Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté en Auvergne-Rhône-Alpes

Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté en Auvergne-Rhône-Alpes
DR

Ce vendredi matin, Santé Publique France a annoncé que neuf cas au total du variant Omicron avaient été détectés dans le pays.

Parmi les territoires français concernés, on retrouve notamment la région Auvergne-Rhône-Alpes, sans plus de précision sur la ville et le département où vit la personne contaminée par ce variant du Covid-19. "À ce jour, la majorité des cas séquencés proviennent d’Afrique du Sud. (...) Ces cas et leurs contacts sont suivis de près par les autorités de santé locales", indiquait Santé publique France

Par ailleurs plus de 48 000 nouveaux cas du coronavirus ont été enregistrés ces dernières 24 heures dans le pays. Un conseil de défense sanitaire se tiendra lundi. L'annonce a été faite jeudi par le Premier ministre Jean Castex, sorti de quarantaine, et d'ailleurs attendu ce vendredi à Lyon.

Il s’agira de déterminer s’il y a lieu de prendre ou non des mesures supplémentaires pour lutter contre la 5e vague.

X

Tags :

Covid-19

Omicron

44 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
le gone de Lyon le 07/12/2021 à 21:50

OMICRON nest pas un extra terrestre !
C’est l’equivalence dun rhume mal soigne

Signaler Répondre

avatar
bill69 le 04/12/2021 à 20:41
Quelle beau monde a écrit le 03/12/2021 à 18h18

Dès que les manifestations anti-système repartent, un nouveau variant arrive

Etrange coincidence

commentaire très amusant. Bravo, c'est pas gagné avec ce type de sujet

Signaler Répondre

avatar
bien d'accord ! le 04/12/2021 à 18:33
Quelle beau monde a écrit le 03/12/2021 à 18h18

Dès que les manifestations anti-système repartent, un nouveau variant arrive

Etrange coincidence

je suis bien d'accord !
il a suffit de voir réapparaitre deux gilets jaunes pour que les scientifiques d'Afrique du Sud et les gouvernements de la moitié de la planète viennent à la rescousse de Macron !
C'est un complot !

Signaler Répondre

avatar
calculs de coin de nappe le 04/12/2021 à 18:32
Pour préciser, suite a écrit le 03/12/2021 à 11h16

1.6% de létalité ça veut dire 98.4% de chance d'en réchapper. Et encore plus si vous n'êtes ni très âgé ni avec des facteurs à risque.
Mathématiquement je ne vois pas là de quoi s'affoler, loin de là. Bien sûr que pour les malheureuses victimes et leurs proches c'est un drame, je dis juste qu'il faut relativiser.
Imaginez Ebola avec la contagiosité du covid... :-(

vous faites une erreur courante, vous négligez la taille de l'échantillon !
1.6% c'est peu... si vous avez 100 amis, un seul devrait mourir...
mais si vous avez 1.6% de morts dans un pays de 70 millions d'habitants, vous aurez plus de 100 000 morts...

Signaler Répondre

avatar
Footkill le 04/12/2021 à 17:21
Quelle beau monde a écrit le 03/12/2021 à 18h18

Dès que les manifestations anti-système repartent, un nouveau variant arrive

Etrange coincidence

Et les reptiliens sont là aussi!!
Nous sommes victimes d’un vaste complot !!

Signaler Répondre

avatar
Quelle beau monde le 03/12/2021 à 18:18

Dès que les manifestations anti-système repartent, un nouveau variant arrive

Etrange coincidence

Signaler Répondre

avatar
Resist69 le 03/12/2021 à 13:41
Untel69 a écrit le 03/12/2021 à 08h52

Quel timing merveilleux...
Pres de 90% des adultes sont vaccinés, la campagne est un succès, on atteint le taux évoqué pour "retrouver une vie normale". Bon y'a une troisième dose... une cinquième vague.. pas de bol.. la vie normale est repoussée à une date ultérieure.
Ah.. y'a un nouveau "variant".. qui voyage vite et facilement d'ailleurs. Pas de bol encore, le vaccin ne marche pas pour celui là. Retour à la case départ.
Et il faut se préparer à l'enfer, pire que jamais... on est au comble de l'inefficacité. Confinement, masque, gel, couvre-feu, pass, vaccination.. quoi qu'on fasse c'est pareil.

