Virée mortelle de la Confluence : deux ans de prison ferme pour le conducteur, du sursis pour ses deux passagers

Virée mortelle de la Confluence : deux ans de prison ferme pour le conducteur, du sursis pour ses deux passagers
photo d'illustration - Lyonmag.com

Le tribunal pour mineurs de Lyon a rendu son jugement ce jeudi dans l'affaire de la virée mortelle de la Confluence, en juillet 2014.

Maël, Thibault et Ludovic, trois jeunes originaires de la Loire et de la Haute-Loire étaient morts noyés.

Le conducteur de la voiture, jugé pour homicide involontaire, a été condamné à quatre ans de prison dont deux avec sursis probatoire. Il devra également indemniser les victimes. Ses deux passagers, qui étaient poursuivis pour omission de porter secours, ont, eux, écopé de dix mois de prison avec sursis.

Dans la nuit du 25 au 26 juillet 2014, ces six amis venus de Firminy dans la Loire s'étaient offert une virée dans le quartier de la Confluence à Lyon. Perdu, ivre et sous l'emprise du cannabis, Adel, le conducteur âgé de 17 ans à l'époque avait mené le véhicule sur le quai Rambaud à l'entrée de la darse avant de terminer sa course dans la Saône. Sur les six occupants, trois n'avaient pas pu sortir de l'habitacle, et avaient trouvé la mort.

20 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Libellule le 19/03/2021 à 00:29

1 ou 10 morts = même sentence = chercher l'erreur...

Signaler Répondre

avatar
kakou le 18/03/2021 à 23:28

notre société est violente

Signaler Répondre

avatar
Yo le 18/03/2021 à 21:02
Malika a écrit le 18/03/2021 à 17h01

Conduite sans permis, alcool, cannabis il est bien évident que l’assurance du véhicule ne fonctionnera pas, il va passer sa vie a payer..... en plus de la culpabilité sa vie est fichue comme celles de ses camarades morts à cause de son inconscience

Sont ils capable de le comprendre. A la vue de la liste des délits, s'ils étaient capable de comprendre quelquechose, ils n'auraient pas fait toutes ces conneries.
Je doute qu'ils soient "récupérables" malheureusement !

Signaler Répondre

avatar
Oooo le 18/03/2021 à 20:39
Annabelle a écrit le 18/03/2021 à 19h06

Bla bla bla-bla... Fais les les DEUX ANS de prison et après tu verra , si c’est pa LONG et cher payés ! La justice a fait son travail point barre , et l’a fait très bien avec un jugement très dur .

Et si c’était ton entourage qui avait perdu la vie pour toi 2 ans ça aurait suffit ?!

Signaler Répondre

avatar
kikou le 18/03/2021 à 20:27
Nounours a écrit le 18/03/2021 à 19h10

Un pauvre jeune qui est sortie bringué avec ses potes et n’a jamais voulut tué qui que soit , c’est le destin . Sa conscience sera toujours la , pour lui rappeler ses amis disparus dont ,il se sentira responsable, même si , c’est un destin cruel .

Non Monsieur. Il y a la vie, ce que chacun doit défendre. En l'ocurrence, dans ce cas précis, aucun des 6 protagonistes de s'est soucier de sa propre vie, encore moins de celles de leurs camarades. Par l'inconscience de conduire en ayant pas le permis de conduire vu l'âge du conducteur, en étant tous ivres et drogués, c'est déjà aller à l'encontre de ce que vous appelez le destin. Ensuite, perte de contrôle et c'est le plongeon dans la rivière. 3 dont le conducteur, sortent indemnes laissant sans secours leurs camarades ( délit de fuite ) je rajouterais même un déni total de camaraderie. Ne pas porter secours ou ne pas appeler les secours , c'est un délit ayant entraîné la mort sans l' intention de la donnée. Là, Monsieur ce n'est pas le destin, c'est une provocation à la vie.

Signaler Répondre

avatar
Yo le 18/03/2021 à 20:25

Un jugement de quasi 7 ans après les faits !
La justice en France est une vraie catastrophe !

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 18/03/2021 à 19:11

Perso , je laisse tomber vos disponibilités et discours si long !

Signaler Répondre

avatar
Nounours le 18/03/2021 à 19:10

Un pauvre jeune qui est sortie bringué avec ses potes et n’a jamais voulut tué qui que soit , c’est le destin . Sa conscience sera toujours la , pour lui rappeler ses amis disparus dont ,il se sentira responsable, même si , c’est un destin cruel .

Signaler Répondre

avatar
Annabelle le 18/03/2021 à 19:06
Terminator a écrit le 18/03/2021 à 17h57

3 morts.. BON sang C est pas cher payer... Venez pas me donnez des leçons de droits ou justice ne rime pas avec intelligence dans cette triste affaire....

Bla bla bla-bla... Fais les les DEUX ANS de prison et après tu verra , si c’est pa LONG et cher payés ! La justice a fait son travail point barre , et l’a fait très bien avec un jugement très dur .

Signaler Répondre

avatar
Malika le 18/03/2021 à 18:55
kikou a écrit le 18/03/2021 à 17h30

Ils sont 6 inconscients dans cette affaire. Mais comparons la à l'affaire des gendarmes hors service, ivres dont le conducteurs avaient percuté deux passants. La justice dans ce cas précis, exerce des poursuites envers le passager et les deux autres restés dans le village parce qu'ils n'ont pas empêcher le conducteur de conduire. Dans l'affaire de l'accident de la virée de la Confluence, la justice tient compte malheureusement que le conducteur et les passagers étaient mineurs au moment des faits d'où la légèreté des peines. La justice a t-elle condamné les deux survivants présents dans la voiture, de ne pas avoir interdit au conducteur de prendre le volant, comme elle le fait pour les gendarmes, hors service ?

