurs sont d’éviter la disparition de festivals et d’inciter les festivals à adapter leur format pour permettre une saison festivalière en 2021", assure le ministère de la Culture qui annonce un fonds de soutien à hauteur de 30 millions d’euros.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
dormanime le 19/02/2021 à 15:51

Il va toujours avoir des voyou qui vont pas respecte sur 5000 personne il faudrais 1000polichers pour surveiller

Signaler Répondre

avatar
bruit le 19/02/2021 à 13:56

S'ils pouvaient retransformer la halle tony garnier en salle d'expo qu'en salle concert, c'est insupportable le bruit que fait la résonance sur les vitres, où qu'ils murent la vitres de la halle, en plus parait que le son est nul à l'intérieur ...

Signaler Répondre

avatar
artémis le 19/02/2021 à 11:28
SM69 a écrit le 19/02/2021 à 11h17

C'est mieux que rien. Reste à savoir si le piston "VIP" sera activé de plus belle...

Ah ! ça c'est sur que le risque c'est que certaines places soient vendues en sous-main , avant la vente officielle !!

Signaler Répondre

avatar
SM69 le 19/02/2021 à 11:17

C'est mieux que rien. Reste à savoir si le piston "VIP" sera activé de plus belle...

Signaler Répondre

avatar
artémis le 19/02/2021 à 11:03

C'est pas gagné , les p'tits gars !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.