La réalité est différente de leurs mensonges. 2% des cas d'hospitalisation pour le Covid en 2020, aucune surmortalité dans le pays, des variants plus contaminants mais plus inoffensifs aussi et qui ont été annoncés depuis longtemps par les plus illustres scientifiques sans conflit d'intérêts (les seuls fiables), etc. La gestion sanitaire aberrante de cette maladie est de même facture que la gestion économique, sociale et culturelle par les mêmes depuis des lustres.

Signaler Répondre

avatar
Iovan le 03/12/2021 à 13:41
Gestion tragique du Covid a écrit le 03/12/2021 à 11h26

Le plus grave est que nous avons des médicaments Français (ex. le Xav19 de Xenothera) bien plus efficaces que les vaccins habituels, en particulier sur les variants mais interdits (pourquoi ?) en France.

Parce que ça ne rapporte rien à Pfizer qui a financé Macron.
Il faut bien une contrepartie.

Signaler Répondre

avatar
Exact le 03/12/2021 à 13:12
Gestion tragique du Covid a écrit le 03/12/2021 à 11h26

Le plus grave est que nous avons des médicaments Français (ex. le Xav19 de Xenothera) bien plus efficaces que les vaccins habituels, en particulier sur les variants mais interdits (pourquoi ?) en France.

Exact.

Signaler Répondre

avatar
bull Rider le 03/12/2021 à 12:55
Puravida a écrit le 03/12/2021 à 12h47

Alors il est peut être temps que le bon peuple -et l'élite aussi- se posent les bonnes questions. Tout ce qui pouvait se faire a été fait limitant au maximum les cas graves. Pourquoi ne pas envisager une "vie commune" avec la COVID comme c'est le cas avec la grippe ? C'est une pandémie ce qui veut dire que le monde est atteint et le monde maintenant est chez nous avec le meilleur et le pire notamment en matière d'hygiène et de médical. Pour un virus c'est la fête, la fête à la mutation. Adaptons-nous. L'être humain n'a cessé de le faire depuis son apparition sur terre et avec succès.

très bonne analyse, je suis d accord avec votre raisonnement.

Signaler Répondre

avatar
Puravida le 03/12/2021 à 12:47
Untel69 a écrit le 03/12/2021 à 08h52

Quel timing merveilleux...
Pres de 90% des adultes sont vaccinés, la campagne est un succès, on atteint le taux évoqué pour "retrouver une vie normale". Bon y'a une troisième dose... une cinquième vague.. pas de bol.. la vie normale est repoussée à une date ultérieure.
Ah.. y'a un nouveau "variant".. qui voyage vite et facilement d'ailleurs. Pas de bol encore, le vaccin ne marche pas pour celui là. Retour à la case départ.
Et il faut se préparer à l'enfer, pire que jamais... on est au comble de l'inefficacité. Confinement, masque, gel, couvre-feu, pass, vaccination.. quoi qu'on fasse c'est pareil.

Alors il est peut être temps que le bon peuple -et l'élite aussi- se posent les bonnes questions. Tout ce qui pouvait se faire a été fait limitant au maximum les cas graves. Pourquoi ne pas envisager une "vie commune" avec la COVID comme c'est le cas avec la grippe ? C'est une pandémie ce qui veut dire que le monde est atteint et le monde maintenant est chez nous avec le meilleur et le pire notamment en matière d'hygiène et de médical. Pour un virus c'est la fête, la fête à la mutation. Adaptons-nous. L'être humain n'a cessé de le faire depuis son apparition sur terre et avec succès.

Signaler Répondre

avatar
Bull Rider le 03/12/2021 à 12:22
Et la vôtre est encore pire a écrit le 03/12/2021 à 12h01

Quel est le rapport entre soigner des gens qui ne cotisent pas par simple solidarité et soigner quelqu'un qui volontairement reste en situation de danger, voire met en danger les autres? Vôtre comparaison est grotesque

Si vous aviez lu correctement, je suis pour le droit au soins pour tout le monde (vacciné ou pas, cotisant ou pas). C'est juste cette réaction totalitaire de "Rachetine " qui m'as fait donner cette exemple aussi stupide que sa déclaration.
Cordialement et sans rancune

Signaler Répondre

avatar
A. Bérrant le 03/12/2021 à 12:17
Gestion tragique du Covid a écrit le 03/12/2021 à 11h26

Le plus grave est que nous avons des médicaments Français (ex. le Xav19 de Xenothera) bien plus efficaces que les vaccins habituels, en particulier sur les variants mais interdits (pourquoi ?) en France.

