La CCI de Lyon se réorganise et donne la priorité aux clients

La CCI de Lyon se réorganise et donne la priorité aux clients
La palais de la Bourse, siège de la CCI à Lyon - LyonMag

Devenue avec le temps un des acteurs économiques majeurs de la région lyonnaise, la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Lyon Saint-Etienne a annoncé ce mardi enclencher une microrévolution interne.

La CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne est un outil très utile pour les entreprises des zones qu'elle couvre. Depuis 1702, la Chambre de Lyon joue un rôle de porte-parole pour les professionnels. Et depuis sa fusion avec les autres grandes Chambres rhônalpines en 2016, elle est la représentante de plus de 110 000 entreprises implantées dans 537 communes du Rhône et de la Loire.

Avec son budget de 60 millions d'euros et ses places de décisionnaires lors des projets d'aménagement de plusieurs grands équipements (aéroports de Lyon, Eurexpo, EM Lyon, WTC Lyon...), la CCI est un point d'équilibre indispensable dans la vie économique d'Auvergne-Rhône-alpes. Mais comme toutes les grandes institutions centenaires, elle a parfois besoin de se réinventer pour vivre avec son temps. 

Un plan en trois étapes

C'est en tout cas le sens des annonces faites ce mardi. A travers un plan en trois étapes, la Chambre présidée par Philippe Valentin compte bien s'adapter aux grands changements engendrés par les enjeux récents. Tout sera désormais tourné vers "l'expérience client", à commencer par l'organisation interne de la CCI.

Etape 1 : transformation de l'organisation

La direction de la Chambre est désormais divisée en trois pôles majeurs. Le plus important reste celui dédié aux ressources et à l'expertise. Fort de ses 120 conseillers, cette direction a pour rôle d'accompagner les entreprises et les collectivités membres en leur distillant des conseils et en maximisant leurs performances. Ensuite vient la direction "commerciale et marketing" qui doit veiller au développement du réseau, à la coordination des marchés et à la satisfaction client. Enfin arrive le pôle en charge de la transformation et de la stratégie. C'est lui qui sera le gouvernail de la CCI en faisant en sorte qu'elle colle au maximum à la réalité du terrain et aux attentes des clients.

Etape 2 : transformation de "l'approche client"

En défaut d'image ces dernières années, la Chambre des commerces a dû revoir l'intégralité de la relation qu'elle entretenait avec ses clients. Des dispositifs d'écoutes et d'évaluations ont été élaborés pour que "la CCI soit plus réceptive aux tendances et aux exigences actuelles des chefs d'entreprises". Cela comprend également l'élaboration de nouveaux outils pour garantir la satisfaction de ces derniers.

Etape 3 : révolution de l'offre

Cette dernière étape sera mise en oeuvre à l'automne prochain. La CCI Lyon Métropole déploiera un système d'abonnement pour offrir aux adhérents, des chefs d'entreprises de TPE et PME, des documents types permettant de leur faciliter le travail, des heures de conseils personnalisés, des évènements dédiés ou encor des avantages pour les salariés.

"Avec cette transformation, la CCI entend jouer à fond la mission qui lui a été confiée par l'Etat : apporter plus de valeur à chaque entreprise et à chaque collectivité de son territoire", assurent les représentants de l'institution. Ce bouleversement de méthodes répondra-t-il aux enjeux futurs alors que le monde économique risque d'être frappé de plein fouet par la crise post-covid ? Réponse attendue dans quelques mois.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bob75 le 29/06/2021 à 20:13
Oups a écrit le 29/06/2021 à 15h51

60.000.000 euros de budget pour 110.000 entreprises représentées : soit une taxe CCI de 546 euros par entreprise.
Question : a quoi sert la CCI ? A presque rien, vous diront les milliers d'entreprises de la région.
Ils ne servent à rien, car il y a une floppé de fonctionnaire qui sont dans des bureaux fermés (pas d'open-space) et qui ronronne !! : Les conseils sur les performances économique qu'elles offrent son payant !
N'y a-t-il pas pire qu'un fonctionnaire pour vous expliquer le capitalisme ? Les sociétés de conseils privées ont une bien meilleur crédibilité.

Le problème c’est bien l’open space…

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 29/06/2021 à 17:24

Est-ce que cela va simplifier l'administratif, où la France comme pour les impôts est la championne mondiale ? Comme dit en fin de texte, réponse dans quelques mois...

Signaler Répondre

avatar
Oups le 29/06/2021 à 15:51

60.000.000 euros de budget pour 110.000 entreprises représentées : soit une taxe CCI de 546 euros par entreprise.
Question : a quoi sert la CCI ? A presque rien, vous diront les milliers d'entreprises de la région.
Ils ne servent à rien, car il y a une floppé de fonctionnaire qui sont dans des bureaux fermés (pas d'open-space) et qui ronronne !! : Les conseils sur les performances économique qu'elles offrent son payant !
N'y a-t-il pas pire qu'un fonctionnaire pour vous expliquer le capitalisme ? Les sociétés de conseils privées ont une bien meilleur crédibilité.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.