Rodéos urbains : les rapporteurs de la commission d’évaluation législative recueillent les doléances des élus à Lyon

Rodéos urbains : les rapporteurs de la commission d’évaluation législative recueillent les doléances des élus à Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

Les députés Robin Reda (Essonne - LR) et Natalia Pouzyreff (Yvelines - LREM) ont répondu à l’appel d’Anissa Khedher ce jeudi à Lyon.

Les deux co-rapporteurs de la mission parlementaire de lutte contre les rodéos urbains se sont longuement entretenus avec plusieurs élus de l’agglomération lyonnaise et avec les directions des forces de l’ordre et de la Justice. Comme l’a précisé Natalia Pouzyreff, le but premier de ce déplacement était de "juger de l’efficacité de l’application de la loi du 3 août 2018 ", visant à lutter contre cette pratique. "On sait que ce territoire est gravement affecté", a-t-elle ajouté pour appuyer l’importance de la venue de sa délégation.

Une loi anti-rodéo à améliorer

Car les deux députés en sont conscients, "il y a encore quelques fragilités dans la loi". Cette dernière a donc besoin de quelques amendements. Parmi les nombreuses voies d’amélioration évoquées, on a parlé de l’utilisation intensive des drones, de la clarification des conditions de saisie des véhicules ou encore de la mise en place de brigades motorisées et spécialisées. Plus surprenant peut-être, la création d’un délit contre ceux qui diffusent les images des rodéos urbains sur internet. "L’un des buts de ces individus est de passer à la télé ou sur les réseaux sociaux", a déclaré Robin Reda. Leur priver de cet accès à la notoriété pourrait ainsi atténuer une partie du problème.

"Tout se joue avant et après" les faits

Cette mesure de fond, difficile à appliquer, viendrait en renfort d’autres dispositions. Pour le député de l’Essonne, il serait intéressant "d’aller dans le sens des outils technologiques pour prévenir, empêcher et sévir". "Tout se joue avant et après", a-t-il poursuivi en mentionnant l’utilisation de la vidéosurveillance. Car ce qui crée beaucoup de frustration chez la population, c’est ce sentiment d’impuissance provoqué par la consigne de non-intervention des forces de l’ordre en cas de rodéo. Il y a presque consensus là-dessus : il faut à tout prix éviter les drames et la création de courses poursuites.

C’est aussi le sens de cette visite, "dire aux habitants qu’ils ne sont pas seuls ou abandonnés" en veillant à des réponses pénales adaptées. Pour exemple, depuis le début de l’année, il y a eu 114 judiciarisations pour des faits de rodéo sur le territoire rhodanien. 

Ces "enquêtes au long cours" sont aussi complémentaires d’un travail de prévention intense. Les membres de la mission parlementaire ont noté que 35% des "rodéistes" sont mineurs. Une partie de la solution se trouverait-elle dans des prises d’initiative comme celle d’Hélène Geoffroy, la maire de Vaulx-en-Velin qui emmène des jeunes des quartiers faire de la motocross sur des circuits sécurisés ? A cette question posée les parlementaires ont assuré être très attentifs quant aux futurs résultats de cette expérimentation.

Quoi qu’il en soit, les deux Franciliens ont été "impressionnés" par "la volonté commune d’agir" qui émane de notre territoire, en dépit des différences politiques et sociales. Les co-rapporteurs ont promis de continuer leurs auditions et de proposer des ajustements à l’Assemblée nationale à la rentrée.

L.M.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
alain ecully le 30/07/2021 à 13:57

Le probleme n’est pas comme ça . En fait les dealers de Banlieue envoient la petite racaille faire des rodéos urbains pour disperser les policiers et avoir plus de champs libres .Le vrai souci est le trafique de drogue avec tout ce que cela englobe autour

Signaler Répondre

avatar
Ah, ah, ah, ah, le 30/07/2021 à 09:56
Aux urnes funéraires a écrit le 30/07/2021 à 05h51

Il faut absolument que Le Pen soit au deuxième tour, c’est la seule petite chance pour Macron d’être réélu. C’est pas sûr que ça marche encore. Alors il s’en donne à cœur joie dans la casse sociale car il a plus rien à perdre. A Lyon, le cercle fermé des bobos méprisants et cyniques a été élu pour dégager la mafia qui prenait de plus en plus ses aises à la mairie. Et on continue le mépris du peuple… De toute façon, à part quelques naïfs et des lobbies financiers, qui fait encore confiance à la caste politique en France ?

S'il se présente, Macron sera réélu haut la main.

Il n'y a personne en face ! Sur le plan économique Macron remet la France au travail, ce qui ne plaît pas a toute l'armée de ramiers et de personnes incapables de prendre une décision dans leur vie et qui attendent la becquée la bouche grande ouverte. Mais cette population n'est pas la majorité, même si c'est celle ci qui braille et monopolise les médias !

Si Macron avait pris le problème de la délinquance à bras le corps, il aurait pu même espérer être élu au 1er tours !

Les extrémistes de gauche et autres brailleurs vont avoir un réveil douloureux ! Le réveil des illusions perdues ... Mais bon, en attendant, quand on est incapable de s'adapter au moindre changement de direction du vent, il ne faut pas s"étonner !

Ah, ah, ah, ah,

Signaler Répondre

avatar
Un chèque et au revoir le 30/07/2021 à 09:54

"On sait que ce territoire est gravement affecté", a-t-elle ajouté pour appuyer l’importance de la venue de sa délégation.


Ils pensent vraiment changer quelque chose ? Tout pour la monnaie ces rats

Signaler Répondre

avatar
Michel0000 le 30/07/2021 à 09:50

Les politiques et les riches s'en fichent du peuple français. Ce sont les pires criminels

Signaler Répondre

avatar
Aux urnes funéraires le 30/07/2021 à 05:51
Olivier Variant a écrit le 30/07/2021 à 02h21

Faut leur tendre des pièges et leur passer l'envie de faire des rodéos. Ça ne bougera pas politiquement. les élections arrivent.

Il faut absolument que Le Pen soit au deuxième tour, c’est la seule petite chance pour Macron d’être réélu. C’est pas sûr que ça marche encore. Alors il s’en donne à cœur joie dans la casse sociale car il a plus rien à perdre. A Lyon, le cercle fermé des bobos méprisants et cyniques a été élu pour dégager la mafia qui prenait de plus en plus ses aises à la mairie. Et on continue le mépris du peuple… De toute façon, à part quelques naïfs et des lobbies financiers, qui fait encore confiance à la caste politique en France ?

Signaler Répondre

avatar
Olivier Variant le 30/07/2021 à 02:21

Faut leur tendre des pièges et leur passer l'envie de faire des rodéos. Ça ne bougera pas politiquement. les élections arrivent.

Signaler Répondre

avatar
Cassos le 29/07/2021 à 22:54

Vous fatiguez pas, les rapporteurs vont de toutes façons utiliser les doléances des élus en papier toilette une fois rentrés sur Paris.

Signaler Répondre

avatar
Ouep' le 29/07/2021 à 22:52

Ouep', très important de se déplacer pour tester la bouffe locale.
Le reste, ça peut se faire en téléconférence une fois le tour gastronomique terminé.

Signaler Répondre

avatar
Flouflou le 29/07/2021 à 21:59

Tout ça s'arrêtera quand on arrêtera de donner les impôts et l'argent du peuple aux bourgeois point.

Signaler Répondre

avatar
levilleur le 29/07/2021 à 20:12

Ils devraient entendre les citoyens plutot que les élus qui ne représentent que leurs idees dogmatiques a deux balles et bisounours. Payer des stages de motos aux racailles, legaliser les marchés illégaux et faire des fresques voila les bonnes idées de nos maires de l agglo.....

Signaler Répondre

avatar
Pedaleduschnok le 29/07/2021 à 19:47

Les doléances des élus on en a rien à faire. Ils ne se bougent jamais. Ce sont les doléances des habitants qu'il faut recueillir. Faire confiance à un politique c'est comme si vous couchiez dans un lit de cobras.

Signaler Répondre

avatar
La bise… le 29/07/2021 à 19:28
SAVOIR LIRE: a écrit le 29/07/2021 à 19h18

"... depuis le début de l’année, il y a eu 114 judiciarisations pour des faits de rodéo sur le territoire rhodanien..."

Salut Greg, on avait dit que tu décrochais pdt les vacances… Retourne jouer avec tes enfants. Merci.

Signaler Répondre

avatar
Mega69 le 29/07/2021 à 19:22

Prenez nous pour des cons ....et faites nous une liste des restos ...!

Signaler Répondre

avatar
SAVOIR LIRE: le 29/07/2021 à 19:18
Covidus morpionibus a écrit le 29/07/2021 à 18h43

C'est bien beau la volonté d'agir , pour le moment ce sont des paroles , on attend les faits avec impatience...

"... depuis le début de l’année, il y a eu 114 judiciarisations pour des faits de rodéo sur le territoire rhodanien..."

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 29/07/2021 à 18:54

Merci pour vos doléances, on a bien mangé sur Lyon. C'est pas tout, il nous reste de la route jusqu'à St Trop...

Signaler Répondre

avatar
Covidus morpionibus le 29/07/2021 à 18:43

C'est bien beau la volonté d'agir , pour le moment ce sont des paroles , on attend les faits avec impatience...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.