Patrick Poivre d'Arvor accusé de viol : une intervention du journaliste déprogrammée à Lyon

Patrick Poivre d'Arvor accusé de viol : une intervention du journaliste déprogrammée à Lyon
PPDA - DR

Il devait venir à Lyon le 3 mars prochain pour parrainer l'Institut Supérieur de Formation au Journalisme et à la communication digitale qui doit ouvrir à Lyon en septembre prochain.

Patrick Poivre d'Arvor a finalement vu son intervention déprogrammée, quelques heures après avoir fait l'objet d'accusations de viols par Florence Porcel. L'ancien présentateur du JT de TF1 aurait dû "dévoiler sa vision des métiers du journalisme", à l'occasion d'une conférence de presse portant sur la nomination de Victor Gervasoni à la direction du Campus Sciences-U Lyon, cours Albert Thomas.

"Compte tenu de l'actualité de Monsieur Patrick Poivre d'Arvor, le réseau Eductive a souhaité déprogrammer sa participation à l'évènement", a-t-on appris ce vendredi.

Trois nouvelles grandes écoles ouvriront à la rentrée prochaine au sein du campus Sciences-U Lyon : l'ISFJ, l'institut supérieur de formation au journalisme, l'ICAN, l'institut de création et animation numérique, et EFET Studio Créa.

X
16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Yen jomp le 20/02/2021 à 19:18
Zig a écrit le 20/02/2021 à 08h13

Vous semblez être constamment mal à l'aise en déséquilibre entre défendre la victime d'un viol présumé ou défendre l'auteur, présumé, d'un viol.

Il y a un moment où on es tenté de prendre position:
quelle parole mettre en doute tant que les faits ne sont que présumés ?

Celle delà victime ?
Celle du violeur ?

La tendance me semble majoritairement être de mettre en doute la parole de la victime à ses détriments.

Tout comme vouloir, pour des raisons humanitaires, épargner la vie des violeurs récidivistes est s'autoriser à ce qu'un jour ils recommencent et fassent de nouvelles victimes.
C'est protéger le violeur plutôt que ses futures victimes, c'est un mauvais choix humanitaire.

Quand tu sera un grand garçon , mature , tu comprendra tous simplement, que sur cette terre , tes frères et sœurs aussi sont parfois de redoutables prédateurs , contrairement à tes préjugés enfantins . Un proverbe chinois, dit bien ´ honore tes ennemis et méfie toi de tes amis ´.

Signaler Répondre

avatar
La mytho au femens le 20/02/2021 à 19:07
# balance Ta truie . a écrit le 19/02/2021 à 18h58

Encore UNE qui a besoin d’Argent .

+ 1000 , bravo .

Signaler Répondre

avatar
La justice, n’a pas besoin de mediacon. le 20/02/2021 à 19:06
Zig a écrit le 20/02/2021 à 08h13

Vous semblez être constamment mal à l'aise en déséquilibre entre défendre la victime d'un viol présumé ou défendre l'auteur, présumé, d'un viol.

Il y a un moment où on es tenté de prendre position:
quelle parole mettre en doute tant que les faits ne sont que présumés ?

Celle delà victime ?
Celle du violeur ?

La tendance me semble majoritairement être de mettre en doute la parole de la victime à ses détriments.

Tout comme vouloir, pour des raisons humanitaires, épargner la vie des violeurs récidivistes est s'autoriser à ce qu'un jour ils recommencent et fassent de nouvelles victimes.
C'est protéger le violeur plutôt que ses futures victimes, c'est un mauvais choix humanitaire.

Et vous vous faites le procès d’une personne , AVANT même le l’avoir jugé ? De plus dans la société actuellement, ils cultivent le mensonge et la contradiction, il n’y a cas voir , simplement, le monde scientifique divisé en deux sur le coronavirus et ses conséquences, confinements, isolement, suicides ....bref, si la justice le juge coupable, Alors, OUI, il ira en prison, en attendant arrêtez d’accuser n’importe qui de n’importe quoi , cela détruit des innocents qui , comme beaucoup sont accusés à torts. Demain , ont peut nous accuser ne choses horribles, juste pour détruire ou discréditer une personne,un parti, un mouvement, ect...