Très bonne question !

Signaler Répondre

avatar
Terminator le 18/03/2021 à 17:57

3 morts.. BON sang C est pas cher payer... Venez pas me donnez des leçons de droits ou justice ne rime pas avec intelligence dans cette triste affaire....

Signaler Répondre

avatar
kikou le 18/03/2021 à 17:30

Ils sont 6 inconscients dans cette affaire. Mais comparons la à l'affaire des gendarmes hors service, ivres dont le conducteurs avaient percuté deux passants. La justice dans ce cas précis, exerce des poursuites envers le passager et les deux autres restés dans le village parce qu'ils n'ont pas empêcher le conducteur de conduire. Dans l'affaire de l'accident de la virée de la Confluence, la justice tient compte malheureusement que le conducteur et les passagers étaient mineurs au moment des faits d'où la légèreté des peines. La justice a t-elle condamné les deux survivants présents dans la voiture, de ne pas avoir interdit au conducteur de prendre le volant, comme elle le fait pour les gendarmes, hors service ?

Signaler Répondre

avatar
Malika le 18/03/2021 à 17:01
Gécé a écrit le 18/03/2021 à 15h47

Au lieu de critiquer la décision et les juges qui l'ont rendu, renseignez vous : le fait de causer la mort de quelqu'un involontairement n'est pas un crime mais un délit, puni de 5 ans de prison maximum - article 221-6 du Code pénal :

Le fait de causer, dans les conditions et selon les distinctions prévues à l'article 121-3, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement, la mort d'autrui constitue un homicide involontaire puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.
En cas de violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement, les peines encourues sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75 000 euros d'amende.

S'agissant d'un mineur, les peines encourues sont divisées par deux.

Donc 4 ans de prison dont deux ans fermes, pour un mineur c'est beaucoup. On est loin d'une justice laxiste comme c'est faussement dénoncé. Les juges ne peuvent aller au delà de ce qui est prévu par le Code pénal.
Et puis, avoir la mort de 3 amis sur la conscience quand on a 17 ans, n'est ce pas déjà une peine en soi... ?

Conduite sans permis, alcool, cannabis il est bien évident que l’assurance du véhicule ne fonctionnera pas, il va passer sa vie a payer..... en plus de la culpabilité sa vie est fichue comme celles de ses camarades morts à cause de son inconscience

Signaler Répondre

avatar
Bouffon le 18/03/2021 à 16:53
Gécé a écrit le 18/03/2021 à 15h47

Au lieu de critiquer la décision et les juges qui l'ont rendu, renseignez vous : le fait de causer la mort de quelqu'un involontairement n'est pas un crime mais un délit, puni de 5 ans de prison maximum - article 221-6 du Code pénal :

Le fait de causer, dans les conditions et selon les distinctions prévues à l'article 121-3, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement, la mort d'autrui constitue un homicide involontaire puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.
En cas de violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement, les peines encourues sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75 000 euros d'amende.

S'agissant d'un mineur, les peines encourues sont divisées par deux.

Donc 4 ans de prison dont deux ans fermes, pour un mineur c'est beaucoup. On est loin d'une justice laxiste comme c'est faussement dénoncé. Les juges ne peuvent aller au delà de ce qui est prévu par le Code pénal.
Et puis, avoir la mort de 3 amis sur la conscience quand on a 17 ans, n'est ce pas déjà une peine en soi... ?

Arrête de défendre les criminels !!! JUSTICE LAXISTE,point barre

Signaler Répondre

avatar
Prout le 18/03/2021 à 15:51
LOL a écrit le 18/03/2021 à 15h00

2 ans qu'ils n'effectueront pas ;et c'est pas cher payé pour 3 morts ....Vive la justice laxiste

Oui c'est honteux et c'est tout le temps comme çà
Il faut impérativement revoir les lois

Signaler Répondre

avatar
Gécé le 18/03/2021 à 15:47

Au lieu de critiquer la décision et les juges qui l'ont rendu, renseignez vous : le fait de causer la mort de quelqu'un involontairement n'est pas un crime mais un délit, puni de 5 ans de prison maximum - article 221-6 du Code pénal :

Le fait de causer, dans les conditions et selon les distinctions prévues à l'article 121-3, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement, la mort d'autrui constitue un homicide involontaire puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.
En cas de violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement, les peines encourues sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75 000 euros d'amende.

S'agissant d'un mineur, les peines encourues sont divisées par deux.

Donc 4 ans de prison dont deux ans fermes, pour un mineur c'est beaucoup. On est loin d'une justice laxiste comme c'est faussement dénoncé. Les juges ne peuvent aller au delà de ce qui est prévu par le Code pénal.
Et puis, avoir la mort de 3 amis sur la conscience quand on a 17 ans, n'est ce pas déjà une peine en soi... ?

Signaler Répondre

avatar
LOL le 18/03/2021 à 15:00

2 ans qu'ils n'effectueront pas ;et c'est pas cher payé pour 3 morts ....Vive la justice laxiste

Signaler Répondre

avatar
PrixNobel le 18/03/2021 à 14:57

Il serait temps de juger un juge et qu'il prenne tarif,c'est n'importe quoi ces verdicts,qui sont ces gens

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 18/03/2021 à 14:42

Terrible aventure humaine qui se termine sous la Saône....Malheureusement, des personnes ne sont pas sorties de cette noyade involontaire.
La justice reste cependant très clémente concernant les sanctions !
Les noyés ne reviennent jamais !

Signaler Répondre

avatar
Pas cher le 18/03/2021 à 14:24

3 morts =2 ans . C'est les soldes dans la magistrature ?
j ai mal à ma justice

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.