Régie publique de l'eau : les salariés d'Eau du Grand Lyon appelés à la grève ce vendredi

Régie publique de l'eau : les salariés d'Eau du Grand Lyon appelés à la grève ce vendredi
photo d'illustration - Lyonmag.com

Alors que la Métropole a fait le choix de mettre fin à 38 ans de privatisation de la gestion de l'eau à Lyon, les salariés de la filiale de Veolia, Eau du Grand Lyon, sont appelés à la grève ce vendredi.

Mais la Métropole de Lyon semble vouloir désamorcer rapidement le conflit, et assure que les représentants syndicaux seront reçus lors du mouvement social.

"La concertation avec les représentants de l’intersyndicale de Véolia est amorcée depuis septembre 2020 pour préparer le passage en régie publique et le transfert des personnels au sein du Service public industriel et commercial (SPIC) constitué par la régie publique, avec le souhait de pouvoir préserver le statut des salariés de Véolia", indiquent les services de la Métropole.

L’intersyndicale a demandé l’ouverture de négociations pour la conclusion d’un accord de méthode visant à poser un accord anticipé de substitution en amont de la création de la régie, afin de rassurer les salariés d’Eau du grand Lyon. "Cette demande, permettant de donner de la visibilité aux agents concernés en amont du 1er janvier 2023, a été acceptée par les deux vice-présidentes avec un calendrier par étape", est-il précisé.

Dans un communiqué, la Métropole "rappelle sa volonté de maintenir et garantir autant que possible les acquis du statut collectif du personnel transféré mais aussi d’adapter ce statut à la réalité de la future régie dont le périmètre ne se limitera pas aux agents d’Eau du Grand Lyon. L’emploi de chacun et la rémunération seront maintenus dans le cadre de ce changement d’employeur".

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Alexis le 18/06/2021 à 14:31
Acheter la paix sociale a écrit le 17/06/2021 à 16h18

Les "lapins de Véolia " ont bien compris que si ils voulaient demander du pognon c'etait le moment !
C'est marrant ce changement de "propriétaire" ou les salariés vont dicter leurs conditions
a leur nouveau patron ......qui va les accepter !
Enfin , je peux me tromper ( ?)

Les lapins c est mieux que les moutons!!!

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha01 le 18/06/2021 à 08:34
Gab a écrit le 17/06/2021 à 16h28

Qui va payer ce sera les usagers ou les contribuables???

C’est déjà le cas contribuables et usagers paient, regardez votre facture :-)

Signaler Répondre

avatar
Tatin le 18/06/2021 à 01:22

La privatisation de l'eau est une hérésie, c'est le bien le plus essentiellement public qui soit. Dans les villes ou la gestion est restée aux mains des Maires : par exemple Vienne...l'eau est de meilleure qualité, et surtout moins cher pour les citoyens contri-buvables.

Signaler Répondre

avatar
Le GaGa le 17/06/2021 à 23:55
Pust a écrit le 17/06/2021 à 15h40

Veolia pouvait se permettre des largesses avec ses employés vu le coût du contrat!!!!!!! Mais certainement pas la métropole

Désolé pour les employés, mais aujourd’hui, l eau est devenu un sujet stratégique qu on ne peu plus laisser entre les mains du seul privé!

Et puis vous avez quand même de la visibilité sur 2 ans!!!! Ça vous permet de faire un plan de formation, d utiliser votre DIF et autres outils mis à disposition par la collectivité pour vous permettre de changer de job

Je soupçonne aussi les responsables syndicaux d être de mèche avec les patrons pour faire dérailler cet objectif collectif qui est de l eau saine pour tous a très bas coût …. Entre les mains des usagers et non d une entreprise

Tout le monde sait parfaitement que « Régie » est synonyme de « Gabegie »... Et de surcroît une régie municipale qui n’est au fond qu’un marqueur politique de gauche avec tout le clientélisme qui y est associé....
Alors de grâce, évitez nous le discours éculé du « « bien fondamental géré par les usagers », qu’elle pantalonnade !!!!

Signaler Répondre

avatar
AcquaBella le 17/06/2021 à 22:45

L'eau de Lyon est l'une des meilleures de France et pas trop chère quand on enlève le prix de la dépollution.
Il s'agit d'un choix politique. Donc on interdit les packs d'eau au supermarché et les gigantesques entrepôts "Ahmazone" a 5 km de la metro...le monde d'après...allez les verts !

Signaler Répondre

avatar
C'est qui le patron ? le 17/06/2021 à 19:56

C'est la CGT/PC qui organise encore une grève avec les dirigeants du polit bureau soviétique ????

Signaler Répondre

avatar
Glou-glou le 17/06/2021 à 17:25

Ca commence bien...

Signaler Répondre

avatar
Gab le 17/06/2021 à 16:28
Acheter la paix sociale a écrit le 17/06/2021 à 16h18

Les "lapins de Véolia " ont bien compris que si ils voulaient demander du pognon c'etait le moment !
C'est marrant ce changement de "propriétaire" ou les salariés vont dicter leurs conditions
a leur nouveau patron ......qui va les accepter !
Enfin , je peux me tromper ( ?)

Qui va payer ce sera les usagers ou les contribuables???

Signaler Répondre

avatar
Acheter la paix sociale le 17/06/2021 à 16:18

Les "lapins de Véolia " ont bien compris que si ils voulaient demander du pognon c'etait le moment !
C'est marrant ce changement de "propriétaire" ou les salariés vont dicter leurs conditions
a leur nouveau patron ......qui va les accepter !
Enfin , je peux me tromper ( ?)

Signaler Répondre

avatar
Pust le 17/06/2021 à 15:40

Veolia pouvait se permettre des largesses avec ses employés vu le coût du contrat!!!!!!! Mais certainement pas la métropole

Désolé pour les employés, mais aujourd’hui, l eau est devenu un sujet stratégique qu on ne peu plus laisser entre les mains du seul privé!

Et puis vous avez quand même de la visibilité sur 2 ans!!!! Ça vous permet de faire un plan de formation, d utiliser votre DIF et autres outils mis à disposition par la collectivité pour vous permettre de changer de job

Je soupçonne aussi les responsables syndicaux d être de mèche avec les patrons pour faire dérailler cet objectif collectif qui est de l eau saine pour tous a très bas coût …. Entre les mains des usagers et non d une entreprise

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 17/06/2021 à 15:40

Difficile de connaitre les dessous de ce deal.
Est-ce que l'eau qui ne cesse d'augmenter va coûter moins cher aux usagers ?
Est-ce que la maintenance des systèmes ne va pas être impactée, et donc la qualité ?
Et il y a bien un contrat qui a été signé avec la Métropole et donc la question de l'emploi déjà posée ?
Si rien n'est dispo on peut tous les soutenir...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.