Signaler Répondre

avatar
Zig le 20/02/2021 à 08:13
Malika a écrit le 19/02/2021 à 17h51

La présomption d’innocence n’existe plus ? Le tribunal médiatique à déjà jugé et condamné ! Cela me mets très mal à l’aise, d’un côté viol ou harcèlement c’est inacceptable de l’autre tant que les faits ne sont pas avérés on condamne une personne et on détruit sa vie. N’importe qui demain peut dénoncer un viol un harcèlement envers n’importe quel homme ou femme et on sera automatiquement condamné ?

Vous semblez être constamment mal à l'aise en déséquilibre entre défendre la victime d'un viol présumé ou défendre l'auteur, présumé, d'un viol.

Il y a un moment où on es tenté de prendre position:
quelle parole mettre en doute tant que les faits ne sont que présumés ?

Celle delà victime ?
Celle du violeur ?

La tendance me semble majoritairement être de mettre en doute la parole de la victime à ses détriments.

Tout comme vouloir, pour des raisons humanitaires, épargner la vie des violeurs récidivistes est s'autoriser à ce qu'un jour ils recommencent et fassent de nouvelles victimes.
C'est protéger le violeur plutôt que ses futures victimes, c'est un mauvais choix humanitaire.

Signaler Répondre

avatar
savadeçoi le 20/02/2021 à 06:56

Quand on a la grosse tête (pas bien pleine comme on veut le faire croire ) ,on se croit tout permis ! On va en apprendre de bien belles , et c'est bien mérité .

Signaler Répondre

avatar
Boloss le 20/02/2021 à 05:10
Fellow. a écrit le 19/02/2021 à 15h42

Quand on est riche et célèbre on est la cible idéale pour une pisse copie en manque de notoriété...

Quand on est une femme, pas la peine d’être riche et célèbre pour être la cible de toutes sortes d’agressions.

Signaler Répondre

avatar
# balance ta truie,mdr. le 19/02/2021 à 20:49
Pigé a écrit le 19/02/2021 à 19h38

Lamentable propos aviné.

´Peggy ´ ont t’a tous reconnu , mdr.

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 19/02/2021 à 19:38
# balance Ta truie . a écrit le 19/02/2021 à 18h58

Encore UNE qui a besoin d’Argent .

Lamentable propos aviné.

Signaler Répondre

avatar
# balance Ta truie . le 19/02/2021 à 18:58

Encore UNE qui a besoin d’Argent .

Signaler Répondre

avatar
Adèle inquant le 19/02/2021 à 18:52

# détruit ton prochain ! Quelle honte , et la présomption d’innocence ? En cas d’allégations mensongères, les juges devraient donner des peines de prisons très sévères à ses mythomanes .

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 19/02/2021 à 18:23

"parrainer l'Institut Supérieur de Formation au Journalisme et à la communication digitale"

Ah ah ah ! Bref...

Signaler Répondre

avatar
lagazet le 19/02/2021 à 18:14

C'est normal que sa conférence soit annulée, plutôt que de se faire peut être vilipender , à tort ou à raison ....

Signaler Répondre

avatar
Malika le 19/02/2021 à 17:51

La présomption d’innocence n’existe plus ? Le tribunal médiatique à déjà jugé et condamné ! Cela me mets très mal à l’aise, d’un côté viol ou harcèlement c’est inacceptable de l’autre tant que les faits ne sont pas avérés on condamne une personne et on détruit sa vie. N’importe qui demain peut dénoncer un viol un harcèlement envers n’importe quel homme ou femme et on sera automatiquement condamné ?

Signaler Répondre

avatar
O le 19/02/2021 à 15:47
Fellow. a écrit le 19/02/2021 à 15h42

Quand on est riche et célèbre on est la cible idéale pour une pisse copie en manque de notoriété...

Qu'est ce qui te fait croire que ce n'est pas la réalité ? Toujours vouloir blâmer la victime

Signaler Répondre

avatar
Tonkin le 19/02/2021 à 15:44

Serait-ce une mode ? Malgré la présomption d'innocence, le réseau EDUCTIVE manque sérieusement d'éducation. C'est quand même malheureux de médiatiser cette mode, si PPDA est relaxé, il sera banni par ses adeptes.

Signaler Répondre

avatar
Fellow. le 19/02/2021 à 15:42

Quand on est riche et célèbre on est la cible idéale pour une pisse copie en manque de notoriété...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.