Mise en sens unique du pont de Vernaison : des élus "regrettent profondément la position de la Métropole de Lyon"

Mise en sens unique du pont de Vernaison : des élus "regrettent profondément la position de la Métropole de Lyon"
DR/ Google Street View

Le bras de fer continue.

Ce mercredi, un deuxième comité de pilotage concernant le pont de Vernaison s'est déroulé, avant une réunion publique ce jeudi. Dans un communiqué commun, plusieurs maires des communes aux alentours (Guy Barral-Maire de Solaize / Julien Vuillemard-Maire de Vernaison / Olivier Araujo-Maire de Charly / Pierre Ballesio-Maire de Saint Symphorien d’Ozon / Mireille Bonnefoy-Maire de Sérézin du Rhône /Michel Boulud Maire de Simandres / Jean Philippe Chone-Maire de Communay / Blandine Freyer-Maire d’Irigny /Xavier Odo-Maire de Grigny / Jérôme Moroge-Maire de Pierre Bénite / Mattia Scotti Maire de Ternay / Catherine Staron-Maire de Vourles), regrettent que cette réunion ait laissé "peu d'espace au débat et à la concertation".

"Nous regrettons profondément la position de la Métropole qui maintient son choix d’un sens unique sur un pont structurant du territoire Nous déplorons un évènement qui aurait pu être évité si le nécessaire avait été fait avant en matière de confortement de l’ouvrage ou de mise en œuvre des mesures votées au précédent mandat métropolitain. Les dégâts environnementaux, sociaux et économiques sont irréversibles et nous ne pouvons l’accepter", regrettent-ils, avant tout de même de reconnaître "un éclaircissement de la position de la Métropole qui, d’un sens unique sans temporalité, devient une mesure provisoire avec un éventuel retour au double sens dès la rentrée, si la situation le permet La voix des élus locaux portant les contraintes quotidiennes des administrés semble avoir été en partie entendue sur ce point".

Des édiles qui déplorent cette mise en sens unique du pont, comme Laurent Wauquiez. Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes avait proposé il y a une dizaine de jours de débloquer une enveloppe de cinq millions d'euros.

De plus, les maires assurent qu'ils "seront particulièrement attentifs à l’évolution de la situation dès la fin de l’été et du retour en double sens si essentiel à la communication entre les deux rives du Rhône Parallèlement, nous ne manquerons pas de suivre de près les mesures d’accompagnement qui seront mises en place durant l’été afin de faciliter le quotidien des usagers".

La bataille est encore loin d'être terminée.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Clyde le 16/06/2021 à 10:04
Faruk a écrit le 12/06/2021 à 09h21

Vous allez nous gavez encore longtemps avec ce pont??

@Faruk, si cela ne vous intéresse pas, ne perdez pas votre temps a commenter !

Pour ceux qui le traversent tout les soirs pour rentrer après avoir bosser, désolé de vous gaver, mais cela signifie des trajets rallongés de 30 minutes le soir, car les deux autres ponts sont saturés.
Bien entendu, vous n'êtes pas dans ce cas, et je pense que l'empathie n'est pas votre fort.

Signaler Répondre

avatar
Faruk le 12/06/2021 à 09:21

Vous allez nous gavez encore longtemps avec ce pont??

Signaler Répondre

avatar
Irresponsabilité le 11/06/2021 à 22:56

La priorité doit être donnée à la sécurité. Qui veut un accident? Wauquiez pour venir ensuite faire les pleureuses? Une honte!

Signaler Répondre

avatar
Concertation? Hahaha! le 11/06/2021 à 12:46

"regrettent que cette réunion ait laissé "peu d'espace au débat et à la concertation".... les gens découvrent le vrai visage des écologistes politiques

Signaler Répondre

avatar
Base-Hare69 le 11/06/2021 à 07:44

La nouvelle direction politique de la Métropole est en 'vert' et contre tous les ponts pour éviter la discorde qui semble l'animer.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.