L’Opéra de Lyon appelle à lever les occupations des lieux culturels

L’Opéra de Lyon appelle à lever les occupations des lieux culturels
Photo d'illustration - LyonMag

Serge Dorny se joint à trois autres directeurs de théâtres publics français dans cet appel.

L’Opéra national de Lyon, l’Odéon-Théâtre de l’Europe à Paris, La Criée Théâtre national de Marseille et le Théâtre national de Nice ont appelé ce mercredi à la levée des occupations des lieux culturels.

"Aujourd’hui, la réouverture au 19 mai est acquise et nous, directeurs et directrices de théâtres publics occupés, souhaitons rouvrir nos lieux, redonner aux artistes la possibilité d’exercer leur art, et aux spectateurs et spectatrices celles de nourrir leur vie d’autre chose que de leur vie familiale, professionnelle, ou parfois de leur solitude", peut-on lire dans un communiqué commun.

"Aujourd’hui les annonces du gouvernement, même si elles ne répondent pas à toutes les revendications, montrent que le dialogue existe et que des solutions sont recherchées pour prendre en compte les effets de la crise pour de nombreux intermittents jusqu’à la saison 22-23", poursuivent Stéphane Braunschweig (Odéon-théâtre de l’Europe), Macha Makeïeff (La Criée Théâtre national de Marseille), Muriel Mayette-Holtz (Théâtre national de Nice) et Serge Dorny dont le départ de l’Opéra de Lyon est par ailleurs prévu pour la fin de l’été.

"Après deux mois d’agoras qui ont leur ont permis d’exprimer des revendications et de peser sur les décisions du gouvernement, nous demandons aux occupants, notamment à la CGT qui est à l’origine du mouvement, de faire preuve de responsabilité et d’appeler à la levée des occupations en poursuivant le mouvement social par d’autres moyens que le blocage des lieux", estiment les quatre directeurs.

Le mouvement était arrivé mi-mars au sein de l’agglomération lyonnaise avec l’occupation du TNP de Villeurbanne puis de l’Opéra de Lyon où des sacs de couchage avaient notamment été installés.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
@Barnum Circus le 14/05/2021 à 07:46

« L'action des gouvernements »
Pas tous les gouvernements : certains pays ont fait ce qu’il fallait pour minimiser à la fois les victimes du Covid et les les victimes socio-économiques. Ces pays n’ont connu qu’une vague et leur économie s’en porte bien mieux. Chez nous, tout le monde n’est pas perdant... Au contraire, une minorité d’ultra riches a vu sa fortune bondir.

Signaler Répondre

avatar
La culture du Rien fouttre . le 14/05/2021 à 07:25
RG79 a écrit le 13/05/2021 à 23h32

Occuper des lieux qui étaient fermés depuis plusieurs mois... curieuse action syndicale....

Les pros de la feignantise dans toute leur splendeur. Il n’y a QUE la France qui entretient ses bras cassés, malgré un chômage record et un manque de main d’œuvre . Qui viennent de l’étranger fautes de travailleurs français.

Signaler Répondre

avatar
hydrazine le 14/05/2021 à 07:01
RG79 a écrit le 13/05/2021 à 23h32

Occuper des lieux qui étaient fermés depuis plusieurs mois... curieuse action syndicale....

d une pierre deux coups?:occupation syndicale politique ET.......squatt!!........."eau et gaz à tous les etages"ou.mieux!!
.............."fromage ET dessert"!!hi,hi,hi

Signaler Répondre

avatar
RG79 le 13/05/2021 à 23:32

Occuper des lieux qui étaient fermés depuis plusieurs mois... curieuse action syndicale....

Signaler Répondre

avatar
Lagazet le 13/05/2021 à 16:15

Comment ! les squatters ont le droit de squatter, pour deux années. ALORS ! que les intermittents se déguisent en squatter , et restent sur place...Dans la gene y a pas de plaisir.

Signaler Répondre

avatar
Mon avis le 13/05/2021 à 14:19

Juste un repère de coincés qui coute un bras en subvention d'argent publique

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 13/05/2021 à 13:04
Natalia a écrit le 13/05/2021 à 12h04

Aucune Responsabilité dans l’incompétence ! Je suis écœurée de ce pays comme des millions de français qui ne votent plus et n’ont plus rien à faire de l’avenir de ce pays décadent et sur sa fin .

À croire que tu vas au théâtre toi !
Vu ton langage, je Paris que tu squattes que TF1 !

Signaler Répondre

avatar
Natalia le 13/05/2021 à 12:04
bouffons a écrit le 13/05/2021 à 11h40

faire preuve de responsabilité !

Aucune Responsabilité dans l’incompétence ! Je suis écœurée de ce pays comme des millions de français qui ne votent plus et n’ont plus rien à faire de l’avenir de ce pays décadent et sur sa fin .

Signaler Répondre

avatar
bouffons le 13/05/2021 à 11:40
Barnum Circus a écrit le 13/05/2021 à 11h23

Tout cela ne fait que commencer
A t on bien mesuré les conséquences de l'arrêt économique délibéré depuis plus d'un an ?
Quelques voix commencent à dire ce qui était pourtant évident depuis le début : L'action des gouvernements fera à terme plus de morts que le COVID lui même via le chômage, l'écroulement des systèmes de santé, voire les guerres civiles qui en résulteront
Mais il est bien trop tard maintenant. Ne reste plus qu'à tenter de limiter la casse.
La folie de nous gouvernements sera étudiée dans les livres d'histoire des futures générations

faire preuve de responsabilité !

Signaler Répondre

avatar
chienlit le 13/05/2021 à 11:39
Barnum Circus a écrit le 13/05/2021 à 11h23

Tout cela ne fait que commencer
A t on bien mesuré les conséquences de l'arrêt économique délibéré depuis plus d'un an ?
Quelques voix commencent à dire ce qui était pourtant évident depuis le début : L'action des gouvernements fera à terme plus de morts que le COVID lui même via le chômage, l'écroulement des systèmes de santé, voire les guerres civiles qui en résulteront
Mais il est bien trop tard maintenant. Ne reste plus qu'à tenter de limiter la casse.
La folie de nous gouvernements sera étudiée dans les livres d'histoire des futures générations

En 10 ans, déclassement national, 2 ans de GJ, 1 an de pandémie, récession, chômage, dette, tensions sociales, violences..

Signaler Répondre


avatar
Barnum Circus le 13/05/2021 à 11:23

Tout cela ne fait que commencer
A t on bien mesuré les conséquences de l'arrêt économique délibéré depuis plus d'un an ?
Quelques voix commencent à dire ce qui était pourtant évident depuis le début : L'action des gouvernements fera à terme plus de morts que le COVID lui même via le chômage, l'écroulement des systèmes de santé, voire les guerres civiles qui en résulteront
Mais il est bien trop tard maintenant. Ne reste plus qu'à tenter de limiter la casse.
La folie de nous gouvernements sera étudiée dans les livres d'histoire des futures générations

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.