Au lieu de ça, on laisse les malades avec pass "sanitaire" se côtoyer et continuer de propager la maladie.

Signaler Répondre

avatar
Et la vôtre est encore pire le 03/12/2021 à 12:01
Bull Rider a écrit le 03/12/2021 à 11h46

Pas très démocratique et républicain cela.Et pendant que vous y êtes pourquoi soigner les gens qui ne cotisent pas?. Votre analyse est grotesque.

Quel est le rapport entre soigner des gens qui ne cotisent pas par simple solidarité et soigner quelqu'un qui volontairement reste en situation de danger, voire met en danger les autres? Vôtre comparaison est grotesque

Signaler Répondre

avatar
Popeye74 le 03/12/2021 à 11:58
Optmiste? a écrit le 03/12/2021 à 11h08

"pour relativiser, la létalité du covid n'est que de 1.6%."
Effectivement , il y a de quoi relativiser ....surtout si on ne les connait pas (les morts).
Non , je m insurge contre votre propos : 1.6% c est énorme !

Et si on vous dit que vous avez 1,6% de chance de gagner au loto, vous allez nous dire : "SUPER" je vais vite jouer ou alors, simplement dire que vous avez 98,4% de chance de ne jamais gagner.
Tout dépend de comment on regarde les choses, sur un plan pragmatique ou alarmiste, perso j'ai choisi mon camp

Signaler Répondre

avatar
Pierre de C. le 03/12/2021 à 11:54
Gestion tragique du Covid a écrit le 03/12/2021 à 11h26

Le plus grave est que nous avons des médicaments Français (ex. le Xav19 de Xenothera) bien plus efficaces que les vaccins habituels, en particulier sur les variants mais interdits (pourquoi ?) en France.

Il y a malheureusement beaucoup de médicaments plus efficaces et sans effets secondaires mais non autorisés, sans doute suite aux accords avec les gros laboratoires internationaux.

Signaler Répondre

avatar
Mea culpa le 03/12/2021 à 11:54
Bah bravo.. a écrit le 03/12/2021 à 11h40

Nan c'est 1.6% de chance d'en mourir si vous l'avez.
Pour l'instant, environ 12% de la population l'a eu, officiellement, en quatre vagues. Et 1.6% de ces 12% ca correspond.
Ce qui laisse 88% de chance de ne pas l'avoir, pour un taux de survie de 99.8%.

Effectivement vous avez raison. Ceci dit même en corrigeant mon erreur ont arrivent dans les 135000 morts en 1 ans et demi ce qui est non négligeable ET en prenant en compte les mesures mises en place depuis le début (y compris les vaccins, télétravail, masque etc... Ce qui laisse supposer que sans cela aurait été beaucoup plus grave evec un % beaucoup élevés evidemment. La où je veu en venir c'est que juste avec des stats et des pourcentages ou peu dire et cacher beaucoup de choses... 1% dit comme ça cela paraît négligeable mais derrière ce 1% peuvent ce cacher des centaines de millier de personnes.

Signaler Répondre

avatar
Bull Rider le 03/12/2021 à 11:46
Rachetine a écrit le 03/12/2021 à 09h29

les anti-vax arrivent à l'hôpital. la meilleure des mesures serait de leur faire payer les frais d'hospitalisation

Pas très démocratique et républicain cela.Et pendant que vous y êtes pourquoi soigner les gens qui ne cotisent pas?. Votre analyse est grotesque.

Signaler Répondre

avatar
Oh wait le 03/12/2021 à 11:46
Calcul rapide a écrit le 03/12/2021 à 11h29

1.6% de 70 millions (population française à la louche) = 1 120 000 morts... C'est sur que c'est pas grand chose 😅. Ils vous en faut combien pour aretter de 'relativiser'??

Salut, juste pour préciser: létalité signifie qu'il y a risque de décédé et non pas juste décédé

Signaler Répondre

avatar
blabla210 le 03/12/2021 à 11:43
Pour préciser a écrit le 03/12/2021 à 11h01

Alors les nombreuses contaminations actuelles ne sont pas liées au nouveau variant "qui-fait-peur", mais au variant delta et ce malgré 90% de la population adulte vaccinée... qui devait nous apporter l'immunité collective dont plus personne ne parle...
Cela montre juste que le vaccin n'empêche pas forcément d'être contaminé (et qu'en plus son efficacité, qui ne serait que de 40% pour le variant delta, diminue au fil des mois). On peut néanmoins espérer qu'il réduise le nombre d'hospitalisations et cas graves. Ce serait déjà pas mal.
Après, pour relativiser, source SantePubliqueFrance, la létalité du covid n'est que de 1.6% aujourd'hui, depuis le début de l'épidémie en France.
Pour le nouveau variant omicron, pour le moment on ne sait rien de sa dangerosité, des tranches d'âges ciblées, pas la peine de psychoter. Mais ça justifiera sans doute une 4e dose adaptée au variant, d'ici 5-6 mois...

A aucun moment depuis le début de la vaccination il n'a été dit que le vaccin protégeait d'être contaminé.... il protège contre les formes graves. En gros vous pouvez l'attraper mais vous en sortir comme si de rien n'était ...

Signaler Répondre

avatar
Solange .. le 03/12/2021 à 11:42

Je n'ai qu'un souhait, c'est que le covid fasse moins de morts que cette foutue grippe.

Signaler Répondre

avatar
Bah bravo.. le 03/12/2021 à 11:40
Calcul rapide a écrit le 03/12/2021 à 11h29

1.6% de 70 millions (population française à la louche) = 1 120 000 morts... C'est sur que c'est pas grand chose 😅. Ils vous en faut combien pour aretter de 'relativiser'??

Nan c'est 1.6% de chance d'en mourir si vous l'avez.
Pour l'instant, environ 12% de la population l'a eu, officiellement, en quatre vagues. Et 1.6% de ces 12% ca correspond.
Ce qui laisse 88% de chance de ne pas l'avoir, pour un taux de survie de 99.8%.

Signaler Répondre

avatar
luigi0743 le 03/12/2021 à 11:39
Rachetine a écrit le 03/12/2021 à 09h29

les anti-vax arrivent à l'hôpital. la meilleure des mesures serait de leur faire payer les frais d'hospitalisation

Bien d'accord

Signaler Répondre

avatar
Dr Maboul le 03/12/2021 à 11:35
Gestion tragique du Covid a écrit le 03/12/2021 à 11h26

Le plus grave est que nous avons des médicaments Français (ex. le Xav19 de Xenothera) bien plus efficaces que les vaccins habituels, en particulier sur les variants mais interdits (pourquoi ?) en France.

Parce que nous avons acheté trop de vaccins (inefficaces, par ailleurs) à Big Pharma....et il faut bien les écouler.

Signaler Répondre

avatar
Calcul rapide le 03/12/2021 à 11:29
Pour préciser, suite a écrit le 03/12/2021 à 11h16

1.6% de létalité ça veut dire 98.4% de chance d'en réchapper. Et encore plus si vous n'êtes ni très âgé ni avec des facteurs à risque.
Mathématiquement je ne vois pas là de quoi s'affoler, loin de là. Bien sûr que pour les malheureuses victimes et leurs proches c'est un drame, je dis juste qu'il faut relativiser.
Imaginez Ebola avec la contagiosité du covid... :-(

1.6% de 70 millions (population française à la louche) = 1 120 000 morts... C'est sur que c'est pas grand chose 😅. Ils vous en faut combien pour aretter de 'relativiser'??

Signaler Répondre

avatar
PCR le 03/12/2021 à 11:28

Avec le PCR payant , combien passe sous les radars ?

Signaler Répondre

avatar
Gestion tragique du Covid le 03/12/2021 à 11:26

Le plus grave est que nous avons des médicaments Français (ex. le Xav19 de Xenothera) bien plus efficaces que les vaccins habituels, en particulier sur les variants mais interdits (pourquoi ?) en France.

Signaler Répondre

avatar
Pour préciser, suite le 03/12/2021 à 11:16
Optmiste? a écrit le 03/12/2021 à 11h08

"pour relativiser, la létalité du covid n'est que de 1.6%."
Effectivement , il y a de quoi relativiser ....surtout si on ne les connait pas (les morts).
Non , je m insurge contre votre propos : 1.6% c est énorme !

1.6% de létalité ça veut dire 98.4% de chance d'en réchapper. Et encore plus si vous n'êtes ni très âgé ni avec des facteurs à risque.
Mathématiquement je ne vois pas là de quoi s'affoler, loin de là. Bien sûr que pour les malheureuses victimes et leurs proches c'est un drame, je dis juste qu'il faut relativiser.
Imaginez Ebola avec la contagiosité du covid... :-(

Signaler Répondre

avatar
Optmiste? le 03/12/2021 à 11:08
Pour préciser a écrit le 03/12/2021 à 11h01

Alors les nombreuses contaminations actuelles ne sont pas liées au nouveau variant "qui-fait-peur", mais au variant delta et ce malgré 90% de la population adulte vaccinée... qui devait nous apporter l'immunité collective dont plus personne ne parle...
Cela montre juste que le vaccin n'empêche pas forcément d'être contaminé (et qu'en plus son efficacité, qui ne serait que de 40% pour le variant delta, diminue au fil des mois). On peut néanmoins espérer qu'il réduise le nombre d'hospitalisations et cas graves. Ce serait déjà pas mal.
Après, pour relativiser, source SantePubliqueFrance, la létalité du covid n'est que de 1.6% aujourd'hui, depuis le début de l'épidémie en France.
Pour le nouveau variant omicron, pour le moment on ne sait rien de sa dangerosité, des tranches d'âges ciblées, pas la peine de psychoter. Mais ça justifiera sans doute une 4e dose adaptée au variant, d'ici 5-6 mois...

"pour relativiser, la létalité du covid n'est que de 1.6%."
Effectivement , il y a de quoi relativiser ....surtout si on ne les connait pas (les morts).
Non , je m insurge contre votre propos : 1.6% c est énorme !

Signaler Répondre

avatar
Pour préciser le 03/12/2021 à 11:01

Alors les nombreuses contaminations actuelles ne sont pas liées au nouveau variant "qui-fait-peur", mais au variant delta et ce malgré 90% de la population adulte vaccinée... qui devait nous apporter l'immunité collective dont plus personne ne parle...
Cela montre juste que le vaccin n'empêche pas forcément d'être contaminé (et qu'en plus son efficacité, qui ne serait que de 40% pour le variant delta, diminue au fil des mois). On peut néanmoins espérer qu'il réduise le nombre d'hospitalisations et cas graves. Ce serait déjà pas mal.
Après, pour relativiser, source SantePubliqueFrance, la létalité du covid n'est que de 1.6% aujourd'hui, depuis le début de l'épidémie en France.
Pour le nouveau variant omicron, pour le moment on ne sait rien de sa dangerosité, des tranches d'âges ciblées, pas la peine de psychoter. Mais ça justifiera sans doute une 4e dose adaptée au variant, d'ici 5-6 mois...

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 03/12/2021 à 10:58

Depuis 2017 on l'a bien repéré le Ômacron...

Signaler Répondre

avatar
Sandy roussot le 03/12/2021 à 10:21
jeannick Radot a écrit le 03/12/2021 à 09h12

Il Faut annuler la fête des lumières immédiatement! De toute façon , cette fête est un écocide

Absolument !!

Signaler Répondre

avatar
1 prout ,sinon rien ! le 03/12/2021 à 10:15

Répandre la panique ,les médias savent y faire ! Besoin d'audience ? A un moment ,faut arrêter vos infos et intox :aucun médecin n'est d'accord avec Pierre,Paul,Gertrude ou Marie sur les virus ,dangereux pas dangereux ???

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 03/12/2021 à 09:33

Ou la la... On recommence.. il est plus dangereux,,, il est plus contagieux... Ben non .. En faite moins d'hospitalisation moins de mort.... On laisse quand même les frontières ouvertes on peut voyager. Bref le bordel comme d'habitude... Et qui profite ?

Signaler Répondre

avatar
Rachetine le 03/12/2021 à 09:29

les anti-vax arrivent à l'hôpital. la meilleure des mesures serait de leur faire payer les frais d'hospitalisation

Signaler Répondre

avatar
LauraMauro le 03/12/2021 à 09:28
commentateur synonyme de son propre déclin a écrit le 03/12/2021 à 08h58

Lyon ne décline pas, c' est la 2ème ville de France, une "Beta World City" attirant les jeunes, les entrepreneurs, les travailleurs, les expats et les étudiants internationaux..
Par contre vous, vous etes en déclin.
A l' époque de Jim Morrison, personne en Europe n' avait entendu parler de Lyon, c'était une petit ville provinciale aux façades grises.. 'This is not the end, only the beginning"
Le seul vrai grand remplacement est celui des générations, ami boomer.
Profitez de la vie, aimez, socialisez, au lieu de rager sur internet.
La vie est trop courte.

Ce que vous dites est vrais pour 1980 à 2020 avec une accélération de l'attractivité entre 1990 et 2010.
Aujourd'hui depuis plusieurs mois il y a plus une décroissance qu'une augmentation de l'attractivité...
Une ville est attractive en premier lieu par ses institutions internationales, ses infrastructures divers et variées puis par sa vie économique, étudiante et aussi culturel

Et en ce moment tout fou le camp

Signaler Répondre

avatar
Soleil noir le 03/12/2021 à 09:23
jeannick Radot a écrit le 03/12/2021 à 09h12

Il Faut annuler la fête des lumières immédiatement! De toute façon , cette fête est un écocide

+1000

Signaler Répondre

avatar
jeannick Radot le 03/12/2021 à 09:12

Il Faut annuler la fête des lumières immédiatement! De toute façon , cette fête est un écocide

Signaler Répondre

avatar
Mr PFIZER le 03/12/2021 à 09:11

vu l'efficacité des vaccins,serait temps de demander que ces vaccins tombent dans le domaine public.Le jour qu'on aurra un vaccin efficace ok pour le payer plein pot

Signaler Répondre

avatar
commentateur synonyme de son propre déclin le 03/12/2021 à 08:58
Lyon synonyme de déclin a écrit le 03/12/2021 à 08h10

"Voici la fin".

-- Jim Morrison

Lyon ne décline pas, c' est la 2ème ville de France, une "Beta World City" attirant les jeunes, les entrepreneurs, les travailleurs, les expats et les étudiants internationaux..
Par contre vous, vous etes en déclin.
A l' époque de Jim Morrison, personne en Europe n' avait entendu parler de Lyon, c'était une petit ville provinciale aux façades grises.. 'This is not the end, only the beginning"
Le seul vrai grand remplacement est celui des générations, ami boomer.
Profitez de la vie, aimez, socialisez, au lieu de rager sur internet.
La vie est trop courte.

Signaler Répondre

avatar
Kader le 03/12/2021 à 08:55

Allez,c’est reparti pour un tour de ……..

Signaler Répondre

avatar
Treza le 03/12/2021 à 08:54

Wou Pinaize, y fait peur çui la !

Signaler Répondre

avatar
Untel69 le 03/12/2021 à 08:52

Quel timing merveilleux...
Pres de 90% des adultes sont vaccinés, la campagne est un succès, on atteint le taux évoqué pour "retrouver une vie normale". Bon y'a une troisième dose... une cinquième vague.. pas de bol.. la vie normale est repoussée à une date ultérieure.
Ah.. y'a un nouveau "variant".. qui voyage vite et facilement d'ailleurs. Pas de bol encore, le vaccin ne marche pas pour celui là. Retour à la case départ.
Et il faut se préparer à l'enfer, pire que jamais... on est au comble de l'inefficacité. Confinement, masque, gel, couvre-feu, pass, vaccination.. quoi qu'on fasse c'est pareil.

Signaler Répondre

avatar
Lyon synonyme de déclin le 03/12/2021 à 08:10

"Voici la fin".

-- Jim Morrison